• Accueil
  • > Recherche : dessins liturgiques

Résultats de votre recherche

Méditons le récit de l’Annonciation. (Lc 1, 26-38)

Posté par diaconos le 10 décembre 2008

 

 

xxx

L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père, il règnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

aaa

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait  la femme stérile . Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Textes liturgiques © AELF, Paris

lwf0003web.gif

Le chemin d’espérance de Marie s’ouvre avec l’Annonciation.  Ici se vit la fidélité de Dieu, celle de Jésus, celle de Marie.

Une fidélité qui s’explique dans les trois paroles de l’Ange à Marie :

1. « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

  • En contemplant, par mon imagination, Marie dans sa pauvre petite maison inconnue, je contemple la modestie de l’incarnation de Dieu : « Dieu se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement » (Ph 2, 7)

  • Marie, la «comblée de grâce» est à comprendre dans le sens Marie, favorisée par Dieu.

  • Le Seigneur soit avec toi : c’est la salutation habituelle de Dieu quand il veut rassurer ceux et celles qu’il appelle à de lourdes responsabilités.

2. « Sois sans crainte, Marie »

  • Sois sans crainte : cette formule est maintes fois utilisée dans la Bible

    • (Gn 16, 11-17 ; Jg 13, 5.7 ; Is 7, 14)

3. «Rien n’est impossible à Dieu. »

Quelles sont les dimensions de la fidélité de Marie ?

1. Première dimension de la fidélité : la recherche

Marie était fidèle tout d’abord quand elle a commencé, avec amour, à  chercher le sens profond du plan de Dieu pour elle.

2. Deuxième dimension de la fidélité : l’acceptation

« Que tout se passe pour moi selon ta parole. » C’est le oui de Marie, à comprendre dans le sens « Que cela soit fait, je suis prête, j’accepte »

3. Troisième dimension de la fidélité : la cohérence

C’est adapter sa vie à l’objet de son attachement : pour Marie, c’est adhérer pleinement au projet de Dieu.

4. Quatrième dimension de la fidélité : la persévérance

Toute fidélité doit passer par l’épreuve de la durée. Être fidèle signifie ne pas trahir dans l’obscurité ce qu’on a accepté dans la lumière.

Prière :Sainte Marie, ma mère et mère de l’Église, aide-moi à vivre une vie de fidélité dans les petites choses, comme toi.

Page pour les jeunes, les parents, les catéchistes…

Catéchèse

Quatrième dimanche de l’Avent, année  B “Écoutons et méditons le récit de l’Annonciation dont nous n’aurons jamais fini de mesurer les richesses »

“Comment cela va-t-il se faire ?   Pour la suite, cliquez sur ce lien L’annonciation

Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin de ton choix pour le voir plus grand, l’imprimer et le colorier.

  • Souhaites-tu montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ? Il te suffit de me les faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  • Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimes colorier.

 

Salutations amicales

Diacre Michel

Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, fêtes religieuses, Méditation, Temps de l'Avent, Vierge Marie | Pas de Commentaires »

« Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. » (Mt 22, 21)

Posté par diaconos le 27 septembre 2008

                                                                                              Texte

Les pharisiens se concertèrent pour voir comment prendre en faute Jésus en le faisant parler. Ils lui envoyèrent leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui dirent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens. Donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à l’Empereur ? » Mais Jésus, connaissant leur perversité, riposta : « Hypocrites ! pourquoi me tendez-vous un piège ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’argent. Il leur dit : « L’effigie et la légende, de qui sont-elles ? » Ils répondirent :  « De l’empereur César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

Catéchèse

« Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » Cette parole de Jésus est célèbre et Partage ta nourriture avec les affamés. Viens au secours des sans abris.est même passée dans le langage courant. Elle a permis de distinguer ce qui relève de la politique et ce qui relève de la religion.

Rendez à Dieu ce qui est à Dieu. Rendez lui ce qui porte son image : rendez à Dieu son image d’hommes et de femmes, rachetés, sauvés et  libérés. Rendez à Dieu son image d’espérance et de vie. Et au nom de son image, défendons sa création et son message de vie. Image de Dieu (Gn 1, 26) l’homme doit lui rendre un culte  qui reconnaît en chaque personne la présence divine et s’engager pour que cette présence soit reconnue et respectée.

Faire cela,  nous incite à accepter, à protéger, à préserver cette image de Dieu qu’est l’homme…

Des pistes…

  • Partage ta nourriture avec ceux et celles qui ont faim : « J’avais faim et du m’as donné à manger »
  • Aide ceux et celles qui n’ont pas d’abri pour se loger (SDF)

En agissant ainsi, nous reconnaissons Dieu et nous lui rendons un véritable culte :  » Alors ta lumière poindra comme l’aurore ; et ton rétablissement  s’opérera très vite. Ta justice marchera devant toi et la gloire du SEIGNEUR sera ton arrière-garde. » (Is 58,8).

La foi se vit là où vivent les gens car Dieu, se mêle à la vie. Là où il y a l’homme et la femme, c’est là que nous rencontrons Dieu, dit Jésus, bien plus qu’à travers des sacrifices.

Gardons en vue l’image de Dieu : l’homme et la femme, aimés et sauvés par lui, c’est la priorité absolue de toute vie spirituelle et de tout engagement.

lwf0003web.gif

Question: « Pouvez-vous me renseigner un site proposant des activités et des jeux pour la catéchèse sur cette page de l’évangile de Matthieu ? » Merci déjà.

Réponse : Oui, bien sûr ! Cliquez  sur le lien ci-dessous, vous y trouverez des pistes interactives pour une catéchèse sur ce sujet. Bonne découverte.

Rendez à César… et à Dieu ce qui est à Dieu

Source du lien proposé :   Bible et enfants – Les catholiques à Bruxelles  

lwf0003web.gif

Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin de ton choix pour le voir plus grand, l’imprimer et le colorier.
  • Souhaites-tu montrer tes dessins dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ? Il te suffit de me les faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@base.be” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  • Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimes colorier.

Michel.

Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Page jeunesse, Paroisses | Pas de Commentaires »

Catéchèse : Un roi célèbre les noces de son fils (Mt 22, 1-14)

Posté par diaconos le 22 septembre 2008

De l’Évangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu, chapitre 22, versets 1 à 14.

Jésus disait en paraboles: « Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui célébrait les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs pour appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir (1) . Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : Voilà : mon repas est prêt, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés; tout est prêt : venez au repas de noce. Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent (2). Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et brûla leur ville (3). Alors il dit à ses serviteurs : Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noce (4).  Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils rencontrèrent, les mauvais comme les bons et la salle de noce fut remplie de convives. Le roi entra pour voir les convives. Il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce (5), et lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ? L’autre garda le silence. Alors le roi dit aux serviteurs : Jetez-le, pieds et poings liés, dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents.  Certes, la multitude des hommes est appelée, mais les élus sont peu nombreux. »

Textes liturgiques © AELF, Paris

(1) Lorsque des noces étaient imminentes, dans la tradition des invitations du Moyen-Orient 28imedimancheordinaireanneaweb.gifancien, il y avait deux invitations : la première qui annonçait qu’il allait y avoir des noces, la deuxième pour chercher les invités. Les premiers serviteurs envoyés sont ceux qui annoncent la fête, et beaucoup parmi les prévenus, nous dit l’évangile, n’en ont cure : « Ceux-ci ne voulaient pas venir. »

La deuxième invitation se faisait en allant chercher les invités :  on leur avait laissé le temps de se préparer et en plus, on les emmenait. Là, la deuxième série des serviteurs se fait même tuer…  : « Ils n’en tinrent aucun compte, et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent » Il ne s’agit pas d’une vieille histoire du passé. Les invitations sont toujours très actuelles. C’est à chaque personne que Dieu a envoyé une invitation. Oui, Dieu nous invite à un banquet où il y a de la place pour tout le monde.

Comprenons-nous  bien le sens de cette histoire ?

  1. Les juifs à qui Jésus est venu apporter l’invitation au grand festin du Royaume de Dieu ont refusé de s’y rendre.

  2. Avant lui les prophètes avaient payé de leur vie l’appel urgent à la conversion qu’ils avaient adressé à Israël. Jésus sait qu’il subira le même sort.

  3. Jérusalem, la ville des meurtriers, sera détruite en l’an 7o. (Voir ci-dessous la note historique)

  4. La Bonne Nouvelle de l’Évangile sera proposée à tous (Allez enseigner toutes les nations…). Un nouveau peuple de Dieu est né, l’Église.

  5. Ce verset signifie qu’il ne suffit pas d’être entré dans l’Église pour être sauvé ;  mais que nous devons devenir dignes de la grâce reçue, représentée dans le texte par le vêtement de noce.

lwf0003web.gif

Histoire - Pour les chrétiens, aux alentours de l’an 33, Jésus de Nazareth ou Jésus-Christ y fut condamné à mort et exécuté sur une colline voisine de la ville, Golgotha. Suit la première révolte des Juifs de 66, racontée en détails par Flavius Josèphe dans la Guerre des Juifs. Cette révolte est réprimée et écrasée en 70 après J.-C., entraînant la destruction quasi-complète de la ville par Titus. Les Juifs sont massivement exilés et dispersés dans l’empire : c’est la constitution de la deuxième diaspora, et la narration du Nouveau Testament se termine sur cet épisode.

Source -  « La période romaine et byzantine » (6 av. J.-C.638) – Wikipédia. Pour d’autres renseignements historiques sur cette période, cliquez sur les mots écrits en bleu.

lwf0003web.gif

Mot pour les jeunes 

Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin de ton choix pour le voir plus grand, l’imprimer et le colorier.
  •  Souhaites-tu montrer tes dessins dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ? Il te suffit de me les faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : michel.houyoux@outlook.fr » . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  •    Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimes colorier.

diacre Michel Houyoux                                                                                                 

Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Enseignement, Histoire, L'Église | Pas de Commentaires »

Venez à moi, vous qui peinez sous le fardeau (Mt 11, 28a)

Posté par diaconos le 29 juin 2008

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu au chapitre 11, 25-30

25 En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits [1]. 26 Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté[2]. 27 Tout m’a été confié par mon Père [3] ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. 28 Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau [4], et moi, je vous procurerai le repos. 29 Prenez sur vous mon joug [5], devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur  [6], et vous trouverez le repos [7]. 30 Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger [8]. « 

Textes liturgiques © AELF, Paris

Cliquez dans le texte ci-dessus sur les chiffres en bleu pour recevoir quelques explications. Pour lire cet extrait dans son contexte, utilisez l’outil « Nouveau Testament annoté » en ligne et pour le mode d’emploi de cet outil, consultez l’article « Mode d’emploi, c’est ici ! », en haut de cette page.

Les versets 25 et 26 s’adressent au créateur de l’Univers qui se révèle à qui il veut. La personnalité de Jésus y est révélée par le mot « Père » Père, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux petits (Mt 11, 25),qui ouvre et clôt le texte. Ensuite, au verset 27, une déclaration sur la situation de Jésus et pour finir un appel à l’adresse de ceux et de celles qui peinent (versets 28 à 30). Dans cet extrait de l’Évangile de Matthieu, le mot « Père » s’y retrouve cinq fois. Ce mot « Père » (Abba en araméen, la langue de Jésus) n’a jamais été utilisé auparavant (Ancien Testament) dans une invocation directe à Dieu. Pas un des cent cinquante psaumes n’interpelle Dieu d’une manière aussi familière. Les juifs, eux-mêmes, par respect , ne prononcent même pas le nom sacré de Dieu.  En lisant cette prière de Jésus, on peut être choqué par cette expression que Dieu cacherait quelque chose à certains et le révèlerait à d’autres (v 25). Si nous relisions avec quelque peu d’attention ce passage, à la lumière des évènements précédents, Jésus remercie Dieu pour le bon accueil que les foules de gens simples ont fait de sa parole alors que les intellectuels (les savants) se sont  totalement retranchés derrière leurs certitudes. En portant sa tendresse sur ces personnes démunies Dieu révèle qu’il n’aime pas par convoitise, mais gratuitement, non pour les mérites de l’autre, mais pour le faire grandir et l’épanouir. Jésus se présente aussi (vv28-30)  comme plein de douceur et de miséricorde. Venir à Jésus À ceux et à celles qui ne parviennent pas à porter leur fardeau, Jésus est venu leur proposer une nouvelle manière de vivre. Jésus est venu parmi nous partager la souffrance des pauvres, pour les en libérer. Il propose un allègement de nos  poids. Les personnes qui ont un fardeau trop lourd à porter s’arrêtent un instant en déposant leur charge ! Voilà ce que Jésus propose : « Je vous procurerai du repos !  » (v 28b)

Dans le judaïsme, au temps de Jésus, l’image du joug s’appliquait à diverses réalités (la Loi, les commandements, le royaume des cieux… ) Prendre le joug du Christ (v 29), c’est marcher dans la paix et la tranquillité avec Lui, le Seigneur qui refuse de faire peser son pouvoir et qui se montre doux et humble de coeur. Dans ce texte, le fardeau désigne  l’ensemble des obligations et des règles à respecter pour rester fidèle. Jésus a résumé toute la Loi en une seule règle : faire aux autres  ce que nous voudrions qu’ils nous fassent ! (Mt 7, 12) Nous comprenons alors pourquoi le fardeau que nous propose le Christ est facile à porter parce qu’il est léger (une règle à suivre !)

 Coin des jeunes talents

Tu aimes dessiner, clique deux fois sur ces dessins pour les voir en format A4, tu peux ensuite les imprimer et les colorier.  Tu souhaites que ton dessin soit publié sur ce site Internet dans la rubrique « Page jeunesse » … il te suffit de me le faire parvenir par mail en « document attaché » à l’adresse : « michel.houyoux@outlook.fr » . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

1° le premier dessin est une illustration du verset 25 (vois ci-dessus)

2° le deuxième dessin est une illustration du verset 28 (vois le texte ci-dessus)

Amicalement, diacre Michel.

Publié dans Bible, Catéchèse, Enseignement, évangiles, Nouveau Testament, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaires »

12
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS