Gardez la flamme de votre foi allumée

Posté par diaconos le 7 janvier 2019

Message envoyé sur ma page Facebook, par Emmanuel le Rien

Je viens vous avertir mes enfants, sauvez votre âme !

Je viens vous avertir mes enfants, sauvez votre âme ! Fuyez le péché et cherchez le pardon de Dieu par le sacrement de réconciliation.

Message de Notre Dame d’Anguera- Bahia à Pedro Regis

Le Juste Juge vous appellera par votre nom et vous recevrez selon les œuvres accomplies dans cette vie

Chers enfants, Je vous demande de garder la flamme de votre foi allumée. Vous êtes du Seigneur et Lui seul vous devez suivre et servir. Tournez-vous. Votre Dieu vous attend.

Fuyez le péché et cherchez la Miséricorde de Mon Jésus par le Sacrement de la Confession. Rappelez-vous toujours que le Juste Juge vous appellera par votre nom et vous recevrez selon les œuvres accomplies dans cette vie.

Soyez attentifs. Ne vous détournez pas de l’Évangile de Mon Jésus. Il reviendra un jour et beaucoup se repentiront de la vie vécue sans Dieu, mais il sera trop tard. Convertissez-vous vite. Vous aurez encore de nombreuses années de dures épreuves, mais ceux qui vont demeurer fidèles recevront la récompense des justes.

Restez loin du monde et vivez dans la simplicité. Tout passe dans cette vie, mais la grâce de Dieu en vous sera éternelle. L’humanité sera surprise par les événements douloureux. La Maison de Dieu sera ébranlée. Priez. Priez. Priez.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Soyez dans la paix.

Contact → Emmanuel Le Rien

Résultat de recherche d'images pour "bouquet de fleurs sauvages"Merci à Emmanuel le Rien pour son envoi

Compléments

◊ Aie confiance, Dieu est ton Père : cliquez ici pour lire l’article → Dieu aime tous ses enfants.

◊ Dieu nous a donné la vie éternelle : cliquez ici pour lire l’article → : L’Esprit, l’eau et le sang (1 Jn 5, 5-13)

◊ Fête du baptême de Jésus (7 janvier) : cliquez ici pour lire l’article → Jésus a été baptisé par Jean

Liens externes

◊   Cliquez ici pour lire l’article  →  L’incroyable phénomène Pedro Régis au Brésil

Apparitions de la Vierge des pauvres à Banneux,

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, apparitions, Catéchèse, fêtes religieuses, Foi, Religion, Rencontrer Dieu, Temps de Noël, Vierge Marie | Pas de Commentaire »

Quatrième dimanche de l’Avent, année C

Posté par diaconos le 15 décembre 2018

Références bibliques → AELF — Messe — 23 décembre 20

Dans quelques jours ce sera Noël. Mais déjà bénissons Dieu pour son amour qui agit avec puissance dans nos vies et dans la vie du monde. Avec Marie et Élisabeth, entrons dans la joie de Dieu qui vient nous sauver. Si nous sommes infidèles, notre Dieu est fidèle.

RENOUVELER

En ce 4ème et dernier Dimanche de l’Avent, l'Église nous invite à entrer dans la grande semaine précédant la naissance virginale et dans le temps du Seigneur-Jésus. L'Épouse Mystique, comme une fiancée toute parée pour son Époux, compte maintenant avec impatience les heures d'attente pour pouvoir embrasser avec joie le Désiré des nations qui a été porté pendant 9 mois dans le sein très pur de la Vierge Marie,

En ce quatrième et dernier Dimanche de l’Avent, l’Église nous invite à entrer dans la grande semaine précédant la naissance virginale et dans le temps du Seigneur-Jésus. L’Épouse Mystique, comme une fiancée toute parée pour son Époux, compte maintenant avec impatience les heures d’attente pour pouvoir embrasser avec joie le Désiré des nations qui a été porté pendant 9 mois dans le sein très pur de la Vierge Marie,

Le renouvellement peut prendre plusieurs formes : un renouvellement personnel, un renouvellement de l’Église ou un  renouvellement de la société. Et ça fait parfois peur. C’est vrai, oser changer ses habitudes,c’est prendre des risques. Mais c’est surtout une sacrée bonne nouvelle ! Non, ce monde n’est pas condamné à aller mal. Oui, il peut changer. Et oui, nous pouvons y faire quelque chose.

        ———-
Nous voici à la dernière étape avant Noël. Occasion de renouveler notre regard sur le monde, sur nos rencontres, sur la fête qui arrive et le pari de la foi en ce monde. L’Évangile se centre sur la rencontre de deux femmes : Élisabeth, déjà âgée, qui en est au sixième mois de grossesse, et sa jeune parente, Marie, porteuse de Jésus, qui va visiter sa cousine. Non seulement elle vient lui apporter une aide utile pour une femme âgée enceinte, mais elle vient aussi pour partager la joie d’attendre une vie, celle de Jésus.
——–
Et Élisabeth a conscience du cadeau puisque, inspirée par l’Esprit, elle proclame son admiration envers sa jeune cousine : « Tu es bénie entre toutes les femmes… Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » C’est l’ancienne qui admire la jeunesse, se réjouit pour l’Avenir et la réalisation de la promesse. Et nous, quel regard  portons-nous sur les jeunes ?
——-
Sommes-nous capables d’admiration et de confiance pour les jeunes générations ? La routine, la force des habitudes… Autant de périls qui parfois nous rendent passifs, quand ils ne nous font pas carrément perdre de vue l’essentiel. Dans ce cas-là, il est utile de rester éveillés, afin de garder la capacité de rebondir, de se renouveler, d’admirer comme Élisabeth.
——-
Nous percevons la vocation toute particulière de Marie : porter le Christ pour le donner au monde.Et nous, de quoi sommes-nous porteurs ? De vie, de mort, de repli sur soi ou de créativité, d’ouverture… ? En matière de droits humains, nous assistons à un affadissement progressif, qui doit beaucoup aux nouveaux « dieux » de notre société : le business, l’économie dérégulée, le mythe de la croissance, du ruissellement des richesses des plus riches vers les pauvres.
——-
Ce qui semblait acquis doit être revitalisé : sur le plan individuel, par notre rapport à la consommation, à la protection de notre planète, à l’usage des réseaux sociaux et à l’internet… sur le plan collectif, par l’engagement dans des mobilisations et initiatives citoyennes en faveur des droits humains.
——
Marie croit, elle place une confiance éperdue en Dieu. Même quand, enceinte et sur le point d’accoucher, elle va bientôt partir avec Joseph à l’aventure pour se faire recenser à Bethléem. Les droits humains ont eu septante ans ce mois-ci. Ils restent un idéal à réaliser. Puissions-nous y participer en exerçant toute notre créativité, et célébrer Noël comme un appel au renouveau de la bienveillance, de la solidarité et de l’accueil, au sein de nos communautés, de nos familles, de nos rencontres et de notre rapport au monde.

J’atteste qu’il n’y a d’être humain que celui dont le cœur tremble d’amour pour tous ses frères en humanité. Celui qui désire ardemment plus pour eux que pour lui-même liberté, paix, dignité Celui qui considère que la Vie est encore plus sacrée que ses croyances et ses divinités.

J’atteste qu’il n’y a d’être humain que celui qui combat sans relâche la haine en lui et autour de lui. Celui qui, dès qu’il ouvre les yeux le matin, se pose la question : »Que vais-je faire aujourd’hui pour ne pas perdre ma qualité et ma fierté d’être homme ?

 

Abdellatif LAÂBI, poète marocain le 10 janvier 2015

INTENTIONS DE PRIÈRE

  • Pour que nous soyons de celles et de ceux qui s’indignent et réagissent devant les traitements injustes ou dégradants dont sont victimes trop d’hommes, de femmes et d’enfants, prions le Seigneur.
  • Pour que les responsables des institutions abandonnent les pratiques discriminatoires et consentent à apporter les changements nécessaires pour que les droits fondamentaux, notamment ceux des plus vulnérables, soient respectés, prions le Seigneur.
  • Pour qu’à la veille de Noël, nos communautés chrétiennes soient accueillantes à l’égard de ceux et celles que la société a tendance à mettre de côté, prions le Seigneur.

Comprendre que dans notre malheur, nous ne sommes pas seules. Ça redonne confiance en soi, ça nous fait grandir. J’ai pris conscience que je suis une personne parmi d’autres et que j’ai ma place dans le cœur des gens. Kathleen, Le 26 – Maison d’accueil pour femmes en difficultés sociales, Charleroi (Belgique)

Compléments

◊ Heureuse celle qui a crut : cliquez ici pour lire → Quatrième dimanche de l’Avent, année C

◊ Homélie : cliquez ici → Dieu vient nous visiter ! … (Lc 1, 39-45)

◊ Célébration animée par des laîcs en abscence de prêtre →  A.D.A.L. pour le quatrième dimanche de l’Avent, année C

Liens externes

◊ L’Eucharistie : cliquez ici pour lire l’article → Paroles de Jésus  : « Ceci est mon corps, prenez et mangez »

Prenez et mangez

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Religion, Rencontrer Dieu, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Rencontre avec la Parole de vie

Posté par diaconos le 5 décembre 2018

Rencontre avec la Parole de vie : année C

Auteur : Michel Houyoux, diacre permanent

Professeur de sciences du secondaire à Mons chez Collège saint Stanislas à Mons

La Parole de Dieu nous alerte, nous réveille, nous invite à nous tenir sur nos gardes. Priez avec persévérance Dieu qui nous aime et veut nous combler. Priez avec ferveur et laissez vous envahir par la Parole de Vie. Écoutez la Parole de Jésus, la seule capable de dire clairement et fidèlement le projet de Dieu pour tous. Au seuil de cette nouvelle année liturgique, il est important de prendre un bon départ. Nous commençons celle-ci par le temps fort de l’Avent. Ce temps propice à prendre de bonnes résolutions nous prépare à célébrer Noël. À Noël, Jésus est venu dans notre histoire pour inaugurer des temps nouveaux. À Noël la Parole de Dieu s’est faite homme et nous a découvert l’amour gratuit et la vérité du Père. Dieu est venu à notre rencontre. Marie est déclarée heureuse parce qu’elle a eu la foi. Elle a cru. Plus tard, quand on parlera à Jésus de sa mère, il dira : « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. » Vivre le carême, c’est entrer dans la Pâque du Seigneur. Pendant ce temps, nous sommes invités à être plus attentif à la prière, au partage et au pardon. La maladie la plus grave que nous puissions avoir, c’est celle qui nous éloigne de Dieu.

Rencontre avec la Parole de vie dans Accueil sur mon blog

Rencontre avec la Parole de Vie

Année C : Parole de Dieu

Éditions Croix du Salut ( 17.07.2012 ) € 29,00

Où l’acheter ? → Lien à suivre : cliquez ici → Rencontre avec la Parole de Vie  – Année C : Parole de Dieu  par Michel Houyoux (17 Jul 2012)

→ Autres fournisseurs : Liens à suivre : cliquez ici → Rencontre avec la Parole de Vie – Blog du Diacre Michel …

Détails du livre:

ISBN-13: 978-3-8416-9800-1

ISBN-10 : 384169800X

EAN: 9783841698001

Langue du Livre:

Français

de (auteur) :

Michel Houyoux

Nombre de pages:

160

Publié le:

17.07.2012

Catégorie:

Christianisme

Publié dans Accueil sur mon blog, Catéchèse, Enseignement, évangiles, Foi, Homélies, Messages, Religion, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaire »

La petite fille qui meurt d’amour pour Jésus eucharistique

Posté par diaconos le 18 novembre 2018

Envoyé sur ma page Facebook par Christelle Estevane

 Sainte Imelda descendait de la noble famille des Lambertini. Née à Bologne en 1521, elle avait reçu au baptême le nom de Madeleine. Dès le berceau elle manifesta une intelligence précoce qui s'ouvrait naturellement aux lumières de la foi. On ne constata jamais en elle de difficulté à obéir, ni de ces caprices qui rendent pénible l'éducation des enfants. Au premier signe, Madeleine quittait le jeu le plus animé pour se mettre au travail. Elle s'était aménagé un petit oratoire qu'elle ornait de ses mains. Tout son bonheur consistait à s'y retirer pour prier.

Sainte Imelda descendait de la noble famille des Lambertini. Née à Bologne en 1521, elle avait reçu au baptême le nom de Madeleine. Dès le berceau elle manifesta une intelligence précoce qui s’ouvrait naturellement aux lumières de la foi. On ne constata jamais en elle de difficulté à obéir, ni de ces caprices qui rendent pénible l’éducation des enfants. Au premier signe, Madeleine quittait le jeu le plus animé pour se mettre au travail. Elle s’était aménagé un petit oratoire qu’elle ornait de ses mains. Tout son bonheur consistait à s’y retirer pour prier.

En 1331, avec seulement 8 ans, selon la coutume de l’époque, Imelda est entrée au couvent. A 10 ans, il a reçu l’habitude de la nonne dominicaine. Même si elle avait si peu d’âge, elle était une nonne en tout exemplaire dans les activités de la vie religieuse. Cependant, quelque chose l’intriguait : le fait que les gens reçoivent la sainte communion et continuent à vivre.

Comme Imelda N’avait pas l’âge de communier, elle avait l’habitude de demander aux religieuses :  » sœur, Mme Communié à Jésus et n’est pas morte ? ». les nonnes répondaient peur :  » Qu’est-ce que c’est, petite, pourquoi mourir ? ». la petite religieuse répondait :  » comment la dame peut-elle recevoir Jésus en communion, et ne pas mourir d’amour et de tant de bonheur ? », parce qu’il s’est produit qu’au petit matin du 12 mai 1333, veille du dimanche de l’ascension du Seigneur, Imelda était à la sainte messe, et elle ne supportait plus autant de la volonté de communier. Il se demandait :  » Si Jésus a envoyé les enfants à lui, pourquoi je ne peux pas communier ? ». le prêtre venait de donner la sainte communion aux religieuses quand tout le monde a vu : une hostie est sortie du cibio et a volé dans la chapelle. Il s’est arrêté sur la tête d’Imelda. Le prêtre, alors, a compris qu’il était temps de communier.

À la réception de la Sainte Eucharistie, Imelda S’est mise en profond adoration. Après des heures de prière, la mère supérieure est allée à la nonne et lui a dit : « C’ est bon, sœur Imelda, elle a déjà assez aimé Jésus, nous pouvons continuer… Nous allons aux autres activités du couvent ». Imelda, cependant, Il est resté immobile. Après l’insistance de la supérieure, rien ne se passait. C’est alors que la mère a pris amoureusement Imelda par les bracinhos et elle est tombée dans ses bras.

C’est… Imelda était morte lors de sa première communion. L’enquête de la petite grande Imelda a été réalisée : comment quelqu’un peut-il recevoir Jésus dans la sainte communion, et ne pas mourir de bonheur ? À l’âge de onze ans, Imelda est morte d’amour et de bonheur pour avoir reçu Jésus !

Le corps de Santa Imelda Lambertini est situé dans la chapelle de san sigismond, à Bologne, en Italie. Le Pape Saint Pie x l’a proclamée patronne des enfants qui vont faire la première communion.

Contact → Christelle Estevane

Résultat de recherche d'images pour "bouquet de roses"Merci à Christelle Estevane pour son envoi

croix diaconaleMichel Houyoux. diacre permanent

Liens externes

◊ Vie de sainte Imelda : cliquez ici pour lire →  SAINTE IMELDA LAMBERTINI Vierge (1521-1533)

◊ Nous sommes tous appelés à la sainteté, mais comment ? : cliquez ici → Bienheureuse Imelda Lambertini, vierge, Dominicaine
◊ Prions : cliquez ici pour lire → Neuvaine à la Bienheureuse Imelda Lambertini

Preuves de l’existence de Dieu

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Religion, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaire »

12345...24
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS