• Accueil
  • > Recherche : dessin premiere communion

Résultats de votre recherche

Levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule .

Posté par diaconos le 5 août 2019

Lundi 5 août 2019

Levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule 

La multiplication des pains, Jean 6, 1-15.jpg  150De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,  quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades. Le soir venu, les disciples  s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! »
Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. »

Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit : « Apportez-les moi. » Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants. (Mt 14, 13-21)

Homélie Miracle de la multiplication des pains

Ce récit de la multiplication des pains se trouve dans les quatre évangiles, ce qui est rare. Il se retrouve identique chez Marc (Mc 6, 35-44), en

partie chez Luc (Lc 9,12-17) et aussi dans la première section du chapitre 6 de l’Évangile de Jean (Jn 6, 1-27), chapitre très important où il est question du pain de vie (Jn 6, 1-56). Au début du christianisme, la transmission des informations (enseignement, catéchèse, faits et gestes de Jésus, …) se faisait oralement ; il y avait donc des idées communes et des mots clés qui aidaient à les enchaîner l’une à l’autre. Dans ces quatre récits, le pain est l’un des points communs.

ILevant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule . dans Religion lamultiplicationdespainsschnorrev13l y a une autre multiplication des pains dans l’Évangile de Matthieu (Mt 15, 32-38) et également dans celui de Marc (Mc 8, 1). Chez ce dernier, les deux multiplications diffèrent en plusieurs points : le nombre de pains, le nombre des poissons, le nombre des participants mais aussi le nombre de paniers. Le nombre douze fait penser aux douze tribus d’Israël et aux douze apôtres.

Quant au nombre sept, il rappelle les sept nations païennes qui occupaient le pays de Canaan mais aussi les sept premiers diacres. Selon Matthieu et Marc, il y a donc eu deux miracles de multiplication des pains. L’un de ces miracles a eu lieu en Galilée et l’autre à l’est du lac de Tibériade. Cette multiplication des pains est le symbole du repas messianique (Matthieu 8,11; Marc 14, 25), de la communion de table et du festin céleste que Jésus prépare aux siens.

Tout ce qui touche l’alimentation et principalement le pain avaient une place importante dans le judaïsme De là les questions posées à Jésus et les réponses qu’il donna.

  • Quelques exemples…
  1.  » Pourquoi tes disciples laissent-ils de côtés la tradition des anciens ? Ils ne se lavent pas les mains quand ils prennent leur repas. »  Jésus répondit : » Et vous pourquoi laissez-vous de côté le commandement de Dieu au nom de votre tradition ? (Mt 15, 2-3)

  2.   »Or il arriva, au sabbat second-premier, qu’il passait au travers des blés ; et ses disciples arrachaient les épis, et, les froissant entre leurs mains, ils les mangeaient. Mais quelques-uns des pharisiens leur dirent : « Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire les jours de sabbat ? »

  3. Et Jésus, répondant, leur dit : « N’avez-vous pas même lu ce que fit David, quand il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ?

  4. Comment il entra dans la maison de Dieu, et prit les pains de proposition, et en mangea, et en donna aussi à ceux qui étaient avec lui, bien qu’il ne soit permis qu’aux seuls sacrificateurs d’en manger ?  (Lc 6, 1-4 ; Mt 12, 3-4)

  5. En se rendant sur l’autre rive, les disciples avaient oublié de prendre du pain.  Jésus leur dit :  » Attention ! Méfiez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. »» Ils discutaient entre eux en disant : « C’est parce que nous n’avons pas pris de pain. «   Mais Jésus s’en aperçut et leur dit : « Hommes de peu de foi, pourquoi discutez-vous entre vous sur ce manque de pain ?  » (Mt 16, 5-8)

Même le pain des enfants donnait l’occasion de compléter les enseignements sur l’eucharistie. Dans son discours sur le pain de vie (Évangile de Jean, au chapitre 6), Jésus veut nous faire comprendre que nous devons venir à lui qui est le vrai  pain pour avoir la vie éternelle.

Note  La fête des pains sans levain rappelle le temps quand DIEU a sorti le peuple d’Israël hors de l’Égypte : « Vous observerez la fête des pains sans levain, car c’est en ce jour même que j’aurai fait sortir vos armées du pays d’Égypte; vous observerez ce jour comme une loi perpétuelle pour vos descendants.  Le premier mois, le quatorzième jour du mois, au soir, vous mangerez des pains sans levain jusqu’au soir du vingt et unième jour.  Pendant sept jours, il ne se trouvera point de levain dans vos maisons; car toute personne qui mangera du pain levé sera retranchée de l’assemblée d’Israël, que ce soit un étranger ou un indigène. Vous ne mangerez point de pain levé; dans toutes vos demeures, vous mangerez des pains sans levain. » (Ex 12, 17-20)

L’utilisation du pain dans les cérémonies religieuses, tout particulièrement à l’occasion des grandes fêtes, est fréquente dans le judaïsme,  par exemple dans le  rite des deux « hallot » du sabbat dont l’origine se trouve dans le Lévitique au chapitre 23, versets 17 et suivants.

Dans le judaïsme, le pain a un le rôle central aux trois grands moments de la vie (naissance, mariage et mort).Par exemple, dans une communauté juive, le premier-né est racheté par le don d’un pain tressé (le halla).

Compléments

◊ Catéchèse : cliquez ici → doc dans Nouveau Testament La multiplication des pains (Mt 14, 16-21)

Jeunes talents, à vos pinceaux : cliquez ici → doc Réalise un beau dessin sur la multiplication des pains

Liens externes

◊ Catholique.org.  : cliquez ici → doc Multiplication des pains – Les méditations

◊ Questions de foi    : cliquez ici → docTabgha, la multiplication des pains

La multiplication des pains, Jean 6, 1-15

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

A.D.A.L. pour le trentième dimanche du temps ordinaire, année B

Posté par diaconos le 22 octobre 2018

 Célébration animée par une équipe de laïcs

Lorsque Jésus quita Jéricho pour aller à Jérusalem, il rencontra un aveugle qui mendiait au bord du chemin. Bartimée fut guérit par Jésus.

Lorsque Jésus quitta Jéricho pour aller à Jérusalem, il rencontra un aveugle qui mendiait au bord du chemin. Bartimée fut guérit par Jésus.

Rappel  : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) ! L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

Références bibliques → Jr. 31, 7-9 psaume 125He. 5, 1-6 ; Jn 2, 13-25 ; Mc 10,46-52

Proposition pour le chant d’entréeOuvre mes yeux ( G 79-7) – Ne crains pas (G 139) – Lumière des hommes ( G 128-2) ou un autre chant de  votre répertoire.

Animateur de la célébration → Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Animateur de la célébration → Si nous sommes ici rassemblés au nom du Seigneur, c’est parce que nous sommes convaincus que sa Parole construit notre vie, que sa loi nous libère et nous permet de mieux aimer. Ouvrons nos cœurs à la Parole exigeante que Dieu nous adresse aujourd’hui ; elle nous fait vivre.    Soyons dans la joie ! Dieu rassemble autour de lui tous ceux que la vie a malmenés. Il les conduira aux eaux courantes par un bon chemin où ils ne trébucheront pas. Car il est un père pour nous et nous sommes ses enfants !

Que la grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’esprit Saint soient toujours avec vous.

Tous : Et avec votre esprit.

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… :
Jésus nous appelle à mettre en lui notre confiance , à écouter sa parole qui fait vivre. nous savons qu’il n’est pas toujours facile  de le suivrfe et dez mettre zen pratique ce qu’il nous demande. Que sa lumière vienne éclairer notre chemin, pour nous permettre de le suivre avec confiance.

Préparation pénitentielle

Animateur de la célébration → Conscients de tous les germes de mort à l’œuvre aujourd’hui, mais aussi, éveillés au travail de l’Esprit, tournons-nous, pleins de foi et d’espérance, vers Celui qui est la Résurrection et la Vie…

  • Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour nous libérer du péché et de la mort… Béni sois-tu et prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

  • Ô Christ, venu dans le monde donner la vie à ceux qui croient en toi… Béni sois-tu et prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

  •  Seigneur, élevé dans la gloire du Père, d’où tu nous appelles à vivre déjà de la vie des ressuscités… Béni sois-tu et prends pitié de nous.  (Chant du Kyrie ou selon votre sélection

Animateur de la célébration → Que Dieu tout-puissant nous délivre de l’emprise de la chair et nous fasse vivre sous celle de l’Esprit; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.

Tous AMEN !    

Gloire à Dieu (Chant de louange)

Animateur de la célébration Dieu notre Père, tu ne cesses de rassembler tes enfants dispersés : écoute la prière de ton peuple, relève notre confiance. À l’appel de ton Fils, donne-nous de nous redresser et de bondir à sa rencontre pour devenir de ses disciples, chaque jour, nous laissant enseigner par lui, afin de tenir dans les difficultés et d’être en toi pour les siècles des siècles .

Tous AMEN !

Liturgie de la Parole

◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : en terre d’exil, quand le peuple se désolait d’être si,loin de sa patrie, les prophètes lui révélaient que Dieu ne l’oubliait pas et ils annonçaient unn prochain retour pour nous dans la joie.

Lecteur ou lectrice : ……………………………………………………………………………………………………………………. (Jr 31 1-9)

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : dans le psaume 125, il est question du rassemblement des déportés annoncé par Jérémie, le psalmiste l’a vu et il  le célèbre. Nous-mêmes, nous sommes libérés et rassemblés par le Christ, partageons la joie du psalmiste.

Ce psaume est lu ou chanté par la chorale

 Deuxième lecture par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : (He 5, 1-6)

Acclamation  par un lecteur, une lectrice ou chantée par la chorale : Alléluia, Alléluia.

Reprise de l’Acclamation.

L’animateur de la célébration dit alors :  De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Mc 10, 46-52

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale .

 Homélie à téléchargerAucune infirmité ne doit faire obstacle

PRIÈRE UNIVERSELLE

 Animateur de la célébration → Unis par une même foi et une même charité, frères et sœurs, faisons monter vers le Seigneur l’espérance des hommes

Écoute nos prières

Intentions par :…………………………………………………………………………….

  • Pour que l’Église soit vraiment la maison où Dieu le Père accueille tous ses enfants, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

  • Pour que les jeunes, en quête de sens pour leur vie, soient soutenus par des communautés chrétiennes vivantes et heureuses de croire, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

  • Pour les personnes injustement condamnées pour leurs opinions religieuses ou politiques, Seigneur, Assiste-les de ton amour, nous t’en supplions ! (refrain)

  • Pour les personnes seules et désabusées qui ont faim et soif de ton amour et de ta bonté, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

 Animateur de la célébration     Père, quand tu nous envoies semer dans les larmes, tu nous promets des moissons de joie. Comble nos attentes pour que toute notre vie devienne louange et action de grâce en Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Tous : Amen.

 Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration → Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous, le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’ Église.

Ici, nous plaçons un chant en l’honneur de Dieu
Suggestion → Que tes œuvres sont belles (A 219) — Peuple de prêtres (C 49) — Tenons en éveil

(C243) — Terre entière (I 33) — Peuple de Dieu, marche joyeux (K 180) — Louange au Dieu vivant (L 80) ; Peuples, criez de joie (29) — Louange au Dieu vivant (L 80) ou un autre chant de louange de votre répertoire.

Animateur de la célébration → Dieu de l’alliance nouvelle et éternelle, béni sois-tu pour ta fidélité et ton amour ! Depuis toujours tu as voulu nouer entre les hommes et toi une alliance de paix que rien ne puisse abolir. Et quand les temps furent accomplis, tu as donné ton Fils qui a versé son sang afin de rassembler dans l’unité tes enfants dispersés. Pour le mystère de sa croix et de sa Pâques, Dieu de l’Alliance fidèle, nous te rendons grâce.

Chant par la Chorale

Prière de louange

 Un membre de l’équipe liturgique

Seigneur notre Dieu, nous te rendons grâce de tout cœur car ton Esprit travaille au cœur des hommes et par lui tu fais toutes choses nouvelles.

Dieu très haut qui fait merveilles, béni soit ton nom

Par ton esprit, tu nous libères et tu nous donnes les uns aux autres pour vivre ensemble, en un seul corps, dans le rayonnement de ta lumière.

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

 Béni sois-tu pour tout ce qui est généreux, pour les solidarités nouées entre les frères, pour les efforts vers un monde meilleur et pour l’espérance qui sans cesse renaît.

Refrain : Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Ton esprit est à l’œuvre et nous te bénissons pour toute paix, toute Justice, pour le respect des plus petits et pour ceux qui pardonnent sans compter.

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme toujours notre espoir est en toi ! Béni sois-tu et béni soit ton nom !

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Animateur de la célébration → Confions maintenant à Dieu notre Père nos intentions particulières  et les mains levées vers Dieu, prolongeons notre louange en redisant la prière que nous avons reçue du Seigneur…

Notre Père… chanté ou récité

◊ L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix →   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration→Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! … “Saisi de pitié” pour les pécheurs que nous sommes, il est allé jusqu’au bout de l’amour : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Chant pour la communion

Suggestions : Vienne la paix (T 150) ; Pain des merveilles (D103) ; le pain que tu nous donnes (D 83) ; Tu es le Dieu fidèle ( D 163) ; Qui mange ma chair ( D 290) ; La Sagesse a dressé une table (F 502) ; Dieu a tant aimé le monde ( D 369) ; Pain de Dieu, pain de vie (D 381) ; Pain rompu pour un monde nouveau (D 283) ; Dieu nous invite à son festin (Signes musique n° 70) ; laisserons-nous à notre table… (E 161); Pour amer du plus grand amour (D 386) ou selon votre choix.

◊ Distribution de la communion en disant:  Le corps du Christ

Prière de conclusion

Par un membre de l’équipe liturgique…………………………………………………………………………..

Tu nous invites, Seigneur à avancer toujours plus profondément sur les chemins de ton Alliance éternelle avec les hommes. Donne-nous de la redécouvrir avec des yeux neufs. Tu nous as donné, dans ce moment passé en ta présence, une nouvelle joie de vivre, un feu à communiquer. Aide-nous à amener nos frères à te rencontrer pour qu’ils découvrent que tu es vraiment le Sauveur du monde.

 Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.       Tous: Amen !

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un,  l’animateur de la célébration ajoute…  Ouvrez vos oreilles et vos cœurs aux appels des pauvres, soyez pour eux des témoins de l’appel de Dieu à nous aimer les uns et les autres. Et que Dieu nous bénisse  (Pas de bénédiction à donner ici !)  le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Amen ! (Chaque fidèle fait le signe de la croix)

Animateur de la célébration → Allons, dans la paix du Christ !

Tous : nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège). 

lwf0003web.gif

Jeunes talents…(dessins bibliques)

Tu es jeune, tu aimes dessiner et tu souhaites montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse” … il te suffit de me le faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

En cliquant sur la catégorie « dessins et Bible » (Colonne de droite de cette page), tu trouveras des propositions de dessins à réaliser pour la publication dans cet article. Clique deux fois sur le dessin pour l’agrandir.

La liturgie de la Parole n’est pas une messe modifiée. Elle a son rite propre.

  1. Première partie : ouverture de la célébration (mot d’accueil, prière pénitentielle, gloria ou non, prière d’ouverture)

  2. Deuxième partie : la liturgie de la Parole (extrait de A.T., un psaume, extrait d’une épître et évangile ; tous étant introduits (mots clés de lecture) – Un partage de la Parole et profession de foi.

  3. Troisième partie : Une action de grâce en deux temps (chant de louange à Dieu et une prière de louange alternée) se terminant par le Notre Père.

  4. La liturgie de communion (éventuellement)

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

Compléments

◊ Commentaires, histoire et lectures : cliquez ici →  Trentième dimanche ordinaire, année B

Publié dans A.D.A.L., Liturgie, Religion, Rencontrer Dieu, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

A.D.A.L. pour le troisième dimanche du Carême, année B

Posté par diaconos le 26 février 2018

Troisième dimanche du Carême, année B

A.D.A.L. pour le troisième dimanche du Carême, année B dans A.D.A.L. kieffer-3e-dimanche-de-careme_article_largeRappel  : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) ! L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

Références bibliques → Exode 20, 1-17 ; Psaume 18 ; 1 Co, 1-22-25 ; Jn 2, 13-25

Proposition pour le chant d’entréeÉcoute Seigneur (417) — Vers toi, Seigneur (Z24) – Sur les routes de l’Alliance (G 321) – Dieu qui nous appelle à vivre (k 158) – Vivons en enfants de lumière (G 14-57-1) ; Les mots que tu nous dis (E 164) – Tu es notre Dieu (A 187) ou un autre chant de  votre répertoire.

Animateur de la célébration → Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Animateur de la célébration → Animateur de la célébration Si nous sommes ici rassemblés au nom du Seigneur, c’est parce que nous sommes convaincus que sa Parole construit notre vie, que sa loi nous libère et nous permet de mieux aimer. Ouvrons nos cœurs à la Parole exigeante que Dieu nous adresse aujourd’hui ; elle nous fait vivre.

Frères et sœurs, la mort et la vie: voilà l’enjeu de notre baptême. Voilà où nous conduit ce Carême. Nous suivons un homme qui nous demande de croire l’incroyable. Un homme qui ose proclamer: «Moi, je suis la résurrection et la vie.» Cette parole, Jésus ne cesse de la dire à chacun de nous. Il vous l’a dit. Il me l’a dit. Prenons-le au mot, et croyons en lui avec la force de l’esprit. Que la grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’esprit Saint soient toujours avec vous.

Tous : Et avec votre esprit.

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… :
En ce Carême qui est un temps merveilleux où nous sommes invités à la conversion, cherchons la gloire qui vient de Dieu et non celle qui vient des hommes. Présentons à Dieu nos pauvretés et demandons-lui la grâce d’être ce que nous sommes en vérité et simplicité.

Préparation pénitentielle

Animateur de la célébration → Conscients de tous les germes de mort à l’œuvre aujourd’hui, mais aussi, éveillés au travail de l’Esprit, tournons-nous, pleins de foi et d’espérance, vers Celui qui est la Résurrection et la Vie…

  • Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour nous libérer du péché et de la mort… Béni sois-tu et prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

  • Ô Christ, venu dans le monde donner la vie à ceux qui croient en toi… Béni sois-tu et prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

  •  Seigneur, élevé dans la gloire du Père, d’où tu nous appelles à vivre déjà de la vie des ressuscités… Béni sois-tu et prends pitié de nous.  (Chant du Kyrie ou selon votre sélection

Animateur de la célébration → Que Dieu tout-puissant nous délivre de l’emprise de la chair et nous fasse vivre sous celle de l’Esprit; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen !

Pendant le Carême, on ne chante pas, on ne récite pas le Gloire à Dieu ! Passez directement à la prière d’ouverture.

PRIÈRE D’OUVERTURE

 Animateur de la célébration Prions le Seigneur ! Tu es la source de toute bonté, Seigneur et toute miséricorde vient de toi ; tu nous as dit comment guérir du péché par le jeûne, la prière et le partage. Écoute l’aveu de notre faiblesse : nous avons conscience de nos fautes, patiemment relève-nous avec amour et conduis-nous sur le chemin de la vraie liberté par Jésus, le christ, notre Sauveur, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen

Liturgie de la Parole

◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : la première lecture est tirée du livre de l’Exode au chapitre vingt. Sur le mont Sinaï, Moïse reçut de Dieu les Paroles de vie pour baliser la route de son peuple et éviter les chutes. Si le peuple veut continuer à profiter des bienfaits de Dieu, qu’il observe sa Loi. Le langage est dans ce texte celui de la sévérité et de la menace, mais c’est celui des parents qui tiennent à ce que leurs enfants indociles prennent le bon chemin pour leur bien. L’Alliance de Dieu se transmet de génération en génération pour les siècles des siècles.

Lecteur ou lectrice : ……………………………………………………………………………………………………………………. (Ex 20, 1-17)

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : le psaume 18 (15 versets) appartient à la catégorie des hymnes. Il comprend deux parties : la première est un hymne de louange que la nature adresse au Créateur de l’Univers et la seconde partie est un hymne à la louange de la Loi. C’est cette deuxième partie qui a été retenue pour notre liturgie de ce jour. Avec le psalmiste savourons la loi de Dieu. Ses commandements nous grandissent : ils sont l’image que Dieu se fait de nous. Pour le psalmiste accomplir la Loi du Seigneur n’est pas une contrainte, mais un plaisir, une alliance d’amour.

Le psaume 18 est chanté, par la chorale ou lu par………………………………

psaume 18

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : (1 Co, 1, 22-25)

Acclamation par la chorale

acclamation , troisième dimanche du carême, année B

L’animateur de la célébration dit alors :  De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Jn 2, 13-25

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale .

 Homélie à télécharger Dieu se donne gratuitement ! (Jn 2, 13-25)

PRIÈRE UNIVERSELLE

 Animateur de la célébration → Unis par une même foi et une même charité, frères et sœurs, faisons monter vers le Seigneur l’espérance des hommes

Écoute nos prières

Intentions par :…………………………………………………………………………….

  • Pour que l’Église soit vraiment la maison où Dieu le Père accueille tous ses enfants, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

  • Pour que les jeunes, en quête de sens pour leur vie, soient soutenus par des communautés chrétiennes vivantes et heureuses de croire, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

  • Pour que tous les baptisés profitent du temps du Carême pour raviver leur foi en la Parole de Dieu, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

  • Pour les personnes seules et désabusées qui ont faim et soif de ton amour et de ta bonté, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

 Animateur de la célébration → Prions le Seigneur : Dieu et Père de tous les hommes, entends la prière de ceux qui sont devenus l’Église de ton Fils. Donne-nous ton Esprit pour que nous soyons signes et témoins de ton amour. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Tous : Amen 

 Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration → Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous, le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’ Église.

Ici, nous plaçons un chant en l’honneur de Dieu
Suggestion → Que tes œuvres sont belles (A 219) — Peuple de prêtres (C 49) — Tenons en éveil

(C243) — Terre entière (I 33) — Peuple de Dieu, marche joyeux (K 180) — Louange au Dieu vivant (L 80) ; Peuples, criez de joie (29) — Louange au Dieu vivant (L 80) ou un autre chant de louange de votre répertoire.

Animateur de la célébration → Dieu de l’alliance nouvelle et éternelle, béni sois-tu pour ta fidélité et ton amour ! Depuis toujours tu as voulu nouer entre les hommes et toi une alliance de paix que rien ne puisse abolir. Et quand les temps furent accomplis, tu as donné ton Fils qui a versé son sang afin de rassembler dans l’unité tes enfants dispersés. Pour le mystère de sa croix et de sa Pâques, Dieu de l’Alliance fidèle, nous te rendons grâce.

Chant par la Chorale

Action de grâce

 

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : Sois béni, Seigneur des origines, pour la foi d’Abraham et de nos pères qui se sont levés à ton appel ! Sois béni pour ton peuple en exode et pour la liberté que tu lui as donnée de te louer et de te glorifier en ta présence ! Sois béni pour les prophètes qui ont tenu ta mémoire e éveil et ont gardé ta Parole vivante au cœur de tes fidèles ! Seigneur que nous soyons ton peuple dans la fidélité à ceux qui nous ont précédés. (refrain ci-dessus par la chorale)

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : Pour tin Fils Jésus christ, nous te louons ! Sa nourriture fut d’accomplir ta volonté, et son amour, il l’a poussé à l’extrême. De riche, qu’il était, il s’est fait pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté. Il s’est fait serviteur et il a tout donné, son corps, son sang et son dernier souffle. Qu’il soit béni et que nous ayons part à sa résurrection. (refrain ci-dessus par la chorale)

Lecteur ou lectrice : ……………………………………………………………………………………………….L’eucharistie nous révèle la présence de Dieu dans notre vie et met notre vie en communion avec celle de Dieu. À notre tour livrons notre vie avec celle du Christ pour témoigner de l’amour reçu de sa passion. (refrain ci-dessus par la chorale).

Animateur de la célébration → Unis par un même esprit, nous osons dire (chanter) la prière que Jésus lui-même nous a enseignée…

Notre Père: Chanté ou récité par tous.

◊ L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix →   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

LITURGIE DE COMMUNION

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration→Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! … “Saisi de pitié” pour les pécheurs que nous sommes, il est allé jusqu’au bout de l’amour : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Chant pour la communion

Suggestions : Vienne la paix (T 150) ; Pain des merveilles (D103) ; le pain que tu nous donnes (D 83) ; Tu es le Dieu fidèle ( D 163) ; Qui mange ma chair ( D 290) ; La Sagesse a dressé une table (F 502) ; Dieu a tant aimé le monde ( D 369) ; Pain de Dieu, pain de vie (D 381) ; Pain rompu pour un monde nouveau (D 283) ; Dieu nous invite à son festin (Signes musique n° 70) ; laisserons-nous à notre table… (E 161); Pour amer du plus grand amour (D 386) ou selon votre choix.

◊ Distribution de la communion en disant:  Le corps du Christ

Prière de conclusion

Par un membre de l’équipe liturgique…………………………………………………………………………..

Tu nous invites, Seigneur à avancer toujours plus profondément sur les chemins de ton Alliance éternelle avec les hommes. Donne-nous de la redécouvrir avec des yeux neufs. Tu nous as donné, dans ce moment passé en ta présence, une nouvelle joie de vivre, un feu à communiquer.Aide-nous à amener nos frères à te rencontrer pour qu’ils découvrent que tu es vraiment le Sauveur du monde.

 Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.       Tous: Amen !

  Animateur de la célébration → N’attendons pas la mi–carême ou la semaine sainte pour vivre loyalement ce temps de réflexion, de pénitence et de prière. Si l’Église a supprimé certaines de ses exigences, c’est qu’elle nous traite en adultes et nous laisse la responsabilité de choisir les points sur lesquels faire porter nos efforts.

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un,  l’animateur de la célébration ajoute…  Ouvrez vos oreilles et vos cœurs aux appels des pauvres, soyez pour eux des témoins de l’appel de Dieu à nous aimer les uns et les autres. Et que Dieu nous bénisse  (Pas de bénédiction à donner ici !)  le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Amen ! (Chaque fidèle fait le signe de la croix)

Animateur de la célébration → Allons, dans la paix du Christ !

Tous : nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège). 

Jeunes talents…(dessins bibliques)

Tu es jeune, tu aimes dessiner et tu souhaites montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse” … il te suffit de me le faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

En cliquant sur la catégorie « dessins et Bible » (Colonne de droite de cette page), tu trouveras des propositions de dessins à réaliser pour la publication dans cet article. Clique deux fois sur le dessin pour l’agrandir.

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

La liturgie de la Parole n’est pas une messe modifiée. Elle a son rite propre.

  1. Première partie : ouverture de la célébration (mot d’accueil, prière pénitentielle, gloria ou non, prière d’ouverture)

  2. Deuxième partie : la liturgie de la Parole (extrait de A.T., un psaume, extrait d’une épître et évangile ; tous étant introduits (mots clés de lecture) – Un partage de la Parole et profession de foi.

  3. Troisième partie : Une action de grâce en deux temps (chant de louange à Dieu et une prière de louange alternée) se terminant par le Notre Père.

  4. La liturgie de communion (éventuellement)

Publié dans A.D.A.L., Carême, Religion | Pas de Commentaires »

Vivons intensément ce temps merveilleux de conversion qu’est l’Avent

Posté par diaconos le 30 novembre 2017

Première semaine de l'Avent : soyons des veilleurs actifs en solidarité avec les associations qui luttent pour une société plus juste.

Première semaine de l’Avent : soyons des veilleurs actifs en solidarité avec les associations qui luttent pour une société plus juste.

Chers amis, chères amies, vivons intensément ce temps merveilleux de conversion qu’est l’Avent. Et en cette première semaine de l’Avent : soyons des veilleurs actifs en solidarité avec les associations qui luttent pour une société plus juste.

Il y a plus de 2ooo ans que Jésus est venu parmi les hommes à Bethléem. Il a toujours à revenir chez nous… et nous avons toujours à l’accueillir. Vivre le temps de l’Avent, c’est savoir bousculer nos vies, nos habitudes, nos aises pour la venue du Christ. C’est aussi savoir préparer les autres à l’accueillir avec nous. Vivre le temps de l’Avent, c’est nous préparer à Noël, la fête qui célèbre la venue de Jésus.  

L’AVENT est aussi un temps d’espérance en un avenir meilleur. Affirmer cela n’est pas facile quand nous vivons une crise qui est devenue plus qu’une crise financière : fermetures et restructurations d’entreprises, d’où découleront de nombreuses pertes d’emplois et la pauvreté .

Contre la pauvreté, choisissons de veiller. Veillons, soyons vigilants ! Un senior sur cinq, plus d’une famille monoparentale  sur trois vivent dans la pauvreté. Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur cette situation. Nous pouvons pas nous habituer à ces inégalités. Nous devons faire quelque chose.

Voir cette misère dans mon village, ma ville et peut-être même dans la rue où  j’habite, la dénoncer. Cest ce travail de veille active auquel l’Église nous invite en cette première semaine de l’Avent en écho à l’évangile.

Sur votre couronne de l’Avent, en ce premier dimanche de ce temps, allumez une bougie qui symbolisera notre action de veiller.

En préparant la venue du Christ, soyons confiants en la bonté de Dieu, jamais rebuté par nos fautes. Que la foi éclaire notre vie. En ce temps de l’Avent restons éveillés et actifs au service de Dieu. Ce que Jésus dit à tous : Veillez!  Il y tient beaucoup. Il nous faut veiller jusqu’à son retour. Pourquoi insiste-t-il autant ? Comment veut-il que nous vivions cette veille et cette attente ?  De quoi nous parle-t-il au juste ?

S’il nous demande de veiller, d’être vigilant, c’est pour définir et décrire l’attitude qu’il propose à ses disciples : une manière de vivre, une manière d’être. Veiller prend alors le sens d’être là, présent à soi et aux autres parce qu’engagés avec Dieu dans un rapport de confiance, de respect et d’amour, un rapport d’espérance.

Nos fautes semblent élever une barrière entre Dieu et nous, mais le prophète Isaïe nous dit que rien n’arrête la bonté de notre Père. Le Seigneur vientà la rencontre de celui qui pratique la justice avec joie et qui se souvient de Lui en suivant son chemin.(Is 64,5)

Dieu est notre Père, nous sommes l’argile et il est le potier. Nous sommes tous faits de la même terre, tous différents, mais tous faits de la même pâte où s’enracine la dignité humaine. Le potier est fidèle. Il n’abandonne pas son ouvrage en cours de réalisation.  Dieu est fidèle, par qui vous avez été appelés à la communion de son Fils Jésus-Christ notre Seigneur.(1 Co, 9) Il est fidèle à sa promesse et cette promesse nous donne l’espérance. Nous avons reçu  la lumière de la foi. Elle doit nous éclairer durant ces semaines de l’Avent à préparer la venue du fils de Dieu.

Le potier est vigilant. Pas un instant, il ne quitte son œuvre des yeux, sinon tout irait de travers et son œuvre ne ressemblerait à rien. Choisissons d’oser regarder en face la misère et les injustices que nous côtoyons. C’est la première forme de solidarité. L’accueil sincère et sans condition que nous devrions faire au malheureux, à l’opprimé, à,l’exclu en est la deuxième.

Le Christ compare la situation des chrétiens dans le monde  à une veille au cours de la nuit.(Mc 13, 33-37)   De même, nous devrons lutter lorsque nous veillons, pour ne pas céder à la tentation de nous endormir, de même nous devrons agir contre les ténèbres qui règnent dans notre monde. Ces ténèbres nous les connaissons bien : c’est l’engourdissement de notre charité, c’est la somnolence qui guette notre foi bien souvent contestée aujourd’hui, c’est l’attiédissement de notre espérance qui nous fait oublier le retour du Christ

Dieu veille sur nous et il nous donne de persévérer dans notre vigilance : « C’est lui qui vous fera tenir solidement jusqu’au bout » écrit Paul.  Dieu est fidèle, il nous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur. Veiller pendant cet Avent qui commence, c’est prendre les moyens d’alimenter notre foi, de réveiller notre charité, de raviver notre espérance.

BON VENT PENDANT LE TEMPS DE L’AVENT.

croix diaconaleMICHEL HOUYOUX, DIACRE PERMANENT

Compléments

◊   Lectures de la messe  → Premier dimanche de l’Avent, année B

◊ Le temps de l’Avent arrive. Sois prêt !  →  ”Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra !” (Mc 13, 35a))

◊ Trouvez rapidement ce que vous cherchez…  → Première semaine de l’Avent, année B

Liens externes

◊ Du site « Idées-Caté » →  Avent année B – Idées-Caté

◊  Catéchèse  →  Année B – Un dessin de Kieffer pour le premier dimanche de l’Avent …

♥  Vidéo : La foi prise au mot  avec l’évangile de Marc (Année B)

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Publié dans Catéchèse, Enseignement, Temps de l'Avent | Pas de Commentaires »

123
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS