• Accueil
  • > Recherche : célébration enfant confiance

Résultats de votre recherche

A.D.A.L. – Troisième dimanche de Pâques, année C

Posté par diaconos le 1 mai 2019

Liturgie de la parole animée par des laïcs

Rappel : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) !  L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

Troisième dimanche de Pâques, année C

184dweb.gif

Proposition pour le chant d’entrée → Le Christ est vivant I 214 ; Jésus est ressuscité I 324 ; Gloire à, Dieu, Seigneur des Univers A 217 ou un autre chant de votre répertoire.

Animateur de la célébration : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

« A Dieu le Père, à Jésus Christ, son Fils, l’Agneau immolé, honneur, gloire et bénédiction ».
Tous : Béni soit Dieu, maintenant et toujours !

Animateur de la célébration : En ce temps pascal l’Église célèbre la propagation de la Bonne Nouvelle de la résurrection du Seigneur. L’exclamation du disciple bien-aimé en est le cri du cœur. Quel témoignage en donne notre assemblée invitée à sa table ? Car c’est bien le Seigneur qui nous rassemble pour nous partager sa Parole et son Pain.

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE

Animateur de la célébration : Comme nous le rappellera le psaume : « sa colère ne dure qu’un instant, sa bonté toute la vie. Il nous « fait remonter de l’abîme et revivre quand nous descendons à la fosse » Confiants, remettons notre misère dans les mains de Dieu.

  • Seigneur Jésus, toi qui es au cœur de nos vies, nous appelant à la foi.
    Prends pitié de nous !   Tous :Pitié Seigneur, car nous avons péché
    (chanté)

  • O Christ, toi qui es vivant au cœur de ton Église, renouvelant son espérance. Prends pitié de nous !          Tous : Pitié Seigneur, car nous avons péché (chanté)

  • Seigneur, toi qui es au cœur du monde, lui donnant la paix. Prends pitié de nous !                                       Tous : Pitié Seigneur, car nous avons péché (chanté)

Animateur de la célébration : Que Dieu tout-puissant nous délivre de l’emprise de la chair et nous fasse vivre sous celle de l’Esprit; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen !

Gloire à Dieu (Chant de louange) : votre choix.

PRIÈRE D’OUVERTURE

Animateur de la célébration : Dieu de nos pères, garde à ton peuple sa joie, toi qui refais ses forces et sa jeunesse. Dans la Pâques de ton Fils tu nous as rétabli dans ton Alliance. Mets en nos cœurs l’Esprit des Apôtres et des Martyrs, affermis-nous dans cette certitude que de toi seul peut nous venir la Vie. Par Jésus ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint Esprit pour les siècles des siècles. Amen !

Liturgie de la Parole

Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Animateur de la célébration : la première lecture est tirée du livre des actes des apôtres au chapitre cinq.

La plus grande des merveilles, c’est la résurrection de Jésus, et pourtant, elle dérange, car elle oblige, logiquement à se tourner vers Jésus, le ressuscité. Les apôtres ont constaté tout cela de façon très sensible, dès le début. Voici cette lecture

Première lecture par……………………………………………… (Ac 5 27-41)

Animateur de la célébration : le psaume 30 (13 versets) est l’action de grâces d’un malade qui a été guéri d’une maladie grave. Il doit sa beauté littéraire à, l’alternance de ses contrastes ou antithèses : colère et bonté, soir et matin, un instant et toute la vie, larmes et cris de joie, deuil et danse

Refrain

psaume 30

Animateur de la célébration : Jean le bénéficiaire des visions de l’Apocalypse, avait en mémoire les grandioses visions célestes des prophètes. Il les voit à son tour, mais complétées par la révélation de la gloire du Christ, représenté par l’agneau.

Lecteur ou lectrice :………………………… ……………. (Ap 5 11-14)

 Acclamation : Allelia. Alleluia. Je suis le Bon Pasteur, je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent. Alleluia

L’animateur de la célébration dit alors : « De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean »

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Jn 21, 1-19

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie  Suis-moi !

Animateur de la célébration : Frères et sœurs, rassemblés ici en Église, professons   notre foi.

Le Credo sera récité ou chanté

Prière universelle introduite par l’animateur de la célébration :

Animés par l’Esprit du Seigneur, frères et sœurs, souvenons-nous dans la prière de tous ceux qui nous sont confiés.

P.U. quatrème dimanche de Pâques, année A

 Intentions par l’animateur de la célébration : Unis par une même foi et une même charité, frères et sœurs, faisons monter vers le Seigneur l’espérance des hommes

 Intentions par :…………………………………………………………………………….

  •  Pour que l’Église soit vraiment la maison où Dieu le Père accueille tous ses enfants, Seigneur, nous te prions ! (refrain)
  • Pour que les jeunes, en quête de sens pour leur vie, soient soutenus par des communautés chrétiennes vivantes et heureuses de croire, Seigneur, nous te prions ! (refrain)
  • Pour les croyants martyrisés à cause de leur foi : qu’ils soient publiquement soutenus, et que les gouvernements travaillent en faveur de la liberté de pensées, prions le Seigneur. (refrain)
  • Pour notre communauté ici rassemblée et à qui le ressuscité se manifeste en partageant sa Parole et son Pain : pour que nous lui rendions grâce, prions le Seigneur.

Animateur de la célébration : Seigneur Jésus, accorde à ton Église de s’ouvrir joyeusement à ta présence, toi dont la puissance de résurrection est à l’œuvre dès aujourd’hui, pour les siècles des siècles. Amen. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu qui vit avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles

Tous : Amen !

La collecte se fait maintenant,  après la prière universelle.

Animateur de la célébration : Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous, le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’Église.

Ici, nous plaçons un chant en l’honneur de Dieu
Suggestion → Que tes œuvres sont belles (A 219) — Peuple de prêtres (C 49) — Tenons en éveil (C243) — Terre entière (I 33) — Peuple de Dieu, marche joyeux (K 180) — Louange au Dieu vivant (L 80) ; Peuples, criez de
joie (29) — Louange au Dieu vivant (L 80)  ou un autre chant de louange de votre répertoire.

 Animateur de la célébration : Dieu de l’alliance nouvelle et éternelle, béni sois-tu pour ta fidélité et ton amour ! Depuis toujours tu as voulu nouer entre les hommes et toi une alliance de paix que rien ne puisse abolir. Et quand les temps furent accomplis, tu as donné ton Fils qui a versé son sang afin de rassembler dans l’unité tes enfants dispersés. Pour le mystère de sa croix et de sa Pâques, Dieu de l’Alliance fidèle, nous te rendons grâce.

PRIÈRE DE LOUANGE par……………………………………………………………

Béni sois-tu, ô notre Père, créateur très aimant et tout-puissant. Nous te louons pour ton Fils, Jésus, que tu as fait Christ et Seigneur. Au jour de notre baptême, en lui, nous sommes devenus des créatures nouvelles à la louange de gloire de ta grâce.

Tous : ALLÉLUIA. ALLÉLUIA. ALLÉLUIA !

C’est lui le bon Berger qui a donné sa vie pour nous. C’est lui le vrai Berger qui assemble dans l’unique bergerie les brebis dispersées. Son exemple nous trace le chemin. Sa voix nous apprend à t’écouter, à te servir dans l’allégresse d’être tes enfants. Qui pourra nous séparer de ton amour puisqu’il est avec nous ? Son Esprit nous donne force et confiance.

Tous : ALLÉLUIA. ALLÉLUIA. ALLÉLUIA !

Animateur de la célébration : Tu es notre Père et, par lui, la porte, tu nous appelles à entrer dans ta joie. Avec le ciel en fête et les esprits bienheureux, avec les baptisés de Pâques et tous les croyants, unis en un seul corps, d’une seule voix et d’un seul cœur,
comme il nous l’a lui-même enseigné, nous osons te prier en disant : Notre Père…

 L’animateur de la célébration introduit le signe de paix : Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui !

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Liturgie de Communion (éventuellement)

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi :

xxx

Animateur de la célébration : Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Heureux les invités au Repas du Seigneur !… « Venu pour que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance »

Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde !

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Distribution de la communion en disant : « Le corps du Christ »

Suggestion de Chants pour la communion : Pain de Dieu, pain rompu (D 284) –  Pain des merveilles ( D 203) - Le jour où tu verras (A 226) ou selon vos habitudes.

