A.D.A.L. – Troisième dimanche de Pâques, année C

Posté par diaconos le 1 mai 2019

Liturgie de la parole animée par des laïcs

Rappel : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) !  L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

Troisième dimanche de Pâques, année C

184dweb.gif

Proposition pour le chant d’entrée → Le Christ est vivant I 214 ; Jésus est ressuscité I 324 ; Gloire à, Dieu, Seigneur des Univers A 217 ou un autre chant de votre répertoire.

Animateur de la célébration : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

« A Dieu le Père, à Jésus Christ, son Fils, l’Agneau immolé, honneur, gloire et bénédiction ».
Tous : Béni soit Dieu, maintenant et toujours !

Animateur de la célébration : En ce temps pascal l’Église célèbre la propagation de la Bonne Nouvelle de la résurrection du Seigneur. L’exclamation du disciple bien-aimé en est le cri du cœur. Quel témoignage en donne notre assemblée invitée à sa table ? Car c’est bien le Seigneur qui nous rassemble pour nous partager sa Parole et son Pain.

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE

Animateur de la célébration : Comme nous le rappellera le psaume : « sa colère ne dure qu’un instant, sa bonté toute la vie. Il nous « fait remonter de l’abîme et revivre quand nous descendons à la fosse » Confiants, remettons notre misère dans les mains de Dieu.

  • Seigneur Jésus, toi qui es au cœur de nos vies, nous appelant à la foi.
    Prends pitié de nous !   Tous :Pitié Seigneur, car nous avons péché
    (chanté)

  • O Christ, toi qui es vivant au cœur de ton Église, renouvelant son espérance. Prends pitié de nous !          Tous : Pitié Seigneur, car nous avons péché (chanté)

  • Seigneur, toi qui es au cœur du monde, lui donnant la paix. Prends pitié de nous !                                       Tous : Pitié Seigneur, car nous avons péché (chanté)

Animateur de la célébration : Que Dieu tout-puissant nous délivre de l’emprise de la chair et nous fasse vivre sous celle de l’Esprit; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen !

Gloire à Dieu (Chant de louange) : votre choix.

PRIÈRE D’OUVERTURE

Animateur de la célébration : Dieu de nos pères, garde à ton peuple sa joie, toi qui refais ses forces et sa jeunesse. Dans la Pâques de ton Fils tu nous as rétabli dans ton Alliance. Mets en nos cœurs l’Esprit des Apôtres et des Martyrs, affermis-nous dans cette certitude que de toi seul peut nous venir la Vie. Par Jésus ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint Esprit pour les siècles des siècles. Amen !

Liturgie de la Parole

Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Animateur de la célébration : la première lecture est tirée du livre des actes des apôtres au chapitre cinq.

La plus grande des merveilles, c’est la résurrection de Jésus, et pourtant, elle dérange, car elle oblige, logiquement à se tourner vers Jésus, le ressuscité. Les apôtres ont constaté tout cela de façon très sensible, dès le début. Voici cette lecture

Première lecture par……………………………………………… (Ac 5 27-41)

Animateur de la célébration : le psaume 30 (13 versets) est l’action de grâces d’un malade qui a été guéri d’une maladie grave. Il doit sa beauté littéraire à, l’alternance de ses contrastes ou antithèses : colère et bonté, soir et matin, un instant et toute la vie, larmes et cris de joie, deuil et danse

Refrain

psaume 30

Animateur de la célébration : Jean le bénéficiaire des visions de l’Apocalypse, avait en mémoire les grandioses visions célestes des prophètes. Il les voit à son tour, mais complétées par la révélation de la gloire du Christ, représenté par l’agneau.

Lecteur ou lectrice :………………………… ……………. (Ap 5 11-14)

 Acclamation : Allelia. Alleluia. Je suis le Bon Pasteur, je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent. Alleluia

L’animateur de la célébration dit alors : « De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean »

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Jn 21, 1-19

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie  Suis-moi !

Animateur de la célébration : Frères et sœurs, rassemblés ici en Église, professons   notre foi.

Le Credo sera récité ou chanté

Prière universelle introduite par l’animateur de la célébration :

Animés par l’Esprit du Seigneur, frères et sœurs, souvenons-nous dans la prière de tous ceux qui nous sont confiés.

P.U. quatrème dimanche de Pâques, année A

 Intentions par l’animateur de la célébration : Unis par une même foi et une même charité, frères et sœurs, faisons monter vers le Seigneur l’espérance des hommes

 Intentions par :…………………………………………………………………………….

  •  Pour que l’Église soit vraiment la maison où Dieu le Père accueille tous ses enfants, Seigneur, nous te prions ! (refrain)
  • Pour que les jeunes, en quête de sens pour leur vie, soient soutenus par des communautés chrétiennes vivantes et heureuses de croire, Seigneur, nous te prions ! (refrain)
  • Pour les croyants martyrisés à cause de leur foi : qu’ils soient publiquement soutenus, et que les gouvernements travaillent en faveur de la liberté de pensées, prions le Seigneur. (refrain)
  • Pour notre communauté ici rassemblée et à qui le ressuscité se manifeste en partageant sa Parole et son Pain : pour que nous lui rendions grâce, prions le Seigneur.

Animateur de la célébration : Seigneur Jésus, accorde à ton Église de s’ouvrir joyeusement à ta présence, toi dont la puissance de résurrection est à l’œuvre dès aujourd’hui, pour les siècles des siècles. Amen. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu qui vit avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles

Tous : Amen !

La collecte se fait maintenant,  après la prière universelle.

Animateur de la célébration : Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous, le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’Église.

Ici, nous plaçons un chant en l’honneur de Dieu
Suggestion → Que tes œuvres sont belles (A 219) — Peuple de prêtres (C 49) — Tenons en éveil (C243) — Terre entière (I 33) — Peuple de Dieu, marche joyeux (K 180) — Louange au Dieu vivant (L 80) ; Peuples, criez de
joie (29) — Louange au Dieu vivant (L 80)  ou un autre chant de louange de votre répertoire.

 Animateur de la célébration : Dieu de l’alliance nouvelle et éternelle, béni sois-tu pour ta fidélité et ton amour ! Depuis toujours tu as voulu nouer entre les hommes et toi une alliance de paix que rien ne puisse abolir. Et quand les temps furent accomplis, tu as donné ton Fils qui a versé son sang afin de rassembler dans l’unité tes enfants dispersés. Pour le mystère de sa croix et de sa Pâques, Dieu de l’Alliance fidèle, nous te rendons grâce.

PRIÈRE DE LOUANGE par……………………………………………………………

Béni sois-tu, ô notre Père, créateur très aimant et tout-puissant. Nous te louons pour ton Fils, Jésus, que tu as fait Christ et Seigneur. Au jour de notre baptême, en lui, nous sommes devenus des créatures nouvelles à la louange de gloire de ta grâce.

Tous : ALLÉLUIA. ALLÉLUIA. ALLÉLUIA !

C’est lui le bon Berger qui a donné sa vie pour nous. C’est lui le vrai Berger qui assemble dans l’unique bergerie les brebis dispersées. Son exemple nous trace le chemin. Sa voix nous apprend à t’écouter, à te servir dans l’allégresse d’être tes enfants. Qui pourra nous séparer de ton amour puisqu’il est avec nous ? Son Esprit nous donne force et confiance.

Tous : ALLÉLUIA. ALLÉLUIA. ALLÉLUIA !

Animateur de la célébration : Tu es notre Père et, par lui, la porte, tu nous appelles à entrer dans ta joie. Avec le ciel en fête et les esprits bienheureux, avec les baptisés de Pâques et tous les croyants, unis en un seul corps, d’une seule voix et d’un seul cœur,
comme il nous l’a lui-même enseigné, nous osons te prier en disant : Notre Père…

 L’animateur de la célébration introduit le signe de paix : Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui !

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Liturgie de Communion (éventuellement)

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi :

xxx

Animateur de la célébration : Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Heureux les invités au Repas du Seigneur !… « Venu pour que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance »

Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde !

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Distribution de la communion en disant : « Le corps du Christ »

Suggestion de Chants pour la communion : Pain de Dieu, pain rompu (D 284) –  Pain des merveilles ( D 203) - Le jour où tu verras (A 226) ou selon vos habitudes.

Prière de conclusion présentée par…………………

Dieu fidèle et bon, jamais tu n’abandonnes tes enfants, mais tu ne cesses de nous rassembler afin que nous soyons ton peuple, en ton Fils premier-né. Donnes-nous de vivre chaque jour dans l’unité et dans la paix, dans l’amour fraternel et dans la justice, au nom de Jésus Christ, notre Seigneur, pour les siècles des siècles. Que chacun de nous garde précieusement en son cœur la parole que Dieu lui a adressée personnellement aujourd’hui.

Après la prière de conclusion, l’animateur de la célébration ajoute : Frères et sœurs, que notre Dieu nous accompagne, qu’il nous bénisse et qu’il nous garde, lui qui est Père, Fils et Saint-Esprit (Pas de bénédiction à donner ici !)

L’animateur de la célébration : Allons  dans la paix du Christ      

Tous : nous rendons grâce à Dieu.

 Ce texte tient compte des  directives  du guide liturgique pour les assemblées dominicales animées par des laïcs.          

Note : on peut bien sûr choisir un chant de communion, un chant d’envoi…    

 croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

 

La liturgie de la Parole n’est pas une messe modifiée. Elle a son rite propre.

  1. Première partie : ouverture de la célébration (mot d’accueil, prière pénitentielle, gloria ou non, prière d’ouverture)

  2. Deuxième partie : la liturgie de la Parole (extrait de A.T., un psaume, extrait d’une épître et évangile ; tous étant introduits (mots clés de lecture) – Un partage de la Parole et profession de foi.

  3. Troisième partie : Une action de grâce en deux temps (chant de louange à Dieu et une prière de louange alternée) se terminant par le Notre Père.

  4. La liturgie de communion (éventuellement)

Prière de conclusion et envoi.

 

Blog du diacre → http:// www.diaconos.unblog.fr

loupeDans les archives → 1730 articles à votre disposition !

Publié dans A.D.A.L., Catéchèse, Diaconat permanent, Disciples de Jésus, Homélies, Liturgie, Religion, Rencontrer Dieu, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Enseignement sur le léopard cité dans les textes bibliques

Posté par diaconos le 15 mars 2019

Auteur : Paul Calzada

Animaux symboles prophétiques : La bible utilise des symboles dans le langage prophétique. Beaucoup de bêtes par exemple y sont décrites dans les prophéties. Le prophète Daniel  au chapitre 7  de son livre décrit des visions prophétiques pour des temps éloignés :

Animaux symboles prophétiques : La bible utilise des symboles dans le langage prophétique. Beaucoup de bêtes  y sont décrites dans les prophéties. Le prophète Daniel au chapitre sept de son livre décrit des visions prophétiques pour des temps éloignés. Toute les bêtes de l’apocalypse et d’autres textes bibliques du même genre sont des incarnations du mal.

« Un Éthiopien peut-il changer sa peau, et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, vous qui êtes accoutumés à faire le mal ? » (Jr 13, 23).

Source de l’image → alliances – delivrances

Voici l’un des textes des plus connus parlant du léopard. Le léopard symbolise l’homme naturel. Ce verset souligne l’impossibilité devant laquelle tout homme se trouve de changer son cœur. L’homme ne peut changer sa nature pécheresse.

Il se trouve des personnes qui, voulant être agréées de Dieu, essayent d’améliorer leur façon de vivre : elles font des œuvres, elles assistent aux services religieux… Mais rien de tout cela ne peut changer l’état de leur cœur. C’est ce que rappelle le prophète : « Quand tu te laverais avec du nitrate et que tu emploierais beaucoup de potasse, ton iniquité resterait marquée devant moi, dit le Seigneur, l’Éternel » (Jr 2, 22).

Nos moyens d’amélioration par nos propres efforts restent limités. Or, ce que Dieu nous propose, c’est une nouvelle nature, une nouvelle vie, un cœur nouveau, et cela par le miracle de sa grâce agissant en nous : « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai au-dedans de vous un esprit nouveau… Je mettrai mon Esprit au-dedans de vous » (Ez 36, 26.27).

Si nous ne pouvons en aucune manière changer notre nature, pas plus qu’un léopard ses taches, Jésus Christ, lui, peut et veut nous changer, nous transformer. Accepter Christ comme notre sauveur, c’est lui permettre de changer nos vies, nos attitudes, nos comportements : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création : les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles »  (2 Co 5, 17).

Un autre texte nous parle du léopard : « Ses chevaux sont plus rapides que les léopards » (Ha 1, 8).

Normalement la vitesse de pointe des chevaux les plus rapides est de 60 k/h, et la vitesse de pointe des léopards est de 80 k/h. Or, ici il est déclaré que les chevaux vont plus vite que les léopards. Cette rapidité supérieure des chevaux semble être surnaturelle, et surtout visible sur une longue distance. Le léopard est un sprinteur, alors que le cheval gagne sur une longue distance.

Le léopard, qui symbolise l’homme naturel, n’est pas en mesure d’aller loin dans ses élans. Il se lasse vite dans ses bonnes résolutions, alors que l’homme équipé surnaturellement de l’Esprit de Dieu est en mesure de tenir la distance. Le surnaturel prend le dessus sur le naturel.

Encore une fois, Dieu nous rappelle que ce qui est impossible naturellement, devient possible surnaturellement. Tous nos efforts ne pourront jamais nous permettre d’atteindre, ce que seule la grâce de Dieu peut faire en nous.

Ma prière en ce jour :
Seigneur, tu me rappelles en ce jour que ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. Je mets ma confiance en ta grâce pour que tu changes en moi ce que je ne puis faire par mes efforts. Je crois au surnaturel divin qui m’emmène bien au-delà de mes limites. Amen !

Paul Calzada

Recevez chaque jour un message édifiant de Paul Calzada en vous inscrivant sur Lueurs du Matin.
Retrouvez le livre « Ces animaux qui nous enseignent ! » de Paul Calzada sur la boutique solidaire eXcaléo en cliquant ici.

Compléments

Un Éthio­pien… Jé­ré­mie se servit sans doute d’une ex­pres­sion pro­ver­biale ser­vant à dé­si­gner une chose im­pos­sible : quand un noir chan­gera sa peau, vous pour­rez aussi faire par votre seule force quelque bien.
Le fait de la cor­rup­tion na­tu­relle et in­vé­té­rée de l’­homme ne dé­truit pas, se­lon l’Écri­ture, la culpa­bi­lité du pé­cheur. Car dans toutes les éco­no­mies l’­homme est en pos­ses­sion de cer­taines grâces au moyen des­quelles il peut ré­agir contre sa na­ture corrompue. Jé­sus dé­clara que ce qui est impossible aux hommes, est possible à Dieu.

« Nulle ten­ta­tive de te pu­ri­fier toi-même ne réus­sira. » (Jr 2, 22) : La soude, en hé­breu néther, le car­bo­nate de soude cris­tal­lisé, qui abonde en Égypte, et que les Arabes ap­pellent au­jourd’­hui en­core : nathroun.

Il ne suf­fit pas à la sain­teté di­vine de dé­truire le mal ; elle veut en­core ré­ta­blir le bien. C’est ce qu’elle ne peut opé­rer que par un chan­ge­ment in­té­rieur et ra­di­cal, la créa­tion d’un cœur nou­veau.

Le cœur na­tu­rel de l’­homme est com­paré à un cœur de pierre, c’est-à-dire in­sen­sible aux at­traits di­vins, le cœur nou­veau à un cœur de chair, que les bien­faits et les châ­ti­ments de Dieu touchent pro­fon­dé­ment. C’est ici l’œuvre de l’en­voi du Saint-Es­prit qui ne s’est pas ac­com­plie pour la masse du peuple juif, par sa propre faute.

Ce cœur nou­veau pro­duit une conduite nou­velle, conforme à la vo­lonté di­vine. Toute cette œuvre est at­tri­buée à l’Es­prit de Dieu, qui pourra agir ef­fi­ca­ce­ment dans un peuple rendu do­cile par l’­hu­mi­lia­tion.

« Si donc quelqu’un est en Christ » (2 Co 5, 17) Peut-être l’a­pôtre Paul vit cette créa­tion nou­velle in­té­rieu­re­ment ac­com­plie en chaque croyant. Il y a, ef­fec­ti­ve­ment, dans chaque chré­tien une se­conde créa­tion, il est une nou­velle créa­ture. Sa vie na­tu­relle, sur la­quelle ré­gnait le pé­ché, a péri. Dieu a créé en lui, par son Es­prit, une vie nouvelle, dont toutes les ma­ni­fes­ta­tions sont op­po­sées à celles du vieil homme, pen­sées, af­fec­tions, dé­sirs, be­soins, joies et peines, craintes et es­pé­rances.

Vir­tuel­le­ment, l’a­pôtre peut donc dire que toutes choses ont été faites nouvelles ; car l’œuvre de Dieu, une fois com­men­cée, n’a d’autre terme que la per­fec­tion. Mais pour tout cela il faut être en Christ, c’est-à-dire dans une com­mu­nion vi­vante, in­time avec lui.

◊ Cliquez ici pour télécharger → A.d.a.l. pour le 2ème dimanche du Carême, année C

◊ Lectures et commentaires : cliquez ici pour lire → Deuxième dimanche du carême, année C

◊  Homélie pour le deuxième dimanche de l’année C  : cliquez ici pour lire →  Confiance et fidélité

◊ Fête relieuse de ce jour  : cliquez ici pour lire → Sainte Louise de Marillac (1591-1660)

Liens externes

◊ Symboles dans le langage biblique et prophétique  : cliquez ici pour lire →  Animaux symboles prophétiques et emblèmes des nations

Si donc quelqu’un est en CHRIST

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans A.D.A.L., Accueil sur mon blog, Carême, Enseignement, Foi, Homélies, Religion | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le deuxième dimanche de l´Avent, année C

Posté par diaconos le 3 décembre 2018

Liturgie de la parole animée par des laïcs

 Ce temps de l’Avent nous invite à l’espérance : voici que va venir Celui qui nous sauvera. Il nous apportera la vraie charité et nous fera devenir des hommes au sens chrétien du mot. Il y a quelque 2000 ans que Jean-Baptiste criait dans le désert : " Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers." Ce message, déjà exprimé au livre d’Isaïe, s’adresse à nous.  Une voix proclame : " Préparez à travers le désert le chemin du Seigneur. Tracez dans les terres arides une route aplanie pour notre Dieu. "  ( Is 40, 3 ) Il nous faut préparer le chemin du Seigneur : il s’agit de nous tourner vers Jésus, le Christ et de marcher à sa suite. C’est cela la conversion que nous avons à faire.


Ce temps de l’Avent nous invite à l’espérance : voici que va venir Celui qui nous sauvera. Il nous apportera la vraie charité et nous fera devenir des hommes au sens chrétien du mot.  Il y a quelque 2000 ans que Jean-Baptiste criait dans le désert :  » Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. »                              Ce message, déjà exprimé au livre d’Isaïe, s’adresse à nous. Une voix proclame :  » Préparez à travers le désert le chemin du Seigneur.  Tracez dans les terres arides une route aplanie pour notre Dieu.  » ( Is 40, 3 ) Il nous faut préparer le chemin du Seigneur : il s’agit de nous tourner vers Jésus, le Christ et de marcher à sa suite. C’est cela la conversion que nous avons à faire.

Rappel : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) !  L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

 Références bibliques : Ba 5,-9 ; Ps 125 ; Ph 1, 411 ; Lc 3, 1-6

Chant d’ouverture : Le chant le plus indiqué est un chant connu qui annonce déjà la joie de Noël : Viens Seigneur Jésus » (E35-90) – Entrons dans l’espérance (E 26,30)  Regarde l’aurore est déjà là (E 257),  Fais nous marcher à ta lumière (E 252) ; d’autres chants sont possibles pour ce premier dimanche de l’Avent ; par exemple : Berger de Dieu (E 280) ; Toi qui ravis (VLH 136), ou selon votre choix

Animateur de la célébration : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

C’est souvent dans des circonstances difficiles que nous prenons conscience de ce qu’est la veille : veille d’un malade, veille d’une personne en fin de vie, veille sanitaire en période d’épidémie… Ce n’est pas de cela qu’il est question quand le Christ non dit fermement de veillez ! Son appel est à prendre très au sérieux : il nous demande de nous entraîner, d’être prêts. Cela pourrait se traduire par une démarche bien décidée.      

Que la grâce et la paix soient avec nous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur.

Tous :Béni soit Dieu, maintenant et toujours !

Animateur de la célébration : Nous entrons dans la deuxième semaine du temps de l’Avent nouveau qui nous fait nous tendre vers la promesse de Dieu. Nous avons pu l’oublier, Dieu, lui, ne nous a jamais oublié : il est notre Père !

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE

Animateur de la célébration  : ensemble, prions le Seigneur

  • Dans la joie, Seigneur Jésus, nous attendons ta venue, viens combler notre espérance

Tous :Ô Seigneur, viens nous sauver ! (Chanté)

  • Toi qui es avant tous les siècles, viens sauver le monde aujourd’hui.    

Tous :Ô Seigneur, viens nous sauver ! (Chanté)

  • Seigneur, tu reviendras dans la gloire pour être « Dieu-avec-nous » pour toujours…

Tous : Ô Seigneur, viens nous sauver ! (Chanté)

Animateur de la célébration  : Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne nos péchés et qu’il nous conduise à la vie éternelle. Tous : AMEN !

Pas de Gloire à Dieu pendant l’Avent.

PRIÈRE D’OUVERTURE par un membre de l’équipe liturgique

Père depuis toujours, tu as envoyé des hommes parler en ton nom : ils sont appelés  à préparer un chemin. Que ton esprit nous aide à rendre droits nos cœurs,  aplanir tout ce qui, en nous, fait obstacle à accueillir ton Fils dans la joie.

LITURGIE DE LA PAROLE

Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Animateur de la célébration : Voici une première lecture tirée du livre de Baruc au chapitre cinq. Dans cet extrait, le prophète s’adresse à des déportés chassés loin de leur patrie. Il annonce le retour voulu par Dieu. Il invite la ville de Jérusalem, encore en ruines, à se redresser pour accueillir le retour de ses habitants.

Première lecture  par ……………………………………………………………. (Ba 5, 1-9)

Animateur de la célébration : Le psalmiste prolonge l’espérance du prophète. Dieu rassemblera son peuple dans la joie, comme à la fête des moissons. Que le Seigneur nous ramène de l’exil de notre péché

Dieu guidera son peupleAnimateur de la célébration : Dans sa lettre aux Philippiens, l’apôtre Paul affirme que l’avenir nous appartient, c’est un avenir prometteur, une marche en avant, à la rencontre du Christ. Pour cette marche, nos pas sont assurés, car Dieu est avec nous.première lettre aux Corinthiens, l’apôtre Paul nous rappelle que nous avons reçu la lumière de la foi et qu’elle doit éclairer toute notre vie. Puisse-t-elle nous aider durant ces semaines de l’Avent à préparer la venue du fils de Dieu.

Deuxième lecture par : ……………………………………………………………………….. (1Ph 1, 4-11)

Acclamation: Alléluia. Alléluia. Montre-nous ta miséricorde, Seigneur. Alléluia !

L’animateur de la célébration dit alors :  “De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc”

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à  Luc 3, 1-6

Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie : cliquez ici pour l’homélie →  Préparer les chemins du Seigneur c’est nous rendre disponibles à sa venue.

Credo récité ou chanté

Prière universelle introduite par l’animateur de la célébration

Refrain

Viens Emmanuel et viens nous sauver

Animateur de la célébration : Bientôt, c’est Noël. En ce temps de l’Avent, prions avec confiance le Seigneur. Demandons-lui la grâce de pouvoir le recevoir et le reconnaître. Demandons-lui sa grâce, son secours, en particulier pour les plus pauvres de nos frères.

Un membre de l’équipe liturgique : …………………………………………..

  • Dans l’attente de la venue du Seigneur Jésus, portons dans notre prière les appels, les souffrances, les espoirs et les joies de nos frères les hommes… (Refrain)

  • Puisque tu viens sécher nos larmes et apaiser nos douleurs, révèle, Seigneur,  ta tendresse à toutes les personnes qui souffrent, nous t »en prions ! (Refrain)

  •   Pour tous ceux qui s’enfoncent dans la nuit de la souffrance et de l’épreuve, Seigneur, nous te prions ! (Refrain)

  • Pour tous ceux qui s’éveillent à leur responsabilité dans la construction d’un monde plus fraternel, Seigneur, nous te prions ! (Refrain)

  •   Pour notre communauté, en marche vers Noël, Seigneur, nous te prions ! (Refrain)

Animateur de la célébration : À l’approche de Noël, Seigneur notre Dieu, tu sais combien l’humanité a besoin de te redécouvrir. Toi seul peux combler nos cœurs. Viens, viens parmi nous, Seigneur, fais-nous accueillants à ta lumière, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles. (Chanté)

Tous : Amen ! (Chanté)

Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration : Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous, le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’Église.

Chant: Trouver dans ma vie ta présence (P 205) ; Debout resplendis ou Heureux celui (E 2320) ou O viens Jésus (E 147) ou un chant de votre répertoire ayant un rapport avec ce temps de l’Avent

Prière de louange et le Notre Père

Animateur de la célébration : Nous te bénissons, Dieu notre Père : ton appel a retenti, une espérance est proclamée : l’humanité entière quittera un jour sa robe de tristesse et de misère. Ce jour là, plus d’exilés, plus d’affamés, plus de nations en guerre. Un seul peuple rassemblé acclamera son libérateur. (Refrain)

Le Seigneur vient !

Oui, gloire et louange à toi pour Jésus, notre espérance, le pardon  des pécheurs, le Sauveur qui fait de nous tes enfants. (Refrain)

Et gloire et louange à toi pour Jean-Baptiste qui le précède en proclamant : « Convertissez-vous ! » Gloire et louange à toi pour l’Esprit qui purifie nos cœurs et nous donne de  chanter : « Notre Père qui es aux cieux… »

L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Liturgie de communion  (éventuellement)

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration →  Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur !   Voici le corps du Christ qui se fait proche de nous pour guérir nos blessures… Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Chant pour la communion

Suggestions : Laisserons-nous à notre table (E 161) ; Pain des merveilles (D103) ; le pain que tu nous donnes (D 83) ; Tu es le Dieu fidèle ( D 163) ;J’ai besoin de chanter (D 93); Dieu a tant aimé le monde ( D 369) ; Pain rompu pour un monde nouveau (D 283) ; Dieu nous invite à son festin (Signes musique n° 70); Pour amer du plus grand amour (D 386) ou selon votre choix.

Distribution de la communion en disant : « Le corps du Christ »

Prière de conclusion par un membre de l’équipe liturgique :

Loué sois-tu, Seigneur notre Dieu, pour ce temps  où nous avons écouté la Parole qui fait vivre et partagé le pain de ton amour. Donne-nous de savoir entendre en vérité l’appel de Jean)Baptiste au désert. Change nos cœurs, rends droits les sentiers de nos vies, et nous deviendrons capables d’annoncer le salut apporté par ton Fils, Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Tous : Amen !

Suggestion pour le chant final : Route des hommes (896) ; Aube nouvelle (E 130) ; Maranatha ! ; Venez divin Messie… ou selon votre choix.

ENVOI

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un,  l’animateur de la célébration ajoute…

Soyons la bonne terre où la Parole de Dieu entendue aujourd’hui, germera et portera du fruit et  que Dieu tout-puissant (Pas de bénédiction à donner ici !) nous bénisse : le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Amen ! (Chaque fidèle fait le signe de la croix)

 Gardant au fond de nous-mêmes les paroles du Seigneur, allons dans la paix du Christ !

Tous : nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège). 

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

Compléments

◊ Cliquez ici pour lire →  Vivons intensément ce temps merveilleux de conversion qu’est l’Avent

Publié dans A.D.A.L., Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le premier dimanche de l’Avent, année C

Posté par diaconos le 26 novembre 2018

Liturgie de la Parole animée par des laïcs

Première semaine de l’Avent : une semaine pour découvrir le visage inconnu de notre Dieu ! " Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri ". À ces mots, Jésus fut dans l'admiration. (Mt 8, 5-11) Le centurion appelle Jésus à l’aide et sa confiance remplit d’admiration le Seigneur. Or pour lui, cela semblait tout naturel ! As-tu jamais pensé que Dieu peut admirer tes qualités, et même des choses qui, à tes yeux, sont plutôt ordinaires ?

Première semaine de l’Avent : une semaine pour découvrir le visage inconnu de notre Dieu ! « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri « . À ces mots, Jésus fut dans l’admiration. (Mt 8, 5-11) Le centurion appelle Jésus à l’aide et sa confiance remplit d’admiration le Seigneur. Or pour lui, cela semblait tout naturel ! As-tu jamais pensé que Dieu peut admirer tes qualités, et même des choses qui, à tes yeux, sont plutôt ordinaires ?

Références bibliques : Jr 33, 14-16 ; Psaume 24 ;  1 Th 3, 12 – 4, 2 ; Lc 21, 25-28.34-36

Rappel : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) !  L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse

Chant d’entrée : Peuple qui marchez (E127) ; Aube nouvelle ‘E130) ou selon votre répertoire.

 Salutation initiale par la personne qui préside la prière : Au nom du Père et du Fils et du Saint- Esprit.  Que Dieu, le Père  de Jésus Christ, notre sauveur, nous affermisse par la foi et qu’il nous donne d’être son peuple dans le monde.

Tous : Béni soit Dieu maintenant et toujours  !

Par la personne qui préside la prière : Le Seigneur désire pour nous le vrai bonheur et il nous en ouvre le chemin. Pour nos faux pas et nos faiblesses, implorons sa miséricorde.

Enfant de chœur ou lecteur

  • Seigneur Jésus, envoyé par le Père manifester son amour pour les petits et les pauvres… Béni sois-tu et prends pitié de nous.                                                                                                                                                   Tous : Prends pitié de nous.
  • Ô Christ, venu dans le monde te faire le prochain des opprimés et des affligés. Béni sois-tu et prends pitié de nous.                                                                                                                                         Tous : Ô Christ, prends pitié de nous.
  • Seigneur, élevé dans la gloire du Père, tu nous appelles à suivre ton chemin… Béni sois-tu et prends pitié de nous.                                                                                                                                                            Tous : Prends pitié de nous.

 Par la personne qui préside la prière : Que Dieu tout- puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.                                                                                                                                              Tous : Amen !

Pas de Gloire à Dieu pendant l’Avent !

 Par la personne qui préside la prière  : Dieu toujours fidèle à ton alliance, par delà les craintes et les angoisses, tu promets le bonheur à ton peuple. Garde-nous vigilants dans la prière et attentifs aux signes qui annoncent la venue de ton Fils. À Lui, puissance et gloire pour les siècles des  siècles. Amen.

Liturgie de la Parole

◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Par un membre de l’équipe liturgique 

dans cette première lecture tirée du livre d’Amos, les personnes qui, en un moment de prospérité, se contentaient de vivre dans le luxe sans se soucier des plus pauvres furent dénoncées par le prophète qui ne mâcha pas ses mots. Nous pourrions imaginer quel jugement le prophète Amos porterait sur notre société aujourd’hui…

Première lecture par……………………………………….                                (Jr 33, 14-16)

 Par un membre de l’équipe liturgique 
dans l’antiquité, c’était aux rois que revenait le soin des opprimés et des affamés. Mais le psalmiste ne comptait guère sur les princes. Avec lui, rendons grâce au Seigneur qui comble les pauvres

 Par la personne qui préside la prière  : La justice est une route, la route que Dieu lui-même suit, la route des humbles et des petits. Cette conviction du psalmiste éclaire le temps de l’Avent.

Refrain pour le psaume

Psaume 25

  Le psaume 25   est lu ou chanté par la chorale.

 Par la personne qui préside la prière  : Dans cet extrait de sa première lettre aux Thessaloniciens, l’apôtre Paul exprime qu’il veut voir grandir les chrétiens dans la charité.

Deuxième lecture par…………………………………………… ( 1 Th 3, 12-4.2)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut. Alléluia.

Reprise de l’Alléluia  par tous

L’animateur de la célébration dit alors :  » De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc au chapitre vingt-et-un »

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Lc 21, 25-28.34-36

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie  →   Veillez et priez ! (Lc 25-36)

Par la personne qui préside la prière : Proclamons tous ensemble notre foi : (Credo récité ou chanté)

Tous : Je crois en Dieu…

PRIÈRE UNIVERSELLE

Par la personne qui préside la prière : Puisque nous venons de proclamer notre foi en la venue du Seigneur, un jour, dans sa gloire, demandons-lui d’affermir en nous cette foi en son retour et de donner des signes de tendresse à toutes les personnes qui le cherchent. Tournons-nous à présent vers le Seigneur qui  nous offre le bonheur. Demandons-lui, en toute confiance, de guider tous nos frères vers la vie…

Seigneur que ta Parole réveille notre foi

Enfants de chœur  ou lecteur ou lectrice…………………………………………

  • Pour que les chrétiens demeurent tournés vers l’avenir et persévèrent dans la foi, ensemble prions ! (Refrain)
  • Pour que les responsables des affaires de ce monde veillent au bien de tous, ensemble prions ! (Refrain)
  • pour les malades qui attendent une visite, et pour tous les gens qui attendent une guérison, Seigneur, nous te prions ! (Refrain)
  • Pour que ce temps de l’Avent réveille notre communauté et ravive notre charité, ensemble, prions ! (Refrain)

Par la personne qui préside la prière : Puisque tu prépares ta venue, Seigneur, donne nous le désir de t’attendre et de vivre de ton amour. Nous te le demandons, à toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles . Amen !

Tous : Amen

Action de grâce et le Notre Père

 Par la personne qui préside la prière : Frères et sœurs, aujourd’hui encore le Seigneur nous a révélé son amour et sa fidélité ; c’est lui qui  nous rassemble dans l’action de grâce. Exprimons-lui notre louange en union avec tous ceux qui le célèbre.

Ici, nous plaçons un chant en l’honneur de Dieu

Suggestion : Que tes œuvres sont belles… (A 219) ;  Peuple de prêtres (C 49) ; Terre entière (I 33) ; Peuple de Dieu, marche joyeux ; Chantons à Dieu ce chant nouveau (L 211)  Peuple, criez de joie (M 27) ou un autre chant de votre répertoire. 

* Par un membre de l’équipe liturgique  

Dieu Très-Haut, nous croyons à la Parole que tu nous as donnée, Jésus, ton Fils. Par son Esprit nous apprenons ce qui te plaît : marcher avec droiture sur des chemins de sagesse.

Tous : BÉNI SOIS-TU, SEIGNEUR !

* Par un membre de l’équipe liturgique  

L’Envoyé de ton amour nous fait découvrir, partout, des reflets de ta lumière : lumière de l’amour filial ou fraternel, lumière de l’amour créateur qui fait surgir la vie. Loué sois-tu pour ces lueurs de ton visage !

Tous : BÉNI SOIS-TU, SEIGNEUR !

* Par un membre de l’équipe liturgique 

Nous te louons aussi pour ceux et celles qui ont été attentifs  à l’appel déroutant de leur Maître à le préférer à tout, même à leur propre vie, pour être de ses disciples. Ils demeurent pour nous des témoins de l’amour que tu portes à chacun.

Tous : BÉNI SOIS-TU, SEIGNEUR !

 Par la personne qui préside la prière : Confions maintenant à Dieu notre Père nos intentions particulières  et les mains levées vers Dieu, prolongeons notre louange en redisant la prière que nous avons reçue du Christ Jésus.

Notre Père…(chanté ou récité)

◊ L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix →   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

 

Liturgie de communion  (éventuellement)

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration →  Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

* L’animateur de la célébration dira avant la distribution de la communion : Que le corps du Christ nous garde pour la vie éternelle.

Il ( ou d’autres personnes) nous donne le pain consacré en disant : Le corps du Christ

Chant pour la communion : selon votre répertoire..

Suggestion : Dieu nous invite à son festin (70); Tu es le Dieu fidèle (D 163) ; Pain rompu pour un monde nouveau ( D 283) ; Disciples de Jésus (D 291) ; En marchant vers toi Seigneur (D 380) ; Pain des merveilles (D 203) ; Pour aimer du plus grand amour (D 386) ;  Quel est don ce repas (D228))

Prière après la communion par un membre de l’équipe liturgique

Dieu de justice et d’amour, dans les peurs et les tempêtes du monde, cette communion reçue est le signe d’espérance. Quelle nous garde du mal et nous tienne vigilants à ton service. Ainsi nous serons dignes de paraître debout devant ton Fils lorsqu’il viendra établir ton Royaume pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

Un membre de l’équipe liturgique ………………………………….

Ce premier décembre, nous honorons saint Éloi. Éloi, naquit au 6ème siècle à Limoges, d’une famille relativement modeste. Il s’orienta vers l’orfèvrerie pour lequel il présentait un réel talent. Dès son apprentissage, il fit preuve de son esprit charitable en affectant une partie de ses revenus aux plus pauvres et aux esclaves. Son travail fut très apprécié par le roi Clotaire II, qui lui valut d’être nommé Maître de la Monnaie. Saint Ouen dit de lui : « C’est un homme capable d’en imposer aux plus grands tout en restant humble devant Dieu. » Sous le règne de Dagobert 1er, Éloi mena des missions diplomatiques en tant que Trésorier du Roi. À la mort de ce dernier, saint Éloi se consacra à sa charge ecclésiastique. Il devint évêque de Noyon (succédant à Saint Médard) et Tournai. Son diocèse s’étendait alors jusqu’à Courtrai, Gand et la Frise néerlandaise. Il mourut un premier décembre. C’est à cette date que l’on célèbre le saint patron des orfèvres, des forgerons et des ferblantiers.

N’attendons pas la mi–Avent pour vivre loyalement ce temps de réflexion, de pénitence et de prière.

Suggestion pour le chant final : Fais paraître ton jour (Y 53) ; Allez dans le monde entier (Z 95-3) ; Envoie tes messagers (881) ; Seigneur, tu nous aimes  (M 25) ; Dieu, nous te louons (981)  ou selon votre répertoire.

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un, l’animateur de la célébration conclut cette liturgie en disant :

Parce que vous donnerez de votre vie et de vos biens, vous serez témoins de l’amour sans limites du Christ et que Dieu tout-puissant nous bénisse  (Pas de bénédiction à donner ici !) : le Père, le Fils, et le Saint Esprit.

Tous : Amen !

Animateur de la célébration :  Allons, dans la paix du Christ !

Tous :  Nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège).

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

—————————————————————————————————————————————————-

Publié dans A.D.A.L., Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

12345...23
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS