• Accueil
  • > Recherche : jésus chasse marchands temple

Résultats de votre recherche

Catéchèse : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic.  » (Jn 2,16)

Posté par diaconos le 24 février 2009

De l’Évangile de Jean au chapitre 2 (versets 13 à 25)

13  Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem.
14  Il trouva installés dans le Temple  les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.

15  Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,
16  et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »
17  Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment.
18  Les Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? »
19  Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. »
20  Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
21  Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps.
22  Aussi, quand il ressuscita d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.
23  Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en lui, à la vue des signes qu’il accomplissait.
24  Mais Jésus n’avait pas confiance en eux, parce qu’il les connaissait tous
25  et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme : il connaissait par lui-même ce qu’il y a dans l’homme.

 Notes : cliquez ici  pour quelques explications sur le texte → Jésus chasse les marchands du temple

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

lwf0003web.gif

Catéchèse

Jésus chasse les marchands du temple

Les sacrifices et les offrandes que faisaient au Temple de Jérusalem les nombreux pèlerins de la Pâque nécessitaient la présence des marchands et des changeurs qui occupaient le parvis. Ce trafic, s’il prêtait parfois à des transactions malhonnêtes, était cependant nécessaire. Cette scène est aussi présentée dans les Évangiles de Matthieu, de Marc et de Luc.

Le Temple de Jérusalem était le lieu où affluaient les offrandes et les dons de la communauté juive. Les chefs des prêtres disposaient de ce trésor ; de plus, ils percevaient des taxes chez les marchants et auprès des changeurs de monnaie.

  • Pourquoi y avait-t-il des bœufs, des brebis et des colombes sur le parvis du temple ?
    • Parce que les juifs pieux venaient offrir des sacrifices au Temple de Jérusalem. Des sacrifices pour remercier le Seigneur ou pour  pour demander pardon ou encore pour lui rendre grâce. Des marchands d’animaux s’étaient donc installés sur le parvis du Temple  pour proposer aux pèlerins  de quoi faire leur sacrifice. Il y avait aussi  des changeurs  de monnaie parce qu’au temple de Jérusalem, dans ce pays sous occupation romaine,  la monnaie romaine n’était pas acceptée mais le shekel ; il faut donc changer la monnaie romaine (1) contre du shekel (2).

  • Pourquoi Jésus   a-t-il  chassé les marchands du Temple avec leurs colombes, leurs brebis et leurs boeufs ?
    • Jésus a été scandalisé par le marchandage qui se faisait sur le parvis du Temple. Par le geste qu’il pose, Jésus veut montrer que Dieu est plus important que le commerce.
  • En voyant faire Jésus, les juifs dont l’évangile nous dit que « beaucoup crurent en lui «   et qui ont du respect pour Jésus peuvent se demander à juste titre :  les sacrifices, c’est fini ? le temple, c’est fini ?
  • Qu’est-ce qui est fini ?
    • Avec Jésus, l’ancienne alliance c’est fini. La nouvelle alliance annoncée par les prophètes est là, radicalement nouvelle : ce qui est fini c’est d’offrir à Dieu des sacrifices au lieu de lui parler. La colère de Jésus n’était pas contre ces marchands mais contre le culte lui-même. En renversant les comptoirs, il renversait la religion elle-même ; il détruisait le temple. C’était très fort.

  • Qu’est-ce que Jésus a voulu dire aux juifs qui l’écoutaient ?
    • Pour prier Dieu, pour l’adorer, nous avons besoin d’un lieu. Mais ce lieu, le vrai temple, le lieu de rendez-vous véritable, ce sera le coeur de chacun de nous.
  • Jésus, que veut-il  nous dire aujourd’hui  ?
    • Deux choses :
      • la première : Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic
      • la deuxième : Ne faites pas de la maison de mon Père, qui est une maison pour tous, une maison pour quelques-uns.

Il ne suffit pas de croire en Jésus.  Il faut aussi que nous vivions avec un degré d’honnêteté et de vérité tel que Jésus puisse aussi croire en nous.

Notes

(1)  Le Denier était la monnaie romaine utilisée à cette époque, cliquez ici pour de plus amples  explications →  Monnaie romaine

(2) Le shekel fait référence, à l’origine, à une unité de poids et à une monnaie utilisée en Mésopotamie depuis le 3e millénaire av. J.-C. jusqu’au premier  siècle appelée aussi shekel ou sicle. Ce fut également l’unité de poids utilisée par les Hébreux (il en est fait mention dans certains passages de la Bible et il est notamment utilisé pour recenser le peuple dans le désert après la sortie d’Égypte). Le shekel biblique valait 6 grammes d’argent.

♣ Voir aussi  (archive 2008) → “Jésus chasse les marchands du temple.” (Jn 2, 13-22)

Autres informations en cliquant ci-dessus sur les mots écrits en bleu

Liens externes

◊ Suggestion pour la catéchèse, cliquez sur ce lien → Jésus et les marchands du temple

◊ Liturgie de la Parole avec les enfants : quelques idées, cliquez ici → La maison de Dieu

◊  Troisième dimanche du Carême, cliquez sur ce lien → Les marchands du temple

◊  ◊  ◊

Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin pour le voir plus grand, l’imprimer et le colorier.

  • Souhaites-tu montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ?

  •  Il te suffit de me les faire parvenir par courrier à l’adresse suivante : Diacre Michel Houyoux, 225, rue de la Station  B 5621  Morialmé (Belgique) ou par e mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlouk.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  • Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimes colorier.

Michel.

Publié dans Carême, Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Dieu, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaires »

Catéchèse : « Jésus chasse les marchands du temple. » (Jn 2, 13-22)

Posté par diaconos le 21 octobre 2008

Source de l’image :  Évangile d’une grand’mère , édition 1867 -Auteur : Comtesse de Ségur

Jésus chasse les marchands du temple.

Texte

13.  Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem. 14.  Il trouva installés dans le Temple les marchands de boeufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
15.  Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs boeufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,
16.  et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »
17.  Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment.
18.  Les Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? »
19.  Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. »
20.  Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
21.  Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps.
22.  Aussi, quand il ressuscita d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

lwf0003web.gif

Ce récit se trouve aussi dans les Évangiles de Matthieu (Mt 21, 12-17), Marc (Mc 11, 15-19) et dans celui de Luc (Lc 19, 45-48).

  • Pour d’autres renseignements sur les textes du Nouveau Testament mentionnés ci-dessus (plan du texte, notes et commentaires pour chaque verset), utilisez l’outil “Le Nouveau Testament annoté en ligne” (Colonne de gauche de cette page).  Pour le mode d’emploi de cet outil, cliquez sur le titre “Mode d’emploi, c’est ici !” en haut de cette page.

 

lwf0003web.gif

Explication des mots

Pâque  (verset 13) - Ce mot vient de l’hébreu « pessah » qui signifie « passage ». Il s’agit  d’une fête juive de 7 jours qui commémore la libération des Hébeux du pays d’Egypte où ils étaient esclaves. Après avoir traversé miraculeusement la Mer Rouge, ils purent fêter leur libération et laisser éclater leur joie.Cette fête commence le 15 Nissan et se termine le 22 Nissan.(1)

Le Temple  (verset 14) - Pour les juifs, le temple de Jérusalem était le seul temple du Seigneur. Dans chaque localité ils avaient des synagogues pour se réunir, pour lire la Bible et chanter les psaumes mais ce n’était que dans le temple que les prêtres offraient des sacrifices et célébraient le culte.Un bâtiment plus petit se trouvait au milieu du temple et seuls les prêtres y avaient accès pour offrir l’encens. La foule restait dans les cours et c’est là que se trouvaient les vendeurs qui fournissaient les animaux et les oiseaux pour les offrandes. Il y avait également des  changeurs de monnaie.

UN FOUET AVEC DES CORDES (verset 15) - Dans le récit de Matthieu, Jésus chasse vendeurs et acheteurs avant de renverser tables et sièges. dans celui de Marc  en plus de tout cela, Jésus empêche les gens de transporter des objets dans le temple, dans celui de Luc Jésus chasse uniquement les vendeurs. Et ici, chez Jean, le détail du fouet ajoute encore un côté réel à la scène.

L’amour de ta maison fera mon tourment. (verset 17) – L’amour de la maison du Père fait le tourment de Jésus. Quand il entre dans mon coeur lorsque je communie que voit-il ? Les marchands des choses du monde et les changeurs de monnaie qui retiennent mon attention ? Qu’est-ce qui me distrait de la prière et rompt le dialogue entre moi et Jésus : mes projets, les autres, mes préoccupations ? Laisse l’amour  du Christ entrer dans ton  coeur et chasser tout ce qui n’est pas de lui.

« Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? » (verset 18) – Les marchands que le Christ trouva dans le temple se consacraient  aux affaires, très rentables, en ce haut lieu de pèlerinage pour les juifs. Le Christ les éconduisit sans ménagement…

Fais le point…  Et toi, quelle importance est-ce que tu donnes aux objets qui t’entourent et à l’argent ? As-tu l’habitude de te justifier pour tout le temps que tu y consacres ? Quel équilibre as-tu trouvé entre la nécessité de gagner ta vie et le désir d’accumuler ce qui rendra ta vie plus facile ? Et quelle place reste-il pour Dieu dans ta vie ?

« Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. » (versets 19-20) – Voilà à peine 46 ans que les juifs ont reconstruit le temple et voilà que Jésus, l’Envoyé de Dieu,  parle de  sa destruction . Nous sommes-là au coeur du scandale et de la folie dont nous parlait l’apôtre Paul. Dieu intervient au coeur du monde d’une façon inouïe, « scandale pour les juifs, folie pour les grecs » (1 Co 1, 23).

« Le Temple dont il parlait, c’était son corps. » (verset 21) -Jésus nous rappelle que le vrai temple dans lequel Dieu habite, c’est lui Jésus : c’est donc autour de lui que nous devons nous rassembler. Jésus  se donne à chacun et à chacune d’entre nous, il nous guide vers l’essentiel de notre foi, c’est à dire vers l’autre.

1) Nissan  est le 1er mois de l’année juive « civile » ou « biblique », et le septième mois de l’année ecclésiastique. C’est un mois printanier de 30 jours.

En actualisant ce récit, nous constatons que nous sommes choqués  par ces nombreux commerces  autour des lieux de pèlerinages , comme à  Lourdes (France), Banneux (Belgique), Terre sainte (Israël), Rome (Italie) et beaucoup d’autres lieux encore…

Jésus met en garde contre l’argent trompeur : nous sommes appelés au service de Dieu et de nos frères ; on ne peut servir à la fois Dieu et l’Argent  (Lc 16, 9-15) 

Voulez-vous un autre exemple ? Que sont devenues les fêtes de Noël et de Pâques : le commerce suscitant le folklore n’a-t-il pas dénaturé le sens de la naissance et de la résurrection du Christ ? Ne faudrait-il pas réagir efficacement ? Certes, des marchands seraient lésés, comme purent l’être les orfèvres d’Ephèse qui voulurent chasser Paul (Ac 19,23-40) : pour maintenir l’ordre, les tribunaux furent saisis. Poussés dans leurs actes par l’Esprit, les apôtres furent emprisonnés ;  pour autant, ces murs n’arrêtèrent pas le Royaume en marche.

Aujourd’hui, la montée du culte de l’argent est alarmante et, pour beaucoup, dramatique ; le monde est enserré dans des structures d’injustice, structures de violence,  structures de péché. Maîtriser les flux de capitaux et le capitalisme débridé devient un impératif. Nous vivons aujourd’hui une terrible crise financière qui fait déjà de trop nombreuses victimes.  Il faut aussi cesser d’exploiter les pays du tiers monde que nous avons contribué à appauvrir ! Pour cela, il est urgent de changer de comportement.

Michel

dans le texte ci-dessus, cliquez sur les mots en bleu pour d’autres renseignements.

Publié dans Catéchèse, Nouveau Testament | 7 Commentaires »

12345
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS