• Accueil
  • > Recherche : idée catéchèse

Résultats de votre recherche

Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts.

Posté par diaconos le 14 avril 2018

Extrait du livre des Actes des Apôtres au chapitre trois

Résultat de recherche d'images pour "Sur le chemin d'Emmaüs"En ces jours-là, devant le peuple, Pierre prit la parole : « Hommes d’Israël, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, alors que vous, vous l’aviez livré, vous l’aviez renié en présence de Pilate qui était décidé à le relâcher. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier.

Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins. D’ailleurs, frères, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs. Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait d’avance annoncé par la bouche de tous les prophètes : que le Christ, son Messie, souffrirait. Convertissez-vous donc et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés. » (Ac 3,13-15.17-19)

Source de l’image : cliquez ici → Idées-Caté

lwf0003web.gif

Il y a quelque chose de tragique dans l’incompréhension que les juifs eurent du mystère de Jésus. Alors qu’ils plaçaient au dessus de tout la gloire de Dieu qui se révéla à Abraham, Isaac et Jacob. Ils ne surent pas reconnaître que celle-ci reposait sur Jésus ; le parfait serviteur de Dieu. Ils en firent un serviteur souffrant en le liv rant au supplice et à, la mort ; quand Pilate , un païen, reconnaissant son innocence voulut le relâcher, ils le renièrent, lui, le saint et le juste ; ils demandèrent la grâce de Barabas, un meurtrier ; Lui, la source de la Vie, le premier des vivants, ilsx le tuèrent. Mais Dieu le ressuscita. Pierre et les apôtres en furent témoins. Ils témoignèrent aussi que Dieu accorda son pardon aux juifs  aux juifs et de l »appel à la conversion qu’il leur adressa.

Connaissons-nous cette même incompréhension de dessein de Dieu sur notre vie ? Le souci d’efficacité qui, prime dans notre travail, ne nous fait-il pas négliger et délaisser les rejetés, les pauvres et les souffrants ? Enfin pour nous-mêmes, la gloire donnée par Dieu à son serviteur Jésus au matin de Pâques est un appel à notre conversion : l’entendons-nous ?

Compléments

◊ Liturgie dominicale → Troisième dimanche de Pâques, année B

◊ Catéchèse →  Dieu conclut une alliance avec Abraham. (Gn 15, 5-18)

◊ Homélie pour le troisième dimanche de Pâques → « Jésus-Christ transforme ceux et celles qui le rencontrent » (Lc 24, 35-48)

Liens externes

◊ Commentaires de Marie-Noelle-Thabut →  année liturgique B, 3eme dimanche de Pâques

◊ Jésus passe → Testament, jugement, exécution et résurrection

◊ Catéchèse → Vidéos : les disciples d’Emmaüs

◊ Jeu et activités → les disciples d’Emmaüs

Sur le chemin d’Emmaüs

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion | Pas de Commentaires »

Les hommes que vous aviez mis en prison, voilà qu’ils se tiennent dans le Temple et enseignent le peuple !

Posté par diaconos le 9 avril 2018

Extrait du livre des Actes des Apôtres au chapitre cinq

le souverain sacrificateur et tous ceux qui étaient avec lui, savoir le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie, 18mirent les mains sur les apôtres, et les jetèrent dans la prison publique.

le souverain sacrificateur et tous ceux qui étaient avec lui, savoir le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie, 18mirent les mains sur les apôtres, et les jetèrent dans la prison publique.

En ces jours-là, intervint le grand prêtre, ainsi que tout son entourage, c’est-à-dire le groupe des sadducéens, qui étaient remplis d’une ardeur jalouse pour la Loi. Ils mirent la main sur les Apôtres et les placèrent publiquement sous bonne garde. Mais, pendant la nuit, l’ange du Seigneur ouvrit les portes de la prison et les fit sortir.

Il leur dit : « Partez, tenez-vous dans le Temple et là, dites au peuple toutes ces paroles de vie. » Ils l’écoutèrent ; dès l’aurore, ils entrèrent dans le Temple, et là, ils enseignaient.

En arrivant, les gardes ne les trouvèrent pas à la prison. Ils revinrent donc annoncer : « Nous avons trouvé le cachot parfaitement verrouillé, et les gardes en faction devant les portes ; mais, quand nous avons ouvert, nous n’avons trouvé personne à l’intérieur. » Ayant entendu ce rapport, le commandant du Temple et les grands prêtres, tout perplexes, se demandaient ce qu’il adviendrait de cette affaire.

Là-dessus, quelqu’un vient leur annoncer : « Les hommes que vous aviez mis en prison, voilà qu’ils se tiennent dans le Temple et enseignent le peuple ! » Alors, le commandant partit avec son escorte pour les ramener, mais sans violence, parce qu’ils avaient peur d’être lapidés par le peuple. (Ac 5, 17-26)

Source de l »image → KT42 – portail pour le caté – Des idées pour le caté, catéchèse des enfnants

lwf0003web.gif

Il se faisait par les mains des apôtres beaucoup de miracles et de prodiges parmi le peuple. Ces miracles et ces prodiges furent les guérisons nombreuses. Et les gens accoururent même des villes voisines de Jérusalem, apportant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs ; et tous furent guéris. Les  succès de l’Église à ses débuts, excitèrent l’envie des adversaires et leur haine persécutrice.

Le grand-prêtre  et les sadducéens, membres du sanhédrin se levèrent. Ces sadducéens  avec leurs vues matérialistes et leur tendance conservatrice, haïrent, plus encore que les pharisiens, des novateurs qui rendirent témoignage à la résurrection de Jésus. Ils se rendirent à l’endroit où les apôtres prêchaient  et les  firent arrêter.

Ils les firent arrêter parce qu’ils voulurent empêcher la naissance de cette nouvelle communauté, ces gens qui remettaient en cause la religion officielle. Les apôtres furent des novateurs car ils enseignaient un dogme nouveau : Jésus est le fils de Dieu. Leur manière de vivre bouleversa le système de la propriété privée car ils mirent tout en commun.

Mais au cours de la nuit, un ange vint les libérer et leur demanda d’aller annoncer hardiment au peuple, sur l’esplanade du Temple, toutes les paroles de la vie éternelle.  Aujourd’hui on dirait : « Allez annoncer ces paroles de la vie éternelle dans vos assemblées, partout où il y a des rassemblements » Nous devons communiquer ces paroles de vie sur Dieu, sur la résurrection, sur la justice, sur l’amour aussi par des actions.

Dès l’aube, les apôtres se rendirent sur l’esplanade du Temple et se mirent à enseigner. Dans la matinée, le grand prêtre, accompagné de son entourage arriva et  convoquèrent le Conseil suprême, et ils envoyèrent chercher les Apôtres dans leur cachot. On prépara une assemblé solennelle du sanhédrin, composée de septante et un membres, sous la présidence du grand-prêtre, afin de juger les apôtres.

N’ayant trouvé personne dans le cachot, ils apprirent dès leur retour que les apôtres prêchaient à nouveau sur l’esplanade,  ce qui les embarrassa fortement. Dès lors le commandant du temple, s’en étant allé avec les huissiers, les arrêtèrent, sans violence ; car l’auditoire populaire qui s’était formé autour des prédicateurs, aurait pu susciter une émeute dans laquelle le commandant du Temple et ses huissiers auraient couru le danger d’être lapidés.

COMPLÉMENTS

◊ Mode de vie des communautés chrétiennes dans l’Église à ses débuts  → Ils avaient mis tout en commun (Ac 4, 32)

◊ Une certitude → Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.

Lien externe

Le commencement du mal

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion, Temps pascal | Pas de Commentaires »

Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts » (Ac 10, 34a.37-43)

Posté par diaconos le 29 mars 2018

Extrait des actes des apôtres au chapitre dix

 Le sabbat terminé, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le corps de Jésus. 02 De grand matin, le premier jour de la semaine, elles se rendent au tombeau dès le lever du soleil. 03 Elles se disaient entre elles : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? » 04 Levant les yeux, elles s’aperçoivent qu’on a roulé la pierre, qui était pourtant très grande. 05 En entrant dans le tombeau, elles virent, assis à droite, un jeune homme vêtu de blanc. Elles furent saisies de frayeur. 06 Mais il leur dit : « Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé. 07 Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre : “Il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l’a dit.” » 08 Elles sortirent et s’enfuirent du tombeau, parce qu’elles étaient toutes tremblantes et hors d’elles-mêmes. Elles ne dirent rien à personne, car elles avaient peur.

Le sabbat terminé, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le orps de Jésus. De grand matin, le premier jour de la semaine, elles se rendent au tombeau dès le lever du soleil. Elles se disaient entre elles : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? »  Levant les yeux, elles s’aperçoivent qu’on a roulé la pierre, qui était pourtant très grande. En entrant dans le tombeau, elles virent, assis à droite, un jeune homme vêtu de blanc. Elles furent saisies de frayeur.  Mais il leur dit : « Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé.  Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre : “Il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l’a dit.” »
Elles sortirent et s’enfuirent du tombeau, parce qu’elles étaient toutes tremblantes et hors d’elles-mêmes. Elles ne dirent rien à personne, car elles avaient peur. (Mc 16, 1-8)

En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit : « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les  commencements en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous  ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui.

Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Dieu nous a  chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts. C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

Source de l’image : KT42 → Évangile de Marc (Gospel of Mark)

lwf0003web.gif

Pierre annonça à ses auditeurs Jésus-Christ en ces termes :  « Vous savez le fait qui s’est produit, Jésus qui était de Nazareth, comment Dieu le oignit d’Esprit saint « . Matthieu le confirme dans son récit évangélique en ces termes :  » Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. » (Mt 3,16)

Sa vie fut une suite non interrompue de bienfaits, allant de lieu en lieu, faisant du bien, guérissant et délivrant les malheureux qu’opprimait la puissance des ténèbres. Quelles preuves éclatantes que Dieu était avec lui !

Afin de persuader ses auditeurs de la réalité des faits qu’il vint de rappeler, Pierre déclara que lui et ses condisciples en furent les témoins. Après avoir arrêté Jésus, Ils le frappèrent, l’ humilièrent, se moquèrent de lui et le crucifièrent ;  mais Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Ac 5, 30)

Et pour établir la certitude de la résurrection de Jésus, Pierre rappela que les apôtres ont mangé et bu avec lui après qu’il fut ressuscité des morts. : « Jésus leur dit: Venez, mangez. Et aucun des disciples n’osait lui demander: Qui es-tu? sachant que c’était le Seigneur. » (Jn 21,12)

  Thadée, l’un des disciples de Jésus, lui demanda : « Pourquoi Jésus ressuscité n’a-t-il pas été manifesté à tout le peuple ? » Voir la réponse de Jésus à cette question :  » Si quelqu’un m’aime, il obéira à ma parole. Mon Père aussi l’aimera: nous viendrons à lui et nous établirons notre demeure chez lui. Mais celui qui ne m’aime pas ne met pas mes paroles en pratique. Or, cette Parole que vous entendez ne vient pas de moi, c’est la Parole même du Père qui m’a envoyé. » (Jn  14, 23-24)

Jésus ordonna à ses disciples de prêcher au peuple, et d’attester que c’est lui qui a été établi par Dieu comme juge des vivants et des morts. Nous rappelons que le témoignage de tous les prophètes précéda le témoignage des apôtres, pour attester que quiconque croit au Sauveur, à quelque nationalité qu’il appartienne, reçoit la rémission ou le pardon de ses péchés par son nom, c’est-à-dire en lui et par lui.

Voilà l’universalité du salut proclamée par Pierre, comme elle le fut aussi par Paul : « Justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.  Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. » (Rm 3,22) 

Les disciples d’Emmaüs ne reconnurent pas le Christ sur la route ; comme eux, nous avons souvent les yeux fermés sur la présence de Dieu à nos côtés. La liturgie de la Parole éclaire-t-elle ta vie et dénoncer ton manque de foi ?  Rend-elle ton cœur brûlant d’amour pour Dieu et pour ton prochain ? Que ta vie toute entière proclame ta confiance en la vie.

Compléments

◊ Témoignage de Paul → Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons (1 Jn 1, 1-4)

◊ Alléluia → Pâques, le Christ est vraiment ressuscité !

◊ Que nos cœurs soient dans la joie, dans la clarté de ce matin de Pâques → Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. (Ac 10, 37-43)

Liens externes

◊ Journal « Le Soir » →  De plus en plus d’adultes se font baptiser à Pâques

Catéchèse  → Sur le chemin d’Emmaüs

L’histoire des deux disciples en route pour Emmaüs, et de leur rencontre avec Jésus

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans apparitions, Catéchèse, fêtes religieuses, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaires »

Il ne criera pas, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors (Is 42, 1-7)

Posté par diaconos le 23 mars 2018

Extrait du livre du prophète Isaïe au chapitre quarante-deux

La scène, décrite dans l'évangile de Jean au chapitre douze, se passa le lundi de la dernière semaine de Jésus. Ce fut la grande semaine pascale de Jésus qui commença.

La scène, décrite dans l’évangile de Jean au chapitre douze, se passa le lundi de la dernière semaine de Jésus. Ce fut la grande semaine pascale de Jésus qui commença.

Ainsi parle le Seigneur : « Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur. J’ai fait reposer sur lui mon esprit ; aux nations, il proclamera le droit. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors. Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité. Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas, jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses lois. »

Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée les cieux et les déploie, qui affermit la terre et ce qu’elle produit ; il donne le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent : « Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice ; je te saisis par la main, je te façonne, je fais de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations : tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. »

lwf0003web.gif

Le titre de serviteur du Seigneur fut donné dans l’Ancien Testament à toute personne à laquelle Dieu confia une tâche à accomplir pour lui :  » Israël vit la prouesse accomplie par Yahvé contre les Égyptiens. Le peuple craignit Yahvé, il crut en Yahvé et en Moïse son serviteur. » (Ex 14,31)  Ils crurent au Seigneur et à Moïse, son serviteur ; parole remarquable, où Moïse fut identifié avec Yahvé. Et tous les membres du  peuple juif furent appelés serviteurs du Seigneur, et ce nom constitua pour eux une dignité particulière, en vertu de laquelle ils ne devraient jamais être vendus comme esclaves : » Car ce sont mes serviteurs, que j’ai fait sortir du pays d’Égypte ; ils ne seront point vendus comme on vend des esclaves. » (Lv 25,42)

Ce serviteur mystérieux, annoncé ici, c’est Jésus,  confiant dans la puissance de la vérité : il accomplira son œuvre sans ostentation et sans violence, par la douceur et la persuasion seules ; il établira le droit, sans user de la force comme les rois de ce monde, et on viendra à lui attiré par sa douceur et sa bienveillance ; celui qui est de la vérité entendra sa voix sans qu’il ait besoin de la hausser. Le roseau froissé et la bougie qui achève de brûler représentent les personnes abattues par la souffrance et qui sentent leurs forces défaillir.

Il ne faiblira ni ne sera abattu : sa douceur ne sera pas de la faiblesse. Il aura la persévérance, la patience, cette force des faibles, et il poursuivra son œuvre sans défaillance jusqu’à ce qu’il l’ait achevée. Il sera le fondateur d’une nouvelle alliance, qui remplacera celle du Sinaï : « Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » (Is 2,3)

Jésus ne vint pas parmi les hommes pour être servi, mais il vint pour servir (Mt 20, 28) Et il prit la condition du serviteur mentionné dans cet extrait tiré du livre d’Isaïe, lorsqu’il lava les pieds de ses disciples, et surtout quand il mourut pour nous. Prions le Seigneur de nous aidé à être au service de Dieu et de nos frères.

Marthe est la figure la plus marquante du  récit évangélique choisi pour la messe de ce lundi saint Jésus est son hôte ; c’est elle qui le reçoit dans sa maison. Marie se trouve là, mais elle aussi est une invitée de Marthe. Jésus n’est pas un hôte ordinaire. Même pour ses amis les plus chers, il demeure un étranger ; mais quand il vient, il apporte la Parole de Dieu à ceux qui le reçoivent, et c’est cette Parole qui compte plus que tout.

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012 

  Auteur : Michel Houyoux, diacre   – Parole de Dieu ( 160 pages) →     Rencontre avec la Parole de Vie / 978-3-8416-9800-1

Complément

◊ Homélie du diacre Michel Houyoux →  Dieu s’invite… Prends le temps de l’écouter !

Archives

◊  Psaume 14 (15) →   L’hôte du Seigneur

◊ Catéchèse →  Laissons-nous enseigner par l’attitude de Jésus. (Lc 10, 38-42)

Liens externes

Catéchèse du site « Idées-Caté » → Les amies de Jésus: Marthe et Marie

Catéchèse en famille (parents et enfants) → Jésus nous instruit sur la conduite à tenir dans les relations avec lui.

♥ Catéchèse avec Kt42 → Mieux comprendre le récit de Marthe et Marie.

Publié dans Carême, Diacres, Religion, Semaine Sainte | Pas de Commentaires »

12345...28
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS