Résultats de votre recherche

C’est le temps de Noël. Nous ne pouvons comprendre Noël que par la foi.

Posté par diaconos le 27 novembre 2008

C’est le temps de Noël

 

En cette nuit sainte, faisons effort pour comprendre le sens de Noël, pour accepter d'être sauvés et transformés par cet enfant. À ces personnes qui fêtent Noël sans savoir ce qu'il représent e, portons notre joie et notre espérance. Essayons d'être la lumière des personnes qui vivent dans les ténèbres

En cette nuit sainte, faisons effort pour comprendre le sens de Noël, pour accepter d’être sauvés et transformés par cet enfant. À ces personnes qui fêtent Noël sans savoir ce qu’il représente, portons notre joie et notre espérance.
Essayons d’être la lumière des personnes qui vivent dans les ténèbres

3190656997389884d8ef77651720a733

 

joyeusesfteswebweb.png

 

  Dans les archives : 2142 articles à votre disposition !

Pour les jeunes…

Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin pour le sélectionner et  l’imprimer  pour le colorier.

  • Souhaites-tu montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ? Il te suffit de me les faire parvenir par courrier à l’adresse suivante : Diacre Michel Houyoux, 225 rue de la Station  – B 5621  Morialmé (Belgique) ou par e mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  • Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimerais colorier.

C'est le temps de Noël. Nous ne pouvons comprendre Noël que par la foi. dans Religion croix-diaconale2Michel Houyoux, diacre permanent

cadeau dans Religion

Joyeuses fêtes de Noël et au passage à l’an nouveau

  Idée cadeau

Aux éditions Croix du Salut

Rencontre avec la Parole de Vie   – Année A : Esprit et Vie par Michel Houyoux (9 Jul 2012)

Rencontre avec la Parole de Vie   – Année B : Source d’Amour par Michel Houyoux (16 Jul 2012)

                                                       → Rencontre avec la Parole de Vie  – Année C : Parole de Dieu  par Michel Houyoux (17 Jul 2012)

                                                         → Les deux voies    Choisis le chemin de la Vie. Pour être disciple de Jésus, il nous faut marcher derrière lui, suivre le même chemin.

923a1052.jpgAvec mes salutations amicales et fraternelles en Christ

O douce nuit (Stille Nacht) : images et son  →     Stille Nacht.pps 

Liens externes

◊   À découvrir en famille, cliquez ici →   Le petit train qui arrive à Bethléem

◊  Questions d’enfants … et que réponds-tu ? Clique ici → Curieux de Dieu

◊ Le Noël des sans abris : diaporama, cliquez ici →     Noël du sans abri.pps

lwf0003web.gif

Visites sur ce site ces derniers jours

le 08 janvier : 486 visites

le 07  janvier : 415 visites

le 06 janvier : 480 visites

le 04 janvier : 479 visites

le 03 janvier : 331 visites

le 02 janvier  : 368 visites

le 01 janvier : 623 visites

 

C’est le temps  de Noël    

fléche

 Cliquez sur le titre ci-dessus pour entrer.

Publié dans | 19 Commentaires »

Parcours découverte du site

Posté par diaconos le 28 mai 2008

1. C’est votre première visite sur ce site, voici quelques conseils pour vous aider….

  • Pour commencer, cliquez  sur le titre “Diaconos : Avant-propos”en haut de page : une page s’ouvre alors. Sur cette page sont expliqués l’objet du site, le choix de diaconos comme nom de domaine pour le site et aussi une information sur le diacre et sa mission
  • Ensuite, cliquez sur le titre “Envoyés pour servir : LES DIACRES PERMANENTS” : une nouvelle page sera ainsi ouverte où vous pourrez lire un article paru dans la presse, son auteur est Monseigneur André-Mutien Léonard, évêque du diocèse de Namur-Luxembourg. L’objet de cet article est le diaconat permanent.

  • Enfin, cliquez sur le titre “Mode d’emploi, c’est ici !” Une troisième page vous donnera des conseils pour trouver rapidement ce que vous espérez trouver sur ce site.

2. Vous visitez régulièrement ce site et vous aimeriez  être averti des nouveautés dès leur parution.

  • Il vous suffit de cliquer sur le bouton “Articles RSS”, dans la colonne de droite et en haut de page sous le titre “FILS RSS” . Dans la page qui apparaît, cliquez sur le titre “S’abonner maintenant”, une fenêtre s’ouvrira dont le titre est “Ajouter un marque-page dynamique” et en dessous de ce titre vous verrez le titre de mon site “Blog du diacre Michel Houyoux. En dessous de ce titre, choisissez l’endroit où vous désirez placer ce marque-page… Par exemple, vous pouvez choisir votre barre personnelle pour y avoir rapidement accès.  L’abonnement est gratuit  ! Dès la création de ce marque page dynamique sur votre page Internet, un flux permanent 24h/24, permet de voir par un simple clic, la liste des derniers articles parus et un simple clic sur l’un de ces titres vous ouvrira mon site. Pour vous abonner à ce flux dynamique, vous avez au  choix  différents systèmes dont “Marques pages- dynamiques”, “Netvibes”, “My Yahoo” et “Google” (Voir la liste déroulante en cliquant sur la flèche “v“)

3. Souhaitez-vous apporter un complément   ou un ajout à un article ou un commentaire ?

  • À la fin de chaque article, en bas et à droite, cliquez sur le titre ” Pas de commentaires >>” , cela ouvrira un cadre où vous pouvez écrire votre commentaire ou complément d’information. N’oubliez pas de cliquer ensuite sur le bouton  sous le cadre ” Envoyer le commentaire”

 4. Souhaitez-vous avoir connaissance des commentaires récents ayant été publiés sur ce site ?

  • Sous le titre “FILS RSS”, cliquez sur “Commentaires RSS”, et procédez comme au point 2.

5. Vous recherchez un sujet précis…

     Par exemple une homélie

  • > Cliquez sur le titre « Homélies » dans la liste « Catégories » (Colonne de droite de cette page) : une page s’ouvre et vous avez accès aux homélies de la plus récente à la plus ancienne. En bas de page, cliquez sur le bouton « Page Précédente » pour voir les précédentes
  • autre exemple : désirez-vous faire l’étude d’un texte biblique ? > Dans la même liste « Catégories », cliquez sur le titre  » Étude d’un texte biblique » – Une page s’ouvre vers les études, de la plus récente à la plus ancienne,  publiées sur ce site. En bas de page, cliquez sur le bouton « « Page Précédente »pour voir les précédentes
  • Même procédure pour tout autre sujet.

6. Vous avez accès aux articles récents  dans la colonne de droite de cette page.

  •     Le plus récent étant en tête de la liste. Il suffit de cliquer sur le titre d’un de ces articles pour y avoir accès. 

 7. Archives

  •  Pour parcourir les articles publiés pour tel ou tel mois, cliquez dans la colonne de droite, sur le titre du mois dans la   liste « Archives ».  Avant   janvier 2008, il n’y a aucune archive, le site ayant été créé le 23 janvier 2008.

——————————————————

Question brûlante : “Seigneur n’y aurait-il que peu de gens à être sauvés ?”

  • “Seigneur n’y aurait-il que peu de gens à être sauvés ?” Cette question redoutable posée à Jésus nous est parfois adressée à nous aussi et nous met dans l’embarras… Comment parler du salut ? Comment concilier l’amour de Dieu pour tous les hommes sans exception et son respect de leur liberté ? Si tout le monde va au ciel, alors il ne faut pas s’en tracasser… si très peu y vont, pourquoi faire tant d’efforts ?

  • Dans l’Évangile selon Luc, au chapitre 13, Jésus renvoie chaque personne à la décision qu’elle doit prendre : Dieu sauve les hommes gratuitement. Mais, il ne les sauve pas malgré eux, sans leur accord. Il leur laisse la liberté de s’opposer à son don bienveillant. Dieu nous laisse le choix, la liberté de refuser l’amour qu’il propose. Jésus veut nous rendre responsable de notre destin et pour nous le faire comprendre, il utilise une image très fréquente dans la Bible : le royaume de Dieu est comparable à une salle de festin.Mais, il ajoute : “Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup essayerons d’entrer mais ils ne le pourront pas !”Il est donc urgent de nous poser la question : “Pour gagner le ciel, quel est donc mon combat à moi ?” Sur quels points précis dois-je porter mon attention et me remettre en question ?Le temps presse, demain il sera trop tard. Oui, un jour pour toi pour moi, il sera trop tard ! Combien de temps nous reste-t-il ? Il faudrait que nous vivions chaque jour comme si c’était le dernier.Pour aller à la fin de notre vie au ciel, il faut le vouloir, il faut se battre pour, il faut opter pour Jésus ! Ce n’est pas l’appartenance à un groupe, à une communauté, à une paroisse, ni la pratique de quelques rites, assister à la messe de temps en temps, qui peuvent nous donner une illusoire assurance… , c’est l’engagement de toute note personne à la suite de Jésus. Et surtout ne jugeons pas les autres. Dans notre prière, demandons à Jésus de nous aider à lui redire “Oui”

——————————————————

Avez-vous  du mal à croire ?

Si vous avez du mal à croire, retenez le récit des deux voyageurs découragés qui rencontrèrent Jésus sur la route d’Emmaüs ( Lc 24, 13-35) ; retenez aussi la vigoureuse affirmation de Pierre qui a vu le Seigneur et qui proclame sa foi en la résurrection (Ac 2, 14-28) : annoncer la résurrection pour Pierre et les disciples, c’est se porter témoins qu’un homme connu des juifs de Jérusalem pour avoir fait parler de lui, un homme que ces mêmes juifs par lâcheté ou indifférence ont livré au gouverneur romain pour qu’il soit mis à mort, cet homme est ressuscité par la volonté de Dieu. Que notre espérance dans la résurrection soit enracinée dans l’histoire même de Jésus et du témoignage des apôtres.

Pas de Bible ? Pour lire les textes bibliques mentionnés ci-dessus, utilisez les outils “Bible annotée” et Nouveau Testament annoté” ici dans la colonne de gauche et pour le mode d’emploi de ces outils, cliquez sur le bouton “Mode d’emploi, c’est ici !” en haut de cette page.

——————————————————

Sondage. mode d’emploi

  • Pour que votre réponse soit enregistrée, il faut faire deux choses

Cliquer à l’intérieur du cercle (ou des cercles) de la réponse de votre choix et valider votre réponse en cliquant en bas dans le rectangle “Voter” ,  alors et seulement alors, votre réponse sera enregistrée !

Important Lorsque votre réponse a bien été enregistrée, il ne sera plus possible de recommencer , ni de voter à nouveau dans ce sondage (les cercles et la case “Voter” n’étant plus affichés.)

Conseil : avant de choisir votre réponse, on peut et c’est bon d’en discuter en famille. Pourquoi pas ?


Avec mes salutations fraternelles, Michel Houyoux, diacre permanent, administrateur du site.

catholiens

Publié dans | Commentaires fermés

Mode d’emploi, c’est ici !

Posté par diaconos le 22 février 2008

Comment trouver rapidement ce que vous cherchez ?

Solution :utiliser l’outil « Rechercher » en haut dans la colonne de droite.

  • Premier exemple : tapez le mot « psaume » dans la fenêtre de cet outil et cliquez sur »rechercher »… Immédiatement apparaissent les sujets répertoriés sous ce nom. Essayez, vous découvrirez l’efficacité de l’outil proposé.
  • Deuxième exemple : tapez le mot « dessins » et cliquez sur « rechercher »… les résultats sont là à disposition.
  • Troisième exemple : essayez avec le mot « liturgie », les rubriques correspondantes à ce mot apparaitront aussitôt.
  • Vous souhaitez lire ou télécharger une homélie de ce site, vous introduisez le mot « homélie » dans ce moteur de recherche et cliquez sur « rechercher », les homélies disponibles vous seront proposées
  • Même avec un groupe de mots, le moteur de recherche est efficace. Par exemple avec « Fête de la lumière » ; essayez ! Le résultat est là ! C’est un sujet qui fut abordé le 29 janvier.
  • Voici un dernier exemple avec le mot « sainte Viviane » : introduisez ce mot dans la barre de recherche sus mentionnée et cliquez sur « rechercher » – Vous n’obtenez pas de réponse car ce sujet n’a pas encore été abordé. Un peu de patience ! Ce blog n’existe que depuis le 23 janvier 2008, il est mis à jour quotidiennement.
  • Enfin introduisez un mot significatif de ce que vous cherchez, vous obtenez une réponse à votre requête si ce sujet à déjà été abordé.

Désirez-vous consulter une archive ? Cliquez sur le mois, par exemple sur « février 2008″, dans la liste des archives mensuelles (colonne de droite en bas) ; ensuite tapez un ou plusieurs mots de ce que vous cherchez (mots clés) dans la fenêtre sous la photo « Administrateur » (colonne de droite en haut) et cliquez sur rechercher. Vous pouvez aussi utiliser le procédé ci-dessous

Autre procédé : Souhaitez-vous découvrir ce qu’il y avait sur ce blog le jour de sa naissance ? Vous trouverez ce que vous cherchez en utilisant le calendrier, en haut de la colonne de gauche de cette page : vous devez cliquez en dessous du calendrier sur « jan » et puis dans le calendrier sur « 23″, l’article publié le premier soir de l’existence de ce blog est là sous vos yeux. Comme vous êtes un bon observateur, vous découvrez que dans le calendrier, il y a des dates en bleu et d’autres en noir. Si vous cliquez sur une date en bleu, le ou les articles publiés à cette date seront visionnés. Par contre, si vous cliquez sur une date en noir, rien ne ne se passe car ce jour là, je n’ai rien publié. Avant le 23 janvier, vous ne trouverez rien, le blog n’existant pas avant cette date.

lwf0003web.gif

Comment valider sa réponse dans la rubrique « sondage » ?
Pour que votre réponse soit enregistrée, il faut faire deux choses…

Cliquer à l’intérieur du cercle (ou des cercles) de la réponse de votre choix et valider votre réponse en cliquant en bas dans le rectangle « Voter » , alors et seulement alors, votre réponse sera enregistrée !
Important
Lorsque votre réponse a bien été enregistrée, il ne sera plus possible de recommencer , ni de voter à nouveau dans ce sondage (les cercles et la case « Voter » n’étant plus affichés.)

Comment utiliser les outils d’étude biblique ? Voir dans la colonne de gauche sur cette page

Pas de Bible chez vous ? Par exemple, Vous souhaitez lire la lettre aux Romains en utilisant l’outil d’étude biblique « Nouveau Testament », ici dans la colonne de gauche : cliquez sur « Nouveau Testament annoté en ligne » ; en haut et à droite du titre « Nouveau Testament », cliquez sur et dans la liste déroulante choisissez « Romains » , vous avez la lettre aux Romains. Dans la colonne de gauche (jaune clair), cliquez sur la rubrique qui vous intéresse par exemple 1.18 à 1.32 , dans la colonne de droite (de couleur jaune) vous avez le texte correspondant à votre requête. À la suite de cet extrait , viennent des notes et des commentaires. Vous utiliserez par la suite, la même façon de procéder pour toute autre recherche dans le Nouveau Testament. Par contre, si vous désirez lire un passage de l’Ancien Testament : utilisez l’outil d’étude biblique « La Bible annotée ».

Exercice pratique avec l’outil d’étude biblique « La Bible annotée »

« En refusant d’exercer l’interdit… », le texte qui le décrit se trouve dans la Bible (Ancien Testament) en (1 Sa 15, 7-9). Recherchons ce texte dans la Bible avec l’outil d’étude biblique la Bible annotée (colonne de gauche) : cliquez sur ce lien, deux colonnes sont maintenant devant vous : dans celle de gauche choisissez dans « livres » le titre « 1 Samuel », cliquez sur ce titre et vous aurez à votre disposition tout le premier livre de Samuel (colonne de droite). Puisque nous recherchons uniquement le chapitre 15, cliquez dans la liste des chapitres (en haut de la seconde colonne) sur le nombre 15. Il ne vous reste plus qu’à repérer le verset 15 pour commencer la lecture du passage que nous voulions voir. Avec un peu d’entrainement, vous parviendrez très rapidement par la suite à travailler avec les outils proposés pour l’étude d’un texte biblique.

Vous souhaitez lire les versets 17 à 24 alors faites comme dans l’exemple précédent : cliquez sur l’outil de recherche « Bible annotée », choisissez dans la colonne de Gauche « Esaïe » et dans l’autre au-dessus dans « chapitres », cliquez sur 50. Nous voilà presque arrivé, il n’y a plus qu’à repérer le numéro 17 dans le texte, notation du premier verset de ce que nous voulons lire. Avez-vous réussi les deux exercices proposés ? Oui, félicitations ! En résumé, chaque fois que vous voulez lire un passage dans le nouveau testament suivez la méthode 1 et suivez la méthode 2 pour la recherche dans l’ancien testament.Tous les textes sont suivis de notes et de commentaires intéressants et bien d’autres choses que vous découvrirez. Utilisez ces outils. Vous avez ici toute la Bible en ligne avec de nombreuses notes.
Salutations amicales – Michel

Publié dans | 2 Commentaires »

Diaconos : Avant-propos

Posté par diaconos le 30 janvier 2008

Diaconos est un blog catholique, créé le mercredi 23 janvier 2008, par Michel Houyoux, diacre et ancien professeur au Collège saint Stanislas à Mons (Belgique), suite aux invitations fréquentes qui lui furent adressées. Ce blog est répertorié membre « Platine » dans Catholiens. Diaconos est un site qui n’est lié à aucune organisation, aucune institution ni à aucun mouvement.

lwf0003web.gif

Diaconos ? Pourquoi avoir choisi ce nom pour le blog ? Ce nom du grec « diakonos », signifiant « serviteur », convient très bien comme intitulé de mon site. Dans l’Église primitive, l’entraide fraternelle et la solidarité matérielle entre les chrétiens avaient une grande importance. Le vocabulaire du service, de la diaconie est fréquent dans les Actes des apôtres et les écrits de Paul. La première lettre de Paul à Timothée, évoque les vertus domestiques et personnelles des diacres. (1Tim 3, 8-13). Quand à la Parole, elle fait toujours partie de leur ministère : le diacre est le ministre de la Parole par excellence. Le diacre est ordonné non au sacerdoce mais au service de l’évêque. Toute l’Église doit discerner les signes des temps, entendre les appels des hommes et des femmes de notre époque, et en particulier des pauvres, et cerner les urgences auxquelles l’Église doit faire face pour y répondre. Mais c’est le rôle des diacres de l’aider dans cette tâche.

Diaconat Le diaconat fut établi très tôt dans l’Église primitive, peu de temps après l’évènement de la Pentecôte. Saint Étienne fut le premier diacre. Dans les Actes des Apôtres, Saint Luc dit que les Apôtres imposèrent leurs mains sur « sept hommes de bonne réputation, remplis de l’Esprit et de sagesse », pour qu’ils s’unissent à des veuves de langue grecque. Ils étaient eux aussi de langue grecque et dégagèrent les apôtres des préoccupations temporelles pour qu’ils puissent se consacrer à la prière et à la prédication (Ac. 6,3).

 

Le mot diacre vient du grec ‘diaconia’ qui, est employé à peu près cent fois dans le Nouveau Testament dans deux sens différents : ministère/ministre ou bien service/serviteur (John N. Collins, Diakonia, Oxford University Press, 1990, page 3).
Pendant les premières années de vie de l’Eglise, on s’aperçoit que le diaconat se dégage en tant qu’office bien défini. Saint Paul dans l’Epître aux Philippiens, écrite vers l’an 57, fait allusion aux diacres en tant qu’ordre de l’Eglise (Ph. 1,11). En outre, il parle d’eux en détail dans la première épître à Timothée (1 Tm. 3,8-10 ; 12-13)

lwf0003web.gif

Une aide sacramentelle unique

Tout comme Saint Etienne, le premier martyr qui prêcha auprès du sanhédrin, et Saint Philippe qui catéchisa l’eunuque d’Ethiopie, dès le début les diacres se consacrèrent uniquement au service de la Sainte Table. L’Ordre sacré consacre le diacre au ministère du Christ serviteur.
« Le diacre reçoit le sacrement de l’Ordre pour servir en tant que ministre à la sanctification de la communauté chrétienne, en communion hiérarchique avec l’évêque et les prêtres. Le diacre prête au ministère de l’Evêque, et dans une moindre mesure, au ministère des prêtres une aide sacramentelle et, pour autant, intrinsèque, systématique et irremplaçable. Il est évident que son service auprès de l’autel – trouvant son origine dans le sacrement de l’ordre – diffère en substance de tout ministère liturgique que les pasteurs puissent confier aux fidèles n’ayant pas reçu l’ordination. Le ministère liturgique du diacre est tout aussi différent même du ministère de l’ordination sacerdotale » (Directorium, N. 28 ; Lumen gentium, 29). Le diacre n’est pas un prêtre, son ministère consiste dans le service. Saint Ignace d’Antioche écrit (en l’an 105 après J.C. environ) : « Diacres des mystères de Jésus Christ… vous n’êtes pas de ministres de banquets ni de boissons, mais des serviteurs de l’Eglise de Dieu (Ad Trall. III,1). Et il ajoute que l’évêque occupe dans l’Eglise la place du Père Eternel et que le diacre mérite le même respect que Jésus Christ », en raison du service qu’il prête en faveur de l’Eglise.

lwf0003web.gif

Contenu du site : des articles en rapport avec la liturgie du moment, des résumés succincts sur tel ou tel thème de la Bible (A. T. et N.T.), et beaucoup d’autres approches intéressantes dont je vous laisse la joie de la découverte.

Origine du diaconat Le mot « diakonos » est assez fréquent dans le Nouveau Testament. Toutefois pour désigner l’institution du diaconat, on ne la trouve mentionnée que dans cet extrait des « Actes des apôtres » : « À Jérusalem, les douze instituent sept diacres » (Ac 6, 1-6) et en ce qui concerne le diacre dans sa fonction, on en parle que dans deux lettres de l’apôtre Paul, l’épître de Paul adressée aux chrétiens de la ville de Philippes :  » à vous tous qui, à Philippes, êtes dans le Christ Jésus, à vous tous les saints avec leurs évêques et leurs diacres » (Ph 1, 1) ; et dans la première lettre à Timothée.

Ce sont les besoins de la mission d’aujourd’hui qui ont justifié la décision de retrouver un ministère disparu (le diaconat). Les deux textes fondateurs (Lumen Gentium 29 et Ad Gentes 16), votés respectivement en 21 novembre 1964 et 1965, en énumèrent quelques facettes :

  • les nécessités de la prédication
  • l’animation de communautés chrétiennes
  • l’exercice de la charité dans les œuvres sociales et caritatives…

Ces deux textes affirment la sacramentalité de ce ministère et ce point est essentiel : le ministère du diacre est au service de l’Évangile et de la croissance de l’unique corps du Christ. Les tâches diaconales mentionnées dans les textes conciliaires sont diverses. Elles semblent insister davantage sur la liturgie et les sacrements que sur les autres éléments. Le rapport du ministère diaconal aux autres ministères ordonnés est essentiel. Il a rapport à l’Église et au corps du Christ.

Qu’en est-il de la réception de ce ministère ? Elle est variée selon les pays. Mais en fait, c’est le service des paroisses, l’assistance aux prêtres qui occupent majoritairement les diacres permanents.

Le ministère diaconal, un triple service, polarisé par la charité Parole, liturgie et charité sont les trois pôles. Le diacre est dans l’Église, une icône vivante du Christ Serviteur, dit la commission Théologique internationale.

Diacre de l’évêque, diacre du Christ Serviteur ? Le diacre est d’abord le diacre du Christ. En théologie des sacrements, on dira que le lien à l’évêque est instrumental par rapport à la relation directe entre le diacre et le Christ.

Michel Houyoux, diacre permanent.

♥ 

Liens externes

Le diacre, ministre du culte : cliquez ici → Diaconat Aujourd’hui


catholiens

  Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

Publié dans | 9 Commentaires »

1...149150151152153
 

Passion Templiers |
CITATIONS de Benoît XVI |
La pastorale Vauban |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | chrifsossi
| La Mosquée de Méru
| Une Paroisse virtuelle en F...