Prière de conclusion présentée par…………………

Dieu fidèle et bon, jamais tu n’abandonnes tes enfants, mais tu ne cesses de nous rassembler afin que nous soyons ton peuple, en ton Fils premier-né. Donnes-nous de vivre chaque jour dans l’unité et dans la paix, dans l’amour fraternel et dans la justice, au nom de Jésus Christ, notre Seigneur, pour les siècles des siècles. Que chacun de nous garde précieusement en son cœur la parole que Dieu lui a adressée personnellement aujourd’hui.

Après la prière de conclusion, l’animateur de la célébration ajoute : Frères et sœurs, que notre Dieu nous accompagne, qu’il nous bénisse et qu’il nous garde, lui qui est Père, Fils et Saint-Esprit (Pas de bénédiction à donner ici !)

L’animateur de la célébration : Allons  dans la paix du Christ      

Tous : nous rendons grâce à Dieu.

 Ce texte tient compte des  directives  du guide liturgique pour les assemblées dominicales animées par des laïcs.          

Note : on peut bien sûr choisir un chant de communion, un chant d’envoi…    

 croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

 

La liturgie de la Parole n’est pas une messe modifiée. Elle a son rite propre.

  1. Première partie : ouverture de la célébration (mot d’accueil, prière pénitentielle, gloria ou non, prière d’ouverture)

  2. Deuxième partie : la liturgie de la Parole (extrait de A.T., un psaume, extrait d’une épître et évangile ; tous étant introduits (mots clés de lecture) – Un partage de la Parole et profession de foi.

  3. Troisième partie : Une action de grâce en deux temps (chant de louange à Dieu et une prière de louange alternée) se terminant par le Notre Père.

  4. La liturgie de communion (éventuellement)

Prière de conclusion et envoi.

 

Blog du diacre → http:// www.diaconos.unblog.fr

loupeDans les archives → 1730 articles à votre disposition !

Publié dans A.D.A.L., Catéchèse, Diaconat permanent, Disciples de Jésus, Homélies, Liturgie, Religion, Rencontrer Dieu, Temps pascal | Pas de Commentaires »

Liturgie de la Parole animée par un diacre le dimanche 23 décembre 2018

Posté par diaconos le 16 décembre 2018

Quatrième dimanche de l’Avent de l’année C

En ce 4ème et dernier Dimanche de l’Avent, l'Église nous invite à entrer dans la grande semaine précédant la naissance virginale et dans le temps du Seigneur-Jésus. L'Épouse Mystique, comme une fiancée toute parée pour son Époux, compte maintenant avec impatience les heures d'attente pour pouvoir embrasser avec joie le Désiré des nations qui a été porté pendant 9 mois dans le sein très pur de la Vierge Marie,

En ce 4ème et dernier Dimanche de l’Avent, l’Église nous invite à entrer dans la grande semaine précédant la naissance virginale et dans le temps du Seigneur-Jésus. L’Épouse Mystique, comme une fiancée toute parée pour son Époux, compte maintenant avec impatience les heures d’attente pour pouvoir embrasser avec joie le Désiré des nations qui a été porté pendant 9 mois dans le sein très pur de la Vierge Marie,

Chant d’ouverture : Le chant le plus indiqué est : ‘Les temps se renouvellent (E 177)’; d’autres chants sont possibles pour ce 4ième dimanche de l’Avent ; par exemple : Berger de Dieu (E 280) ; Vienne ton jour (E 240), Fais nous marcher à ta lumière (E 252) ou selon votre choix

Diacre : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. À deux jours de Noël, voici déjà, un message de paix dans les lectures de ce dernier dimanche de l’Avent. Voici le temps béni de la promesse, grâce à Marie qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du seigneur. Par  l’enfant qu’elle mit au monde, Dieu est venu visiter son peuple. Comme Marie, disposons notre cœur à accueillir Celui qui vient. Que la grâce et la paix soient avec nous tous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur.

Tous : Béni soit Dieu, maintenant et toujours !

Diacre : Une jeune fille, appelée Marie, reçut la visite d’un ange et sa foi rendit tout possible à Dieu : Marie est ainsi devenue la mère du Messie. L’ange du Seigneur visita le fiancé de Marie. Il lui partagea le secret de Dieu : cet enfant se nommera Jésus. Ainsi il y a plus de 2000 ans, à Nazareth, des cœurs simples ont cru dans la Parole du Seigneur. Et c’est pourquoi dans quelques jours, nous pourrons fêter la naissance de Jésus, Dieu avec nous.

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE

Diacre : Dieu nous donne, en Jésus, le signe le plus éclatant de son amour. Il se fait si proche qu’il accorde déjà son pardon en enlevant les obstacles qui se dressent encore sur la route qui conduit à lui.

  • Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour être le Berger de son peuple, Prends pitié de nous.

  • Ô Christ, venu dans le monde pour faire la volonté de ton Père, Prends pitié de nous.

  • Seigneur, élevé dans la gloire du Père, tu ne cesses de nous visiter jusqu’à ton Retour. Prends pitié de nous.

Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Tous : Amen

Pas de Gloire à Dieu pendant l’Avent.

PRIÈRE D’OUVERTUE

Diacre : Dieu notre Père, Marie a accueilli avec joie ton messager et elle a fait confiance à ta Parole. Nous te prions : rends nos cœurs disponibles à ce que tu attends de nous et viens encore aujourd’hui visiter notre terre, toi le Dieu de paix qui es vivant, avec ton Fils et l’Esprit Saint, maintenant et pour les siècles des siècles. Tous : Amen

LITURGIE DE LA PAROLE

Diacre : Voici une première lecture tirée du livre de Michée au chapitre cinq : dans cet extrait, le prophète Michée annonce le grand évènement qui rendra Bethléem célèbre. Son message guidera les mages vers ce lieu.

Première lecture par ……………………………………………… (Mi 5, 1-4)

Chant : Aube nouvelle ou un autre chant de vos CD en rapport avec ce temps proche de Noël.

Diacre : Le psaume 79 (20 versets) évoque l’histoire du Peuple de Dieu : il naît lors de la sortie d’Égypte et prend possession ensuite de la Terre promise. Son genre littéraire est une supplication collective : la première strophe s’ouvre par u n appel à écouter. Cela se trouve régulièrement dans les supplications. Mais ici, le psalmiste ne s’adresse pas au Dieu d’Israël, mais au Berger d’Israël

Diacre : Jésus s’est offert à son Père pour accomplir sa volonté : toute la valeur de notre vie, de nos prières, de nos efforts se trouve dan l’accomplissement de cette volonté. Dans la deuxième lecture, tirée de la lettre aux Hébreux au chapitre dix, l’apôtre Paul nous révèle que l’entrée de Jésus dans notre humanité a été une démarche de réconciliation, où Jésus s’est lui-même présenté comme offrande, offrande de sa personne.

2ième lecture par : ………………………………………(He 10, 5-10)

Acclamation: Alléluia. Alléluia. Voici la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon sa Parole ! Alléluia.

Reprise de l’Alléluia par tous

Diacre : Le Seigneur soit avec vous. Tous : Et avec votre esprit !

Diacre : Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (chanté)

Tous : Gloire à toi Seigneur !(chanté)                                                                            Lecture de la page d’Évangile (Lc 14, 1a.7-14)

Diacre: Acclamons la Parole de Dieu.                                                                                          T ous :Louange à toi, Seigneur Jésus !

Homélie par le DiacreDieu vient nous visiter !

Diacre : Proclamons ensemble Notre foi Je crois en Dieu…

Diacre : Bientôt, c’est Noël. Demandons au Seigneur la grâce de pouvoir le recevoir et le reconnaître. Pour nous-mêmes, et pour tous nos frères, prions avec confiance…

Diacre :

  • Dieu d’amour, tu as fait de Marie et de Joseph les modèles de notre foi. Nous t’en prions : qu’ils nous aident, en ce jour, à ouvrir nos cours à ta venue. Emmanuel, viens, viens nous sauver. (refrain )

  • Dieu fidèle, tu viens te révéler à tous les hommes. Nous t’en prions : fais surgir dans ton Église les vocations dont elle a besoin. (refrain)

  • Dieu de tendresse, tu viens au-devant des personnes qui souffrent et désespèrent. Nous t’en prions : qu’elles trouvent en la fête de Noël ta lumière et ta paix. (refrain)

  • Dieu tout-puissant, tu viens guérir nos égoïsmes et nos cœurs endurcis. Nous t’en prions : que notre communauté ait le souci des gens qui ont la première place dans ton cœur. (refrain)

Diacre : Seigneur Jésus, dans ta grande bonté, donne à tous nos frères de s’ouvrir à ta venue pour qu’ils connaissent le vrai bonheur. Nous te le demandons à toi qui nous aimes pour les siècles des siècles Tous : Amen !

Action de grâce et le Notre Père

Diacre : Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous, le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’Église en chantant : VENEZ DIVIN MESSIE

PRIÈRE DE LOUANGE ET NOTRE PÈRE

Diacre :

  • Père de tout amour, en ces jours qui préparent à Noël, nous te rendons grâce pour la Vierge Marie, cette femme de notre race, humble et croyante. Tu l’as choisie pour que ton Fils éternel devienne homme parmi nous. 

  • Nous te rendons grâce par Jésus, ton Fils, de toute éternité auprès de Toi. Tu as vu la misère de ton peuple et tu as envoyé ton enfant bien-aimé jusqu’à nous, l’Emmanuel, Dieu avec nous, pour que ton salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre.                        Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! 

  • Nous te rendons grâce aussi pour Joseph, « le juste », cet homme humble et croyant que tu as choisi pour qu’en donnant son nom à Jésus, il le fasse entrer dans la lignée de David. Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! 

  • Nous te rendons grâce Père de Jésus Christ, car chaque année tu renouvelles notre désir d’attendre et d’accueillir notre Libérateur . Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ !

  • De dimanche en dimanche, tu nous invites à entrer dans la Pâque du Christ, et à devenir ce qu’il a fait de nous tes enfants. Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! 

  • C’est pourquoi, comme nous l’avons appris du Sauveur et selon son commandement, nous te disons avec confiance : Notre Père…..

Diacre :  Seigneur Jésus Christ, tu as dit à tes apôtres : «je vous laisse la paix, je vous donne ma paix»: ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Église ; pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite, toi qui règne pour les siècles des siècles.Tous : Amen.

Diacre : Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous !                                                                                        Tous: Et avec votre esprit !

Diacre : Frères et sœurs, dans la charité du Christ, donnez-vous la paix !

Agneau de Dieu chanté par la chorale.

Diacre: Seigneur Jésus Christ, Fils du Dieu vivant, selon la volonté du Père et avec la puissance du Saint Esprit, tu as donné par ta mort, la vie au monde : que ton corps et ton sang nous délivrent de nos péchés et de tout mal ; fais que nous demeurions fidèles à tes commandements et que jamais nous ne soyons séparés de toi.

Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. La communion eucharistique représente toujours un acte d’adhésion au corps du Christ, c’est à dire à la fois à son corps livré en croix et à son corps qui est l’Église. Communier est un acte de foi et, en même temps, un acte de solidarité dans la foi. Heureux les invités au repas du Seigneur ! Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous: Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir ; mais dis seulement une parole et je serai guéri.

Communion des fidèles et chant par la chorale…

Suggestions de Chants pour la communion : Tu es le Dieu fidèle (D 163) ; Pain rompu pour un monde nouveau ( D 283) ; En marchant vers toi Seigneur (D 380) ; Pain des merveilles (D 203) ; Pain de Dieu, pain rompu (D 284) ; Peuple de frères (T 122) ou selon votre répertoire.

Diacre :Que la joie de ce dimanche demeure vivante en ton peuple, seigneur ressuscité, et que toutes nos actions soient inspirées par toi, qui demeure au milieu de nous et qui guides nos pas vers ton Royaume, pour les siècles des siècles.

À quelques jours de Noël, prions l’angélus

Diacre : L’Ange du Seigneur annonça à Marie, Tous : Qu’elle serait la Mère du Sauveur.
Tous : Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.

Diacre : Voici la Servante du Seigneur Tous : Qu’il me soit fait selon votre parole.

Tous : Je vous salue Marie…

Diacre : Et le Verbe S’est fait chair Tous : Et Il a habité parmi nous.

Tous : Je vous salue Marie…

Diacre : Priez pour nous, sainte Mère de Dieu,

Tous : Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Diacre : Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l’Ange, tui nous a fais connaître l’Incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par sa Passion et  par sa Croix, jusqu’à la gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec toi et le saint Esprit maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen.

Suggestion pour le chant final : Aube nouvelle (E 130) ; Maranatha ! Venez divin Messie…

La bonne action de la semaine: Non loin de nous, des pauvres, des infirmes, des délaissés, attendent que nous allions chez eux et que nous les invitions chez nous.

Diacre : Le Seigneur soit avec vous Tous : Et avec votre Esprit

Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils (+) et le Saint-Esprit. Tous : Amen

Diacre : Allez dans la paix du Christ Tous : nous rendons grâce à Dieu.

Avec mes salutations amicales et fraternelles

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Liturgie, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaires »

Quatrième dimanche de l’Avent, année C

Posté par diaconos le 15 décembre 2018

Références bibliques → AELF — Messe — 23 décembre 20

Dans quelques jours ce sera Noël. Mais déjà bénissons Dieu pour son amour qui agit avec puissance dans nos vies et dans la vie du monde. Avec Marie et Élisabeth, entrons dans la joie de Dieu qui vient nous sauver. Si nous sommes infidèles, notre Dieu est fidèle.

RENOUVELER

En ce 4ème et dernier Dimanche de l’Avent, l'Église nous invite à entrer dans la grande semaine précédant la naissance virginale et dans le temps du Seigneur-Jésus. L'Épouse Mystique, comme une fiancée toute parée pour son Époux, compte maintenant avec impatience les heures d'attente pour pouvoir embrasser avec joie le Désiré des nations qui a été porté pendant 9 mois dans le sein très pur de la Vierge Marie,

En ce quatrième et dernier Dimanche de l’Avent, l’Église nous invite à entrer dans la grande semaine précédant la naissance virginale et dans le temps du Seigneur-Jésus. L’Épouse Mystique, comme une fiancée toute parée pour son Époux, compte maintenant avec impatience les heures d’attente pour pouvoir embrasser avec joie le Désiré des nations qui a été porté pendant 9 mois dans le sein très pur de la Vierge Marie,

Le renouvellement peut prendre plusieurs formes : un renouvellement personnel, un renouvellement de l’Église ou un  renouvellement de la société. Et ça fait parfois peur. C’est vrai, oser changer ses habitudes,c’est prendre des risques. Mais c’est surtout une sacrée bonne nouvelle ! Non, ce monde n’est pas condamné à aller mal. Oui, il peut changer. Et oui, nous pouvons y faire quelque chose.

        ———-
Nous voici à la dernière étape avant Noël. Occasion de renouveler notre regard sur le monde, sur nos rencontres, sur la fête qui arrive et le pari de la foi en ce monde. L’Évangile se centre sur la rencontre de deux femmes : Élisabeth, déjà âgée, qui en est au sixième mois de grossesse, et sa jeune parente, Marie, porteuse de Jésus, qui va visiter sa cousine. Non seulement elle vient lui apporter une aide utile pour une femme âgée enceinte, mais elle vient aussi pour partager la joie d’attendre une vie, celle de Jésus.
——–
Et Élisabeth a conscience du cadeau puisque, inspirée par l’Esprit, elle proclame son admiration envers sa jeune cousine : « Tu es bénie entre toutes les femmes… Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » C’est l’ancienne qui admire la jeunesse, se réjouit pour l’Avenir et la réalisation de la promesse. Et nous, quel regard  portons-nous sur les jeunes ?
——-
Sommes-nous capables d’admiration et de confiance pour les jeunes générations ? La routine, la force des habitudes… Autant de périls qui parfois nous rendent passifs, quand ils ne nous font pas carrément perdre de vue l’essentiel. Dans ce cas-là, il est utile de rester éveillés, afin de garder la capacité de rebondir, de se renouveler, d’admirer comme Élisabeth.
——-
Nous percevons la vocation toute particulière de Marie : porter le Christ pour le donner au monde.Et nous, de quoi sommes-nous porteurs ? De vie, de mort, de repli sur soi ou de créativité, d’ouverture… ? En matière de droits humains, nous assistons à un affadissement progressif, qui doit beaucoup aux nouveaux « dieux » de notre société : le business, l’économie dérégulée, le mythe de la croissance, du ruissellement des richesses des plus riches vers les pauvres.
——-
Ce qui semblait acquis doit être revitalisé : sur le plan individuel, par notre rapport à la consommation, à la protection de notre planète, à l’usage des réseaux sociaux et à l’internet… sur le plan collectif, par l’engagement dans des mobilisations et initiatives citoyennes en faveur des droits humains.
——
Marie croit, elle place une confiance éperdue en Dieu. Même quand, enceinte et sur le point d’accoucher, elle va bientôt partir avec Joseph à l’aventure pour se faire recenser à Bethléem. Les droits humains ont eu septante ans ce mois-ci. Ils restent un idéal à réaliser. Puissions-nous y participer en exerçant toute notre créativité, et célébrer Noël comme un appel au renouveau de la bienveillance, de la solidarité et de l’accueil, au sein de nos communautés, de nos familles, de nos rencontres et de notre rapport au monde.

J’atteste qu’il n’y a d’être humain que celui dont le cœur tremble d’amour pour tous ses frères en humanité. Celui qui désire ardemment plus pour eux que pour lui-même liberté, paix, dignité Celui qui considère que la Vie est encore plus sacrée que ses croyances et ses divinités.

J’atteste qu’il n’y a d’être humain que celui qui combat sans relâche la haine en lui et autour de lui. Celui qui, dès qu’il ouvre les yeux le matin, se pose la question : »Que vais-je faire aujourd’hui pour ne pas perdre ma qualité et ma fierté d’être homme ?

 

Abdellatif LAÂBI, poète marocain le 10 janvier 2015

INTENTIONS DE PRIÈRE

  • Pour que nous soyons de celles et de ceux qui s’indignent et réagissent devant les traitements injustes ou dégradants dont sont victimes trop d’hommes, de femmes et d’enfants, prions le Seigneur.
  • Pour que les responsables des institutions abandonnent les pratiques discriminatoires et consentent à apporter les changements nécessaires pour que les droits fondamentaux, notamment ceux des plus vulnérables, soient respectés, prions le Seigneur.
  • Pour qu’à la veille de Noël, nos communautés chrétiennes soient accueillantes à l’égard de ceux et celles que la société a tendance à mettre de côté, prions le Seigneur.

Comprendre que dans notre malheur, nous ne sommes pas seules. Ça redonne confiance en soi, ça nous fait grandir. J’ai pris conscience que je suis une personne parmi d’autres et que j’ai ma place dans le cœur des gens. Kathleen, Le 26 – Maison d’accueil pour femmes en difficultés sociales, Charleroi (Belgique)

Compléments

◊ Heureuse celle qui a crut : cliquez ici pour lire → Quatrième dimanche de l’Avent, année C

◊ Homélie : cliquez ici → Dieu vient nous visiter ! … (Lc 1, 39-45)

◊ Célébration animée par des laîcs en abscence de prêtre →  A.D.A.L. pour le quatrième dimanche de l’Avent, année C

Liens externes

◊ L’Eucharistie : cliquez ici pour lire l’article → Paroles de Jésus  : « Ceci est mon corps, prenez et mangez »

Prenez et mangez

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Religion, Rencontrer Dieu, Temps de l'Avent | Pas de Commentaires »

Troisième dimanche de l’Avent de l’année C

Posté par diaconos le 10 décembre 2018

Références bibliques : cliquez ici pour lire les textes de ce dimanche → AELF — Messe — 16 décembre 2018

audete. En effet, dans le Missel romain, l’introït de la messe de ce dimanche commence par la phrase latine suivante : « Gaudete in Domino semper : iterum dico, gaudete » (« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous ! »). Cette phrase rappelle la joie de l’Église dans l’attente de l’avènement du Christ. C’est pourquoi les vêtements liturgiques, violets pendant tout le temps de l’Avent, peuvent exceptionnellement être roses ce jour-là. Pour la même raison la même possibilité existe le

Ce dimanche se caractérise par sa note joyeuse, il s »agit d’une anticipation de la fête de Noël. Dans le Missel romain, l’introït de la messe de ce dimanche commence par la phrase latine suivante :  » Gaudete in Domino semper : iterum dico, gaudete «  ( Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous ! ). Cette phrase rappelle la joie de l’Église dans l’attente de l’avènement du Christ. C’est pourquoi les vêtements liturgiques, violets pendant tout le temps de l’Avent, peuvent exceptionnellement être roses ce jour-là. Pour la même raison la même possibilité existe le quatrième dimanche du Carême.

Pour ce dimanche où les communautés chrétiennes sont invitées à exprimer concrètement leur solidarité avec 89 projets de lutte contre la pauvreté soutenus par Action Vivre Ensemble, une célébration complète vous est proposée par l’abbé André Boribon. Vous pouvez la télécharger sur notre site www.vivre-ensemble.be

«  Ne laisse pas tes mains défaillir  » : répondre, c’est aussi agir pour apporter la justice ; répondre aux appels de ce Monde, aux appels de nos proches, à nos appels intérieurs. Ces appels prennent de multiples formes et sont différents pour chacun de nous. Nous avons chacun nos moyens, nos charismes pour y répondre.

Tout le monde peut agir, où qu’il se situe. Tout le monde à une réponse à fournir, selon des modalités propres. Les recommandations émises par Jean Baptiste dans l’Évangile selon saint Luc semblent relever du simple bon sens, il ne demande pas l’impossible.

Pourtant, dans des situations où le profit et l’exploitation écrasent la dignité humaine, ces conseils sont loin d’être faciles à appliquer. Face à l’avarice, à la corruption et à la violence des maux qui n’ont pas disparu, de nos jours.

Jean prône le partage, l’honnêteté, la droiture. Tout le monde ne doit pas tout faire, mais trouver les réponses qui lui sont propres, dans la situation qui est la sienne. À l’aune des droits humains, il en va de même : n’attendons pas que les autres agissent, faisons ce que nous pouvons, là où nous le pouvons.

Que devons-nous faire ? Cette question posée à Jean-Baptiste, nous nous la posons aussi. Que faire, pour que notre quartier, notre ville, notre région, favorisent le bien-être, l’épanouissement et la joie de vivre ? Cet épanouissement n’est pas un luxe, pas plus que l’accès aux loisirs, à la culture, qui sont autant de droits fondamentaux.

INTENTIONS DE PRIÈRE

  • Pour ceux qui répondent à Ton Amour en s’engageant à Ta suite… Afin qu’ils vivent leur mission à la manière de Jésus : en serviteurs accueillants, mais aussi avec une fidélité sans concessions…  Père, nous te prions.
  • Pour les chrétiens qui rencontrent des difficultés dans l’annonce de l’Évangile… Pour ceux qui sont persécutés, comme en Chine, en République démocratique du Congo, en Orient… Pour que le Seigneur les illumine de Sa joie et de Sa tendresse… Père, nous te prions.
  • Pour les personnes qui font le choix de laisser Ton appel sans réponse… Pour qu’il leur soit donné d’être touchées par Ton Amour et de s’y abandonner, avec la confiance de l’enfant qui s’endort dans les bras de son père… Père, nous te prions

Collecte Cette semaine a lieu la collecte au profit des projets soutenus par Action Vivre Ensemble. En nous invitant depuis plus de 45 ans à poser ce geste de solidarité en Église, les Évêques nous rappellent que l’Église n’est pas réellement fidèle à Jésus-Christ si elle ne met en son centre le pauvre, l’exclu, le sans droit. Dans les maisons de quartier, les écoles de devoirs, les maisons d’accueil, les services d’aide urgente et d’accompagnement social, des hommes, des femmes, des enfants comptent sur nous pour les accompagner sur le chemin d’une vie digne. Comme nous tous, ils aspirent à prendre une part active à la construction du bien-être commun. Ne les décevons pas.

«  Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir. Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine. Je continuerai à construire, même si les autres détruisent. Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre. Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité. Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte. Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent. Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes. Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur. Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse. J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter… Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.  »
Abbé Pierre

Compléments

◊  Concrètement, que pouvons-nous faire ? : cliquez ici pour lire l’article → Pour vivre ensemble, agissons !

◊ Psaume 1 : cliquez ici pour lire → Ne suit pas le chemin des pécheurs, il te perdra 

◊ Sortons de l’inquiétude :  cliquez ici pour lire → Soyez dans la joie (Ph 4, 4)

◊ Homélie :   cliquez ici pour lire ou télécharger →  Soyez dans la joie (Ph 4, 4)

◊ Du site « Jardinier de Dieu » : cliquez ici pour lire l’article →  Ph 4, 4-7 Dans la joie du Seigneur

◊ Catéchèse : Préparons dès aujourd’hui la fête de Noël →  Avec les bergers (Évangile de Luc)

Soyez dans la joie du Seigneur

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, comportements, Enseignement, Homélies, La messe du dimanche, Liturgie, Messages, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaires »

12345...19
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS