• Accueil
  • > Recherche : jésus chasse marchands temple

Résultats de votre recherche

De la maison de Dieu, vous avez fait une caverne de bandits.

Posté par diaconos le 20 novembre 2020

De la maison de Dieu, vous avez fait une caverne de bandits. dans comportements 20201120-01

# La purification du Temple (ou expulsion des marchands du Temple) est une péricope du Nouveau Testament, où est racontée une action de Jésus chassant les marchands et les changeurs qui opèrent dans l’enceinte du Temple de Jérusalem. L’épisode figure dans les quatre évangiles canoniques. Jésus et ses disciples sont arrivés à Jérusalem pour la Pâque. Jésus accuse les marchands de transformer le Temple en un repaire de voleurs Dans l’Évangile selon Jean, Jésus se réfère au Temple sous le nom de la « maison de mon Père » et ainsi se présente peut-être comme le Fils de Dieu. Cependant, il est commun, dans les religions abrahamiques, que les fidèles se réfèrent à « Dieu le Père ». L’Évangile selon Jean présente le seul cas où Jésus utilise la force physique contre des hommes. Le récit apparaît vers la fin des évangiles synoptiques (Marc 11, 15-19, Matthieu 21, 12-17 et Luc 19, 45-48) et vers le début de l’Évangile selon Jean (Jn 2, 13-16). Certains auteurs pensent qu’il pourrait s’agir de deux incidents distincts, étant donné que l’Évangile selon Jean comprend également plusieurs récits de la Pâque juive.

Un incident similaire ayant eu lieu dans le Temple peut être trouvé au temps de Néhémie, quand Néhémie renverse le mobilier de Tobija l’Ammonite, qui avait, avec la coopération d’Éliachib, le grand prêtre, loué les réserves du Temple, privant les Lévites des rations de leurs offrandes, et chassé le petit-fils d’Éliachib, qui avait épousé la fille de Sanballât le Horonite.  Selon l’historien Simon Mimouni, « en contestant l’institution du Temple de Jérusalem par ses actions et ses paroles, Jésus retrouve d’une certaine manière la ligne des altercations des prophètes avec le sacerdoce du sanctuaire9. » Il ajoute que « le geste de Jésus n’est pas sans rappeler les invectives de Jérémie à l’encontre du temple qu’il menace de destruction.

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait : « Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait. » (Lc 19, 45-48)

Complot contre Jésus

 Chaque jour de cette dernière semaine ; puis, le soir venu, Jésus se retira hors de la ville, soit à la montagne des Oliviers, soit à Béthanie. Luc eut uni ainsi l’aristocratie juive aux sacrificateurs et aux scribes, qui eurent déjà décrété la mort de Jésus et qui cherchèrent les moyens de mettre à exécution leur dessein  : « Alors les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple se réunirent dans la cour du souverain sacrificateur, appelé Caïphe ; et ils délibérèrent sur les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir. » (Mt 26, 3-4) Jésus fut tellement entouré de la multitude, avide de l’entendre et impressionnée par ses enseignements, que les chefs du peuple, craignant une émeute, n’osèrent rien entreprendre contre lui.

Complément

Diaconos : cliquez ici pour lire l’article →  Jésus chasse les marchands du Temple

Liens avec d’autres sites chrétiens sur Internet

◊ Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article → De la maison de Dieu, vous avez fait une caverne de bandits.

◊ Père Michel Quesnel : cliquez ici pour lire l’article →  De la maison de Dieu, vous avez fait une caverne de bandits.

Paroisse saint Joseph (Martinique)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans comportements, Enseignement, Méditation, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

Les prêtres transportèrent l’Arche dans le Saint des Saints, et la nuée remplit la maison du Seigneur

Posté par diaconos le 10 février 2020

L'Arche d'Alliance (en hébreu אֲרוֹן הָעֵדוּת, Aron ha'Edout, « Arche du témoignage ») serait le coffre qui, selon la Bible, contient les Tables de la Loi (Dix Commandements) données à Moïse sur le mont Sinaï1. C'est un coffre oblong de bois recouvert d'or. Le propitiatoire surmonté de deux chérubins, qui en forme le couvercle, est considéré comme le trône, la résidence terrestre de YHWH (Exode 25:22). Lorsque le tabernacle fut terminé, l'arche fut mise dans le saint des saints, la partie la plus centrale du Temple de Salomon. (1 Rois 8:1–8).

Du  premier livre des Rois

En ces jours-là, Salomon rassembla auprès de lui à Jérusalem les anciens d’Israël et tous les chefs des tribus, les  chefs de famille des fils d’Israël, pour aller chercher l’arche de l’Alliance du Seigneur dans la Cité de David, c’est-à-dire à Sion.

Tous les hommes d’Israël  se rassemblèrent auprès du roi Salomon au septième mois, durant la fête des Tentes.  Quand tous les anciens d’Israël furent arrivés, les prêtres se chargèrent de l’Arche. Ils emportèrent l’arche du Seigneur et la tente de la Rencontre avec tous les objets sacrés qui s’y trouvaient ; ce sont les prêtres et les lévites qui les transportèrent.

Le roi Salomon et, avec lui, toute la communauté d’Israël qu’il avait convoquée auprès de lui devant l’Arche offrirent en sacrifice des moutons et des bœufs : il y en avait un si grand nombre qu’on ne pouvait ni le compter ni l’évaluer.

Puis les prêtres transportèrent l’Arche à sa place, dans la Chambre sainte que l’on appelle le Saint des Saints, sous les ailes des kéroubim. Ceux-ci, en effet, étendaient leurs ailes au-dessus de l’emplacement de l’Arche : ils protégeaient l’Arche et ses barres.

Dans l’Arche, il n’y avait rien, sinon les deux tables de pierre que Moïse y avait placées au mont Horeb, quand le Seigneur avait conclu alliance avec les fils d’Israël, à leur sortie du pays d’Égypte. Quand les prêtres sortirent du sanctuaire, la nuée remplit la maison du Seigneur, et, à cause d’elle, les prêtres durent interrompre le service divin :
la gloire du Seigneur remplissait la maison du Seigneur !

Alors Salomon s’écria : « Le Seigneur déclare demeurer dans la nuée obscure. Et maintenant, je t’ai construit, Seigneur, une maison somptueuse, un lieu où tu habiteras éternellement. » (1 R 8, 1-7.9-13)

lwf0003web.gif

Homélie

 En 960 avant Jésus Christ Salomon construisit un temple à Jérusalem pour Dieu. Son inauguration fut, avec la pro­mul­ga­tion de la loi sur le Si­naï, l’un des actes les plus impor­tants de l’his­toire de l’An­cienne Al­liance. Par cet acte, le nouveau temple construit par Sa­lo­mon de­vint ce qu’il de­vait être, la de­meure de Dieu. Cette fête fut l’achèvement de la res­tau­ra­tion re­li­gieuse com­men­cée par Sa­muel et pour­sui­vie par Da­vid.

Cette fête fut cé­lé­brée avec une so­len­nité ex­tra­or­di­naire ; elle dura sept jours et elle laissa un sou­ve­nir pro­fond dans l’es­prit des jeunes. Ils eurent, le huitième jour, une assemblée solennelle, et, ils célébrèrent la dédicace de l’autel pendant sept jours. Le vingt-troisième jour du septième mois, Salomon renvoya dans leurs demeures le peuple joyeux et le cœur content du bien que le Seigneur fit à David, à Salomon et aux Israélites. Les pré­si­dents et les no­tables de chaque com­mune (Dt 5, 23), com­pre­nant les chefs des branches prin­ci­pales de chaque tribu, se rassemblèrent pour faire monter de la cité de David l’Arche d’Alliance pour l’installer dans le nou­veau temple.

La fête de la consécration du Temple  com­prit quatre actes

  1. la trans­la­tion de l’arche et du Ta­ber­nacle dans le nouveau temple
  2. le dis­cours adressé au peuple par Sa­lo­mon à cette oc­ca­sion
  3. la prière de consé­cra­tion
  4. la bé­né­dic­tion de l’as­sem­blée et la grande fête na­tio­nale

La des­ti­na­tion de l’arche fut de ren­fer­mer et de conser­ver les tables de la Loi : « L’arche de l’Alliance, entièrement recouverte d’or, dans laquelle étaient un vase d’or, contenait la manne, et la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance. » (He 9 4) Quand les sacrificateurs sortirent du temple, Ils se pré­pa­rèrent à y ren­trer pour of­frir du par­fum ; ils en furent em­pê­chés par une nuée qui avait rem­pli l’édifice. Cet évènement marqua  la prise de pos­ses­sion de ce temple par Dieu.

Aujourd’hui, les juifs viennent au pied du Mur des Lamentations, qui fut un mur de soutènement de l’esplanade du Temple de Jérusalem, situé dans la vieille ville.  Il fut intégré au septième siècle aux murs d’enceinte de l’Esplanade des mosquées, lors de la construction du Dôme du Rocher et de la mosquée al-Aqsa. Les musulmans vont prier dans la mosquée d’Omar édifiée à l’emplacement du Temple.

Quand Jésus entra dans le Temple reconstruit par Hérode, il cria : « Détruisez ce temple, et je le reconstruirai en trois jours » Il parla de son corps. Paul en déduisit que les chrétiens sont aussi le Corps du Christ : « Vous êtes le corps de Christ, et ses membres, chacun en particulier » (1 Co 12, 12-27). Origène (185-253), Père de l’exégèse biblique, disait : »Tu es toujours dans le sanctuaire et jamais tu n’en sors. »

Ce n’est pas dans un lieu qu’il faut chercher le sanctuaire mais dans les actes, la vie, les mœurs. S’ils sont selon Dieu, s’ils s’accomplissent d’après son précepte, peu importe que tu sois dans ta maison ou sur le forum peu importe même que tu te trouves au théâtre : si tu sers le Verbe de Dieu, tu es dans le sanctuaire, n’en aie aucun doute. (Origène  homélies sur le Lévitique XII, 4)

Les chrétiens, qui viennent en pèlerinage en Terre Sainte,  viennent se recueillir dans les no Les prêtres transportèrent l’Arche dans le Saint des Saints, et la nuée remplit la maison du Seigneurmbreux sanctuaires  de la ville : le monastère saint Marc (syriaque-orthodoxe), l’église orthodoxe « Sépulcre de la Vierge Marie », le monastère Saint Jacques de Jérusalem; la cathédrale Saint Jacques (rite arménien), la basilique du Saint Sépulcre (rite catholique), la chapelle de la Condamnation au bord de la Via Dolorosa (rite catholique), L’Église du Pater Noster, sis sur le Mont de l’Ascension (rite catholique), l’église luthérienne du Rédempteur (culte protestant).

Compléments

◊ Histoire →  David et tout le peuple d’Israël firent monter l’arche du Seigneur parmi les ovations

◊ Catéchèse → Jésus chasse les marchands du temple.” (Jn 2, 13-22)

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Les Églises Chrétiennes de Dieu : cliquez ici pour lire l’article → Le Saint des Saints et l’Arche de l’Alliance

+ + Yesus Kristus ++ : cliquez ici pour lire l’article →  Marie, l’Arche de la Nouvelle Alliance

Jérusalem 3000 ans d’histoire – Documentaire

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Histoire, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

Dalla casa di Dio, hai fatto una grotta di banditi.

Posté par diaconos le 22 novembre 2019

 Détruisez ce temple, dit Jésus, et en trois jours, je le relèverai ". Le temple dont il parlait, c’était son corps, c’est-à-dire sa personne. C’est comme s’il disait : " Vous pouvez détruire le temple, puisque, je suis là ! " Jésus a l’audace de se mettre à la place du temple. – Le lieu de la présence de Dieu, c’était le temple : Jésus est présence de Dieu. – Le lieu de la parole de Dieu, c’était le temple : Jésus est la parole de Dieu.

Distruggi questo tempio, disse Gesù, e tra tre giorni lo farò risorgere. Il tempio di cui parlava era il suo corpo, cioè la sua persona. È come se dicesse : « Potete distruggere il tempio, perché io sono qu i! « Gesù ha l’audacia di mettersi al posto del tempio.  Il luogo della presenza di Dio era il tempio: Gesù è la presenza di Dio. – Il luogo della parola di Dio era il tempio: Gesù è la parola di Dio.

Dal Vangelo di Gesù Cristo secondo San Luca

A quel tempo, Gesù entrò nel Tempio e cominciò ad espellere i venditori. Ha detto loro: « E’ scritto : « La mia casa sarà una casa di preghiera. Ora l’hai reso un covo di banditi ». Ed era al Tempio ogni giorno per insegnare. I capi sacerdoti e gli scribi, così come gli anziani, cercarono di ucciderlo, ma non riuscirono a trovare quello che potevano fare; anzi, tutto il popolo, appeso alle loro labbra, lo ascoltava.  (Lc 19:45-48)

Omelia Gesù ha cacciato i mercanti dal Tempio.

Il gesto di Gesù è stato profetico. Come gli antichi profeti, compie un’azione simbolica, piena di significato per il futuro. Espellendo dal tempio i mercanti che vendevano le vittime per le offerte e ricordando che la casa di Dio è una casa di preghiera (Is 56,7), Gesù annunciò la nuova situazione che venne a stabilire, dove i sacrifici degli animali non avevano più il loro posto. San Giovanni definisce il nuovo culto come « culto del Padre in spirito e verità » (Gv 4,24).

Il Nuovo Rito è la parola di Gesù. Quindi, San Luca ha unito alla scena della purificazione del tempio una presentazione di Gesù che vi predica ogni giorno. Il nuovo culto è incentrato sulla preghiera e sull’ascolto della Parola di Dio. Ma in realtà, il centro del centro dell’istituzione cristiana è la persona viva di Gesù stesso, che offre la sua carne e sparge il suo sangue sulla croce e ce lo dona nell’Eucaristia.

Nel Nuovo Testamento inaugurato da Gesù, i venditori di buoi e agnelli non sono più necessari. Come tutto il popolo intero era appeso alle labbra (Lc 19,48), non dobbiamo andare al tempio per sacrificare le vittime, ma per accogliere Gesù, il vero agnello sacrificato per noi una volta per tutte (Eb 7,27), e unire la nostra vita con la sua.

Quando Gesù, all’età di dodici anni, disse a sua madre che lo cercava in quel tempio: « Perché stavi cercando me ? Non sai che devo stare negli affari di mio padre ? ». (Lc 2:49)

Così, Gesù era già consapevole della sua origine divina. Ha chiamato Dio suo Padre, sentendo che solo questo nome poteva esprimere la realtà e l’intimità del suo rapporto con Dio. Era così pieno di loro che gli sembrava naturale dimenticare tutto il resto per essere alle cose del Padre suo; era una necessità morale per lui: era necessario; non lo sapevate ? In questa prima parola di Gesù che è venuta a noi, tutto è verità, vita, amore.

Gesù, appena arrivato, cominciò a cacciare i venditori : vi esercitò la sua autorità purificando questo luogo, come era stato annunciato dal profeta Malachia: « Ecco, io mando il mio messaggero, e lui aprirà la strada davanti a me, e improvvisamente il Signore che cercate, l’angelo dell’Alleanza che desiderate, entrerà nel suo tempio. Ecco, viene, dice il Signore degli eserciti. »

Dicendo loro : « E’ scritto: « La mia casa sarà una casa di preghiera. « Gesù ha citato Isaia (Is 56,7). Isaiah rimproverò gli ebrei per la loro autonomia. Quando Gesù disse : « Voi l’avete fatto covo di banditi », citò Geremia (Geremia 7, 11).  Questo profeta rimproverava gli ebrei per il loro formalismo : Dio non voleva più gesti di culto estranei alla vita quotidiana.

Cacciando tutte queste persone fuori dal Tempio, Gesù ha restaurato il vero culto di Dio, invece di adorare il denaro che regnava lì. Anche noi meritiamo i rimproveri di Gesù : le nostre chiese sono case di preghiera ? Non hanno accordi con i soldi ?

Gesù insegnava ogni giorno di quest’ultima settimana nel tempio; poi, la sera, si ritirò da Gerusalemme, sul Monte degli Ulivi o a Betania: « Entrò in Gerusalemme, nel tempio ; e dopo aver guardato intorno a lui ogni cosa, come già era venuta la sera, uscì per andare a Betania con i dodici. «   (Mk 11:11)

Secondo Luca e soprattutto Marco, Gesù non entrò a Gerusalemme fino alla fine della giornata e si limitò a visitare il tempio, dove esaminò tutto ciò che vi stava accadendo; poi, essendo già arrivata la sera, lasciò il tempio e la città per passare la notte a Betania, e fu solo il giorno dopo che cacciò i venditori dal tempio.

La prima parte di ogni Messa è un insegnamento (Prima lettura, salmo, seconda lettura, estratto dal Vangelo e omelia). E’ stato Gesù che ha inaugurato questo nuovo culto dove la Parola ha la precedenza. Amen

Il diacono Michel Houyoux

Collegamenti ad altri siti

◊ Alberto Carrara : clicca qui per leggere l’articolo →  Gesù caccia i venditori dal Tempio. La casa di Dio

◊   P. Alberto Maggi OSM  : clicca qui per leggere l’articolo →  CACCIATA DEI MERCANTI DAL TEMPIO

  Gesù scaccia i mercanti dal tempio

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans articles en Italien, Religion, TEMPO ORDINARIO | Pas de Commentaires »

De la maison de Dieu, vous avez fait une caverne de bandits

Posté par diaconos le 22 novembre 2019

 Détruisez ce temple, dit Jésus, et en trois jours, je le relèverai ". Le temple dont il parlait, c’était son corps, c’est-à-dire sa personne. C’est comme s’il disait : " Vous pouvez détruire le temple, puisque, je suis là ! " Jésus a l’audace de se mettre à la place du temple. – Le lieu de la présence de Dieu, c’était le temple : Jésus est présence de Dieu. – Le lieu de la parole de Dieu, c’était le temple : Jésus est la parole de Dieu.

 

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait :  Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous,  vous en avez fait une caverne de bandits.» Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.  (Lc 19, 45-48)

Homélie  Jésus chassa les marchands du Temple

Le geste de Jésus fut prophétique. À la façon des anciens prophètes, Il réalisa une action symbolique, pleine de sens pour l’avenir. En expulsant du temple les marchands qui vendaient les victimes destinées aux offrandes et en évoquant le fait que la maison de Dieu est une maison de prière (Is 56,7), Jésus annonça la nouvelle situation qu’Il vint instaurer, où les sacrifices d’animaux n’eurent plus leur place. Saint Jean définit le culte nouveau comme une «adoration du Père en esprit et en vérité» (Jn 4,24).

Le Rite Nouveau, c’est la parole de Jésus. Aussi saint Luc a-t-il uni à la scène de la purification du temple, une présentation de Jésus prêchant là chaque jour. Le culte nouveau est centré sur la prière et l’écoute de la Parole de Dieu. Mais en réalité, le centre du centre de l’institution chrétienne est la personne vivante de Jésus Lui-même, qui offre sa chair et répand son sang sur la croix et nous les donne dans l’Eucharistie.

Dans le Nouveau Testament inauguré par Jésus les bœufs et les vendeurs d’agneaux ne sont plus nécessaires. Tout comme, le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres (Lc 19,48), nous ne devons pas aller au temple pour immoler des victimes, mais pour recevoir Jésus, le véritable agneau immolé pour nous une fois pour toutes (He 7,27), et unir notre vie à la sienne.

Quand Jésus eut douze ans, il avait dit à sa mère qui le cherchait dans ce temple : «Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne savez-vous pas que je dois être aux affaires de mon Père ?» (Lc 2, 49)

Ainsi, Jésus eut alors déjà conscience de son origine divine. Il nomma Dieu son Père, sentant que ce nom put seul exprimer la réalité et l’intimité de son rapport avec Dieu. Il en fut si rempli, qu’il lui parut naturel d’oublier tout le reste pour être aux choses de son Père ; ce fut là pour lui une nécessité morale : Il fallut ; ne le saviez-vous pas ? – Dans cette première parole de Jésus qui nous soit parvenue, tout est vérité, vie, amour.

Jésus, à peine arrivé, se mit à chasser les vendeurs : il y exerça son autorité en purifiant ce lieu, comme cela avait été annoncé par le prophète Malachie  :  » Voici, j’envoie mon messager, et il frayera le chemin devant moi, et soudain viendra dans son temple le Seigneur que vous cherchez, l’ange de l’Alliance que vous désirez. Voici, il vient, dit l’Éternel des armées. »

En leur disant : «  Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. » ,  Jésus cita Isaïe (Is 56, 7). Isaïe reprocha aux juifs leur autonomisme. En disant : « Vous en avez fait une caverne de bandits », Jésus cita Jérémie (Jr 7, 11).  Ce prophète reprocha aux juifs leur formalisme : Dieu ne voulut plus de gestes de culte sans lien avec la vie quotidienne. 

En chassant tous ces gens du Temple, Jésus restaura le vrai culte de Dieu, au lieu du culte de l’argent qui y régnait. Nous aussi, nous méritons les reproches de Jésus : nos églises sont-elles des maisons de prières ? N’ont-elles pas des arrangements avec l’argent ?

Jésus enseigna chaque jour de cette dernière semaine dans le temple ; puis,  le soir, il se retira hors de Jérusalem, sur le mont des Oliviers ou à Béthanie : « Il entra à Jérusalem, dans le temple ; et ayant porté ses regards autour de lui sur toutes choses, comme le soir était déjà venu, il sortit pour aller à Béthanie avec les douze.  » (Mc 11,11)

D’après Luc et surtout Marc, Jésus ne fit son entrée à Jérusalem que vers la fin de la journée, et se borna à visiter le temple, où il examina tout ce qui s’y passait ; puis, comme le soir était déjà venu, il ressortit du temple et de la ville pour passer la nuit à Béthanie, et ce ne fut que le lendemain qu’il chassa les vendeurs du temple.

La première partie de chaque messe est un enseignement (Première lecture, psaume, deuxième lecture, extrait de l’évangile et sermon). C’est Jésus qui a inauguré ce culte nouveau où la Parole prend le pas sur les rites. Cette première partie est appelée « Liturgie de la Parole ». Tout le monde l’écoutait, suspendu à ses lèvres : ce culte là  devrait trouver son accomplissement chaque jour dans notre vie. Amen

Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊ Fête de sainte Cécile :   cliquez ici pour lire l’article → La musique liturgique nous aide à aller vers Dieu

◊  Sainte Cécile  :   cliquez ici pour lire l’article → Sainte Cécile – Homélie pour la fête de la chorale paroissiale

◊    Père Daniel Sonveaux s.j. :   cliquez ici pour lire l’article → Fête de sainte Cécile : « Bien chanter, c’est prier deux fois ! »

Liens externes

 ◊ Jardinier de Dieu : cliquez ici pour lire l’article →  Ma maison sera une maison de prière

◊ Dieu et moi le nul sans Lui  : cliquez ici pour lire l’article →  Ma maison sera une maison de prière

Jésus chasse les vendeurs du temple – Au fil de l’Évangile

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

12345
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